Albert Guigui

MARTIN,PASCAL

Page 2

Samedi 12 février 2000

Albert Guigui

*Qu'éprouve la communauté juive de Belgique devant la nouvelle coalition autrichienne qui unit les conservateurs de l'ÖVP aux «libéraux» de Jörg Haider (FPÖ, extrême droite).

*Je pense que l'entrée du parti de Jörg Haider au gouvernement autrichien - même s'il n'y participe pas personnellement - est un jour noir pour l'Europe et pour l'Autriche. Quand on parle aux anciens qui ont malheureusement connu la guerre et ses affres, tous se demandent si l'Histoire n'est pas en train de se répéter.

Il ne faut pas oublier que Hitler a été élu démocratiquement comme Haider l'est aujourd'hui. Nous craignons que le passé devienne le futur de nos enfants. Tous les juifs ont peur. Ils se demandent si cette entrée dans un gouvernement démocratique ne va pas être le début d'un processus qui va emporter avec lui toute l'Europe. Si Haider essaie aujourd'hui de conquérir une certaine honorabilité, ce n'est qu'un ravalement de façade. Même cachées, les idées restent là, dangereuses. N'oublions pas que Haider fait partie de ceux qui ont qualifié les camps de concentration de «camps de travail», qu'il a vanté les mérites de la politique du travail du IIIe Reich, etc.

*Exception faite de ces déclarations, l'antisémitisme ne constitue pas l'essentiel du «fonds de commerce» de Jörg Haider. Un intellectuel juif, Peter Sichrovsky, député européen du FPÖ par ailleurs, est l'un de ses «ambassadeurs» les plus efficaces. Une autre façade?

*C'est peut-être en effet une façade. Jörg Haider utilise tous les moyens pour se refaire une honorabilité. Je crois qu'il faut être particulièrement vigilant. Ce n'est pas parce qu'on ne touche pas aux juifs de façon directe qu'il faut se taire. Il est de notre devoir en tant que citoyens européens de lutter contre tout processus qui puisse réduire l'homme et mettre en danger la démocratie.

*Comment vivez-vous au quotidien la présence du Vlaams Blok? Depuis une dizaine d'années, l'extrême droite flamande a réalisé des scores électoraux impressionnants dans certaines villes comme Anvers...

*Heureusement, nous avons aujourd'hui un gouvernement démocratique et je suis fier de la position qu'il a adoptée dans l'affaire Pinochet comme dans l'affaire Haider.

La Belgique est un petit pays, mais malgré tout elle a agi de façon responsable, comme d'ailleurs elle l'a fait pendant la guerre. Un grand nombre de juifs ont été sauvés par le courage des «Justes parmi les Nations» au péril de leur vie. Je suis très fier de nos gouvernants. Bien sûr, face au Vlaams Blok, je suis très inquiet parce que tout mouvement d'extrême droite porte en lui les gênes de la destruction de la démocratie. Les fossoyeurs de la démocratie ne doivent pas bénéficier de ses avantages: ils l'utilisent pour arriver au pouvoir et ensuite la détruire.

Si un jour, tous les partis d'extrême droite se retrouvent dans les gouvernements européens, la gangrène rongera l'Union de l'intérieur. Il faut donc prendre aujourd'hui les mesures nécessaires pour barrer ce mouvement.

*Plusieurs actions, dont une grande manifestation à Vienne le 19 février, vont tenter de mettre en place ce barrage? Mais est-ce suffisant?

*Aujourd'hui, face à Haider, nous sommes dans le cadre d'une mobilisation générale. Mais dans trois mois? Ce qui m'inquiète, c'est qu'avec le temps, la politique d'un Jörg Haider ne devienne quelque chose de normal, de naturel. Il a proposé récemment que tous les étrangers soient soumis à un examen médical, parce qu'on avait découvert un jeune Croate atteint de tuberculose. Son parti propose encore que les étrangers aient une carte d'identité spéciale. N'est-ce pas là l'étoile jaune que portaient les juifs autrefois?

L'Europe doit se doter d'instruments pour préserver sa démocratie...

*Pour que le Vlaams Blok n'entre pas demain au gouvernement belge, par exemple...

*Pas seulement le Vlaams Blok, mais tout mouvement extrémiste. Nous venons d'être reçu par Romano Prodi, le président de la Commission européenne. Il nous a rappelé qu'il n'y a pas de majorité. Nous sommes tous des minorités en Europe. Il est important que chaque minorité puisse s'épanouir et contribuer au bien-être de tous. S'il y a un trou dans la coque, c'est tout le bateau qui coule.

*Quelles actions les Juifs de Belgique comptent-ils lancer pour assurer le colmatage de la coque démocratique?

*Je crois que les actions à prendre doivent l'être au niveau européen. On observe que, parce qu'il est mis sous pression, Jörg Haider menace déjà de bloquer le processus de décision de l'Union. Cela montre quelles sont ses moeurs. Il faut barrer la route à ceux qui sont contre une Union européenne bâtie sur le respect de la démocratie et des droits de l'homme. Les gens qui veulent détruire la démocratie et veulent porter atteinte à ce qu'il y a de plus cher dans l'être humain ne doivent pas siéger dans un parlement européen. C'est un problème...

*Ne pensez-vous pas qu'il peut être plus dangereux d'isoler quelqu'un comme Jörg Haider. Que pensez-vous des conseils du ministre belge des Affaires étrangères Louis Michel qui conseille de ne plus prendre de vacances en Autriche?

*Il ne faut pas tergiverser. Il faut être fort avec des mouvements qui veulent détruire notre société.

Si on se tait, on avalise. La neutralité est assassine. Il faut crier fort et agir par tous les moyens dont nous disposons pour arrêter la montée des mouvements d'extrême droite. Pourquoi l'extrême droite a-t-elle besoin de nourrir des sentiments extrémistes, racistes et xénophobes, alors qu'elle a l'occasion d'entrer via des élections libres par la grande porte de la démocratie. Parce qu'elle veut la détruire...

Les juifs de Belgique sont extrêmement inquiets et je demande à tous les citoyens d'Europe de ne pas relâcher leur vigilance et d'essayer par tous les moyens de lutter contre tout ce qui peut rabaisser l'être humain.

Propos recueillis par

PASCAL MARTIN

Nos lecteurs bruxellois pourront suivre une interview du grand rabbin dans le magazine «Quinze» de Télé Bruxelles, diffusé dimanche à partir de 18 h 10 et en boucle jusqu'à 3 h lundi.

Grand rabbin de Bruxelles et du Consistoire central israélite de Belgique