Anderlecht Le plus ancien de Belgique Un demi-siècle de ciné-club

BOKHORST,HERMINE

Page 16

Samedi 15 mars 2003

Anderlecht

Le plus ancien de Belgique

Un demi-siècle de ciné-club

HERMINE BOKHORST

Le ciné-club d'Anderlecht, avec une programmation de plus de 500 films, est le plus ancien du pays. Il souffle ses cinquante bougies et s'offre, pour l'occasion, un festival du 17 au 22 mars (1).

Albert Masson, ancien receveur communal, y est trésorier bénévole depuis 49 ans.

Juste après la guerre, le cinéma a connu un engouement car il faisait rêver, raconte-t-il. Je me souviens d'une représentation des « Niebelungen ». Le film durait quatre heures, on venait avec nos tartines. Moi, je suis tombé dans la soupe quand j'étais petit. J'allais avec ma mère rue Wayez au Métro. C'était un dancing qui a commencé à projetant de petits films. Je suis toujours sous le charme de la magie du cinéma. Un bon film ? Celui dont on sort heureux, disait Pierre Tchernia.

Il y avait trois cinémas rue Wayez, sept à Anderlecht. Ils ont tous disparu. Il ne reste que le ciné-club. Il a été créé par François Florens en 1953. Et a déménagé plusieurs fois, du Kursaal, à l'Espace Maurice Carême (salle Molière) où il existe encore un projecteur 35 mm à l'ancienne. Les films projetés sont très divers. Et pas seulement américains.

Avec « Un passeport pour Pimlico », nous avons fait un « Etrange voyage », égraine Régine Boes, la présidente. Nous avons vécu « Sous les toits de Paris », nous avons été éblouis par « L'or de Naples », nous nous sommes baladés dans « Moscou » nous avons pris « Un soir un train ». Nous avons eu un « Rendez-vous à Bray », nous avons visité « Nashville », « Hollywood, Hollywood », les « Badlands », nous avons eu un « Taxi driver »... Pour chercher un « Manuscrit trouvé à Saragosse ». Nous avons passé des « Noces en Galilée », fait un « Voyage à Tokyo », connu « Lisbonne story ».·

(1) A 20 heures, salle Molière, 2, rue d'Aumale (02-523.29.62). Le lundi 17 : « No man's land » de Danis Tanovic; le mardi 18, « Himalaya » d'Eric Valli; le mercredi 19, « Benvenuta » d'André Delvaux; le jeudi 20, « Les idiots », de Lars von Trier; le vendredi 21, « Le roi danse » de Gérard Corbiau, et le samedi 22, « Le pianiste » de Roman Polanski.