« Panique au village » dans la sélection cannoise

BRADFER,FABIENNE; ASSOCIATED PRESS

Jeudi 23 avril 2009

Les organisateurs du 62e Festival de Cannes ont dévoilé jeudi la sélection officielle marquée notamment par la programmation d’auteurs confirmés. Sans Jaco Van Dormael et « Mr Nobody », mais avec « Panique au village » de Vincent Patar et Stéphane Aubier.

Pas de « Mister Nobody » en lice pour une Palme d’or. La nouvelle vient d’être confirmée avec la révélation de la sélection officielle du 62e Festival de Cannes. Une sélection essentiellement européenne et asiatique qui témoigne du retour des auteurs confirmés sur la Croisette.

On y attendra aussi le duo Pic Pic André, Stéphane Aubier et Vincent Patar, dont le long-métrage d’animation « Panique au village » sera repris dans la sélection officielle hors compétion, et présenté en séance de minuit. Le titre anglais du film : “A town called panic”.

Selon un communiqué envoyé ce jeudi, la direction du festival avait proposé de faire figurer « Mister Nobody » hors compétition. Offre que les producteurs du film ont préféré refuser, en vue d’une sortie du film en octobre. Jaco Van Dormael a exprimé ses regrets « pour celles et ceux qui attendaient “Mr. Nobody” »

« Le film est intact. Il ira vers le public sans palme ni tuba. » a-t-il ironisé. « Ceci dit, deux bonnes nouvelles : je n’avais pas de smoking. Et je suis en vacances. »

Hors compétition où l’on attend les nouveaux films de Terry Gillian, Marina De Van, Amenabar et Sam Raimi. Du 13 au 24 mai, Isabelle Huppert et son jury auront donc fort à faire pour aboutir leur palmarès puisque vont s’enchaîner sous leurs yeux les nouvelles œuvres de maîtres tels Alain Resnais, Pedro Almodovar, Ken Loach, Jane Campion, Michael Haneke, Tsai Ming-Liang ou Lars von Trier dont on peut dire qu’ils connaissent déjà la chanson cannoise.

Dans la sélection officielle, on retiendra notamment : Pedro Almodovar (Les étreintes brisées), Ken Loach (Looking For Eric), Quentin Tarantino (Inglorious Bastards), Lars Von trier (Antichrist), Jane Campion (Bright Star).

Par ailleurs, on recense trois films français, dont ceux d’Alain Resnais, Les herbes folles, et de Jacques Audiard, Un prophète.

Le film de clôture sera Coco Chanel et Igor Stravinsky de Jan Kounen.