«D'ici et de là-bas», entrez dans le caravansérail

PROUVOST,CHRISTELLE

Page 12

Vendredi 15 mai 1998

«D'ici et de là-bas», entrez dans le caravansérail

Depuis sa création, le KunstenFESTIVALdesArts s'interroge sur la façon d'intégrer la culture immigrée née en Belgique. Après différents essais, plus ou moins réussis, le festival s'est tourné vers Dito'Dito et Transquinquennal, deux compagnies bruxelloises complices, pour imaginer une nouvelle formule. C'est ainsi qu'est né le projet «D'ici et de là-bas», principalement centré sur la distance et la différence. Dans certains cas , expliquent-ils, la distance est un prétexte à la différence; dans d'autres, la différence est un prétexte à la distance. Et parfois, les deux sont sources d'enrichissement.

Les formes de rencontres proposées seront multiples. D'abord, «D'ici et de là-bas» organisera cinq rendez-vous avec Leila Haouri, metteur en scène engagé; Emerald Beryl, spécialiste de hip-hop; Mohamed el Barudi, acteur de la vie associative marocaine; Marjorie Boston, fondatrice d'un «nouveau théâtre pour les villes anciennes» et Malek Chebel, auteur de livres sur la sexualité dans le monde arabe. Particularité de ces rencontres: afin de favoriser davantage l'écoute que le débat, les interviews se feront en cabine et le public pourra suivre en direct la retransmission dans des salles voisines avant de poser des questions.

Des spectacles et des textes en travail aborderont aussi de différentes façons la confrontation entre ici et là-bas: «Babylon», «Deux Arabes ou la parabole de l'artichaut» et «Kerosine» de Dito'Dito. A cela, s'ajoutent des soirées hautes en couleur: une soirée composée par Het Bordes et Sam Touzani, ainsi que des repas venus des «Cuisines de tous les pays». Mais l'affaire n'en restera pas là, car pour l'équipe, le projet n'a d'intérêt que s'il ouvre des portes et encourage mille et un voyages.

C. P.

«D'ici et de là-bas», à De Markten, les 15 et 16 mai, les 22 et 23 mai, les 29 et 30 mai. Renseignements au 02-502.24.42 et 070-233.889.