Arafat et Barak d'accord: retraits en septembre

AFP

Page 6

Lundi 9 août 1999

Arafat et Barak d'accord: retraits en septembre

Le président palestinien Yasser Arafat a donné publiquement son accord, dimanche, à la proposition d'Israël de commencer l'application de l'accord de Wye Plantation le 1 er septembre. L'essentiel , a précisé le leader palestinien , c'est que M.Barak (le Premier ministre israélien) applique vite les accords, comme il s'y est engagé auprès de nous ainsi qu'auprès du président égyptien Moubarak et du président américain Clinton. Il y a eu des reports dans le passé, a souligné Arafat, et il faut que les accords d'Oslo de 1993 et de Wye de 1998 soient appliqués sans délai et dans leur intégralité.

Signé en octobre dernier, l'accord de Wye Plantation stipule un retrait israélien en trois phases de 13% de la Cisjordanie, dont la seule la première (retrait de 2%) a été appliquée. Depuis son accession au pouvoir, début juillet, M. Barak a proposé aux Palestiniens l'exécution de la deuxième phase du retrait, mais l'insertion de sa troisième phase dans l'accord à trouver sur le statut final des territoires. Les Palestiniens ont refusé toute révision des modalités de l'accord et demandé aux Etats-Unis d'intervenir auprès d'Israël pour le faire appliquer.

Mais la secrétaire d'Etat américaine, Madeleine Albright, vient, au contraire, de reporter sa tournée au Moyen-Orient prévue à la mi-août. Elle répond ainsi au souhait d'Ehoud Barak de voir Israéliens et Palestiniens résoudre eux-mêmes leur présente querelle. Selon la radio publique, M. Barak voudrait aussi que la tournée de M me Albright, sans doute à la fin août, soit centrée sur la relance des discussions entre Israël et la Syrie, et non sur le volet palestinien.

En territoire palestinien, face à une recrudescence d'appels à la violence du Hamas, la police a arrêté trois dirigeants politiques du mouvement islamiste, parmi lesquels le modéré Abou Chanab, considéré comme le numéro deux du Hamas après cheikh Yassine. Des responsables de la sécurité ont décrit ces arrestations comme préventives , à la suite de récents appels à la violence attribués au guide du mouvement et à la branche militaire du Hamas. (D'après AFP.)