2,5 millions pour les routes

n.c.

Page 18

Mardi 8 juin 2010

n.c.

Brèves (1)!

2,5 millions pour les routes

Visite de saison électorale à Athus pour Benoît Lutgen, flanqué notamment de Josy Arens. Lutgen, sous sa casquette de ministre régional en exercice, avait des sous à mettre dans les axes de mobilité entre Athus et Musson, rapporte La Meuse. 1,75 million d’euros va à des aménagements de sécurité. La N88, route à risques s’il en est, est bien servie. Benoît Lutgen a également confirmé la réalisation d’un rond-point sur la collectrice du PED (Pôle Européen de Développement). 750.000 euros seront investis pour ce giratoire qui donnera accès à la zone logistique. (Sud Presse)

Virton : Grève à l’école de Ethe

n.c.

Brèves (5)!

Virton
Grève à l’école de Ethe

Le personnel de l’école provinciale d’enseignement spécialisé de Ethe sera en grève ce mardi 8 juin. Ceci fait suite à une assemblée tenue en front commun CSC-CGSP. Le personnel en grève et les permanents seront présents dès 7h45 devant les grilles de l’école. Les syndicats mettent en cause « un climat de travail détestable ».

Jemeppe

Une bagarre pour une clope

Saouls, quatre jeunes avaient tabassé un homme à la gare de Jemeppe-sur-Sambre en novembre dernier. Lundi, ils comparaissaient devant le tribunal correctionnel de Namur pour coups et blessures ayant entraîné une incapacité. « Je me suis approché de lui pour lui demander une cigarette et puis là je ne sais pas vraiment pourquoi mais je l’ai frappé. Les trois autres qui étaient avec moi n’ont rien fait », explique Kévin, 22 ans. Parmi les quatre jeunes poursuivis, trois ont déjà eu des démêlés avec la justice pour vols avec violence. Le parquet réclame une peine d’emprisonnement de 18 mois à l’encontre de Kévin et des peines de travail allant de 75 à 120 heures pour ses comparses.

Thon-Samson

RN 90 rouverte

Les deux bandes de circulation de la RN 90 sont rouvertes depuis lundi. Le chantier avait débuté il y a un peu moins de deux mois.

Suicide et acquittement

n.c.

Brèves (1)!

Suicide et acquittement

Alain n’a pas été reconnu responsable du suicide de sa compagne, rapporte La Meuse de ce jour. Poursuivi pour non-assistance à personne en danger, il a été acquitté lundi par le tribunal correctionnel de Namur. En août 2007, une jeune femme se donnait la mort dans son appartement à Namur en avalant une boîte de médicaments. Pour la famille de la victime, Alain, son compagnon, avait une part de responsabilité dans ce suicide, estimant qu’il aurait dû appeler les secours après avoir reçu des SMS de détresse de sa compagne. « Rien ne prouve que le prévenu avait conscience de l’état de dépression de sa compagne », avance la juge Matagne dans son jugement. Le doute devant profiter au prévenu, Alain a donc été acquitté.

L’homme a toujours estimé qu’il n’était pas responsable de la mort de sa compagne. Celle-ci était en grave dépression depuis plusieurs mois. Elle venait de passer un séjour à l’hôpital psychiatrique de Dave. Par le passé, elle avait déjà fait des tentatives de suicide. Alain a affirmé que fortement inquiet, il s’était rendu pendant la nuit au domicile de sa compagne pour tenter de la raisonner, ce qui n’a jamais pu être prouvé. Alain ne s’est rendu compte du suicide de sa compagne que le lendemain des faits.