Avec la domotique, l’ère de la maison intelligente est arrivée

STASSEN,VIRGINIE

Page 5

Jeudi 7 juin 2012

La domotique fait de plus en plus parler d’elle, quand elle n’inonde pas carrément nos foyers. Et pour cause : elle nous offre une maison plus confortable, moins énergivore et plus sécurisée. Rien que du bon !

Le terme domotique est une contraction du mot domus (« maison », en latin) et du suffixe tique dérivé de automatique. Il désigne des installations pouvant contrôler des équipements de la maison tels que l’éclairage ou le chauffage. Tout cela en vue de simplifier la vie des habitants en évitant, par exemple, des actes répétitifs ou des déplacements inutiles.

Avant d’équiper son logement, il est important de bien connaître ses besoins et aspirations. Souhaitez-vous pouvoir éteindre toutes les lumières en quittant la maison ? Voulez-vous intégrer une alarme dans le système ? Désirez-vous contrôler votre maison à distance ? Ou encore gérer le chauffage ? Autant de questions auxquelles il y a lieu de répondre avant de se lancer dans l’aventure… Côté portefeuille, un système simple démarre dès 3.000 euros. Pour un ensemble commandant la lumière, le chauffage et la sécurité, les prix débutent à 10.000 euros.

Avec la domotique, il est possible de programmer le boiler, le lave-vaisselle et le lave-linge aux heures creuses. Par ailleurs, la touche « tout éteindre » coupe non seulement les lumières, mais aussi la position stand-by de la télévision. Pour garder un œil en permanence sur ses consommations (électricité, sanitaire, ventilation, chauffage…) via un écran de contrôle, Brainbox vient de mettre au point le système Home control. Une bonne façon d’éviter les (mauvaises) surprises et de rectifier, au besoin, le tir !

Notons aussi que la domotique fait désormais appel non seulement aux interrupteurs, mais également aux écrans et commandes à distance (internet, GSM et téléphone).

Un système extensible

L’un des grands avantages de la domotique tient sans nul doute à sa capacité d’adaptation. En effet, le système est facilement extensible par la suite car il fonctionne comme un réseau informatique auquel on raccorderait des ordinateurs supplémentaires. Cette technologie autorise également de changer d’avis : après plusieurs années, libre à vous de décider qu’un certain interrupteur commandera désormais la porte de garage plutôt que les lumières.

Dans une maison existante, la domotique est tout à fait concevable. Toutefois, il faudra réaliser des saignées pour l’installation de nouvelles conduites. Les câbles pourront éventuellement être dissimulés derrière les plinthes. Plusieurs fabricants développent également des systèmes domotiques qui fonctionnent sur fréquence radio ou infrarouge.

Selon une étude publiée le 16 mai dernier par l’agence ABI Research, spécialisée dans la prédiction de tendances, 90 millions de résidences seront équipées en technologie domotique dans le monde d’ici 2017, ce qui équivaut à une augmentation de 60 %. Ce phénomène s’expliquerait par un niveau élevé de connectivité au quotidien, et par l’expansion du marché des technologies smartphone permettant de contrôler les équipements domestiques de façon mobile. Les installations au prix élevé devraient quant à elles laisser place à des abonnements afin de rendre les systèmes plus abordables.

Seniors

Une clé pour l’autonomie ?

La domotique permet à la personne âgée de conserver une certaine indépendance. En cas de problème, elle peut par exemple actionner un bouton d’alarme qu’elle porte au cou ou au bras. Certains modèles étanches peuvent même être utilisés dans le bain ou la douche. Actionnés, ces dispositifs allument les lumières, éteignent les appareils électriques dangereux, et avertissent la centrale de secours. Des secouristes peuvent aussi entrer dans la maison sans avoir besoin de clé. Autres applications possibles : l’écran tactile (l’habitant peut par exemple baisser les volets ou demander des services tels qu’un repas, un taxi…), le téléphone à grandes touches, les tapis sensitifs qui donnent l’alarme en cas de chute… Côté prix, comptez entre 5.000 et 8.000 euros pour une installation complète.