Le TPI fustige les autorités serbes

n.c.

Lundi 21 août 2006

La procureure du Tribunal pénal international, Carla Del Ponte, a fustigé les autorités serbes pour leur refus inexcusable d'arrêter Ratko Mladic, s'exprimant au procès de sept Serbes de Bosnie, poursuivis devant le TPI pour le massacre de Srebrenica en 1995, qui a coûté la vie à près de 8.000 musulmans il y a onze ans. Le procès est entré dans le vif du sujet avec la déclaration liminaire de Mme Del Ponte.

n.c.

Articles similaires :