BD CAROLO

BOUILLON,PIERRE

Page 11

Samedi 2 décembre 1989

La BD d'aventure

primée au Salon

de Charleroi

Avant de tourner la page, le quatrième Salon de la BD de Charleroi a remis le prix Jeunesse belge au Bruxellois François Deflandre, pour des planches extraites de sa BD L'Arme du ciel.

Patience! Ne torturez pas votre libraire: ces superbes dessins ne sont pas encore passés sous les rotatives de l'imprimeur. François Deflandre a beaucoup d'admirateurs. Encore faut-il trouver l'éditeur...

François Deflandre est ce qu'on appelle un «jeune auteur qui démarre». Avec tout ce que cela comporte de sympathique et de... pénible. Ramez, forçats du phylactère! Entre deux petits boulots de graphiste ou d'illustrateur, ce jeune Bruxellois a eu le temps de signé, en 1987, L'Autel aux dix chandeliers, une BD d'une dizaine de planches qui avait pour cadre les ruines de l'abbaye de Villers-la-Ville. Elle a été publiée dans le magazine français Triolo, en juillet, après avoir été primée par Watermael-Boitsfort qui lui a décerné son prix Artistique 1988. Quant à L'Arme du ciel, l'encre n'est pas encore tout à fait sèche. Ce qui n'a pas empêché quelques-unes de ses planches de décrocher le 1er prix de la Jeunesse belge, concours organisé sur le thème «Sports et records».

A la recherche

de Sodome

Seuls quelques privilégiés ont pu découvrir cette BD. Dont nous. Et on aime beaucoup. On y raconte les aventures d'un jeune archéologue, Valérien Bomal, qui part à la recherche de Sodome et Gomorrhe. Ces planches seront, elles aussi, publiées dans Triolo dont on annonce, pour bientôt, la diffusion en Belgique. A citer, avant de s'embarquer pour la mer Morte, cet épisode qui se déroule, à Bruxelles, dans la cathédrale Saint-Michel (voir illustrations). Une occasion, pour les curieux, de visiter les recoins de l'édifice, interdits au public.

A vrai dire, il y a du E.P. Jacobs chez ce dessinateur-là. Du Tintin, aussi. Curieux, enquiquineur et méticuleux jusqu'à l'insupportable: il crayonne les aventures de son archéologue après avoir, lui-même, retourné les bibliothèques et arpenté les lieux où traînera son héros.

Il ne jette l'encre et ses pinceaux que dans les mystères tortueux, les énigmes ou les controverses archéologiques. En une lettre comme en cent, des aventures avec un grand A.

Contaminé jusqu'au bout? Le prix Jeunesse belge offre à son lauréat un voyage au Japon. François Deflandre espère visiter Tokyo: J'irai voir les lieux décrits dans «Les Trois Formules du professeur Sato», de Jacobs...

PIERRE BOUILLON.

Certes, il est un peu tôt pour vous le signaler, mais sachez que François Deflandre exposera les planches de ses deux bandes dessinées au Centre culturel de Watermael-Boitsfort, du 24 janvier au 4 février.