Hal : un bilan de 11 à 25 morts

n.c.

Lundi 15 février 2010

Le bilan officiel provisoire de la catastrophe ferroviaire à Buizingen est de 11 victimes. Il pourrait monter à 25 morts. Il y a aussi des « dizaines de blessés graves », selon la SNCB. Toute l’information en direct

Onze personnes sont mortes dans la collision entre deux trains survenue ce lundi matin vers 8h30 à Huizingen, selon le bilan officiel provisoire. Il pourrait monter à 25 morts. Un des trains impliqués était celui qui faisait la liaison Quiévrain-Liège Guillemins. L’autre faisait la liaison Leuven-Braine-le-Comte. Selon nos journalistes sur place, un troisième train aurait bien été impliqué dans la collision. « Tous les services de secours sont sur place. Les blessés graves sont soignés sur les lieux avant d’être transférés dans un hôpital », a indiqué M. Pieters.

Des secouristes sont toujours en train d’évacuer les wagons. Ils vérifient notamment que personne n’est resté coincé. Selon des témoignages de riverains recueillis sur place, “un grand nombre de personnes” devrait encore se trouver coincées dans l’enchevêtrement de métal.

Les blessés légers sont transférés vers un centre sportif de Buizingen. Les voyageurs qui n’ont pas été blessés sont transférés dans un autre centre sportif de Hal. Le bourgmestre ne dispose toujours pas de chiffres sur le nombre de blessés. Un centre de crise a été installé au niveau provincial, précise M. Pieters. « La police a évalué le bilan probable de l’accident a au moins une dizaine de morts », a déclaré la porte-parole d’Infrabel. « La collision, qui a dû être violente, a été frontale et un wagon est couché sur le flanc », a-t-elle ajouté. Selon la porte-parole de la compagnie nationale des chemins de fer SNCB, Anne Woygnet, « il y a des dizaines de blessés graves ».

Défaillance technique, erreur humaine, conditions météo ? Les causes de l’accident ne sont pas encore connues. Selon nos informations, le gouverneur du Brabant flamand Lode De Witte a indiqué au bourgmestre de Lennik qu’un des deux trains n’aurait pas respecté un feu de signalisation. Le procureur de Roi de Bruxelles Bruno Bulthé est descendu sur place. Le parquet a désigné un juge d’instruction qui descend sur place. Les services de secours s’affairent toujours. Des tentes médicales sont installées en gare de Hal.

Le Premier ministre Yves Leterme a décidé d’annuler sa visite officielle dans les Balkans. Informé de l’ampleur de la catastrophe de Biuzingen dès son arrivée à Pristina, capitale du Kosovo, il a rapidement pris la mesure de l’événement. L’avion gouvernemental devrait repartir du Kosovo vers 12h30. Yves Leterme devrait être sur les lieux de la catastrophe dans l’après-midi, nous informe notre envoyé spécial, qui l’accompagne.

Selon l’AFP, le trafic ferroviaire entre la Belgique et la France est interrompu.

(CDP, avec afp et belga)

Pas de résultats.