Belgacom pourra lui aussi offrir la télé analogique

JENNOTTE,ALAIN

Page 25

Vendredi 20 mai 2011

Télécoms L’ouverture du câble à la concurrence changera la donne

Belgacom pourra-t-il bientôt inclure la bonne vieille télévision analogique dans son offre commerciale ? Selon plusieurs sources concordantes, le projet de décision des quatre régulateurs belges, visant à ouvrir le câble à la concurrence, prévoit bel et bien cette possibilité.

Anachronisme incongru, à l’heure du passage quasi obligé au tout-numérique ? Pas vraiment. Si l’annonce d’une offre de télévision analogique n’a rien de très sexy, elle permettrait en revanche à Belgacom de gommer l’un des principaux handicaps qui depuis son lancement, voici six ans, le différencie des câblos : la possibilité d’installer plusieurs télés dans la maison sans pour autant multiplier les décodeurs et faire exploser le prix de l’abonnement. Seule l’une des télés est raccordée au décodeur et reçoit le signal numérique. Les autres appareils sont simplement raccordés au câble coaxial, sans facturation supplémentaire.

Le projet de décision des quatre régulateurs de la téléphonie et de l’audiovisuel a suscité des débats tendus depuis le début de l’année. Telenet et Tecteo y sont viscéralement opposés.

Le lobbying intense de Telenet, auprès du Parlement flamand notamment, n’a d’ailleurs pas été totalement infructueux. Dans un premier temps, il était prévu d’ouvrir tous les réseaux à tous les opérateurs. Impensable pour Telenet, ulcéré à l’idée de voir Belgacom profiter de son réseau à très haut débit, dont les performances laissent loin derrière l’ADSL et le VDSL de son concurrent.

La décision a donc été amendée pour interdire à un opérateur qui dispose déjà de son propre réseau, d’utiliser celui de son concurrent. Mais la télé analogique, qui est techniquement hors de portée de Belgacom sur son réseau, a été conservée dans le projet de décision final. Belgacom pourra donc l’ajouter à son offre commerciale.

L’analogique revient à la mode

Il n’est pas le seul opérateur à attendre impatiemment la décision des régulateurs. Chez Mobistar, on se dit également « très intéressé » par la télé analogique. « De nombreux clients souhaitent disposer de plusieurs télés à la maison », note son porte-parole, Mathieu Van Overstraeten.

« Il y a une possibilité, que les câblos conservent de façon monopolistique sur leurs réseaux, c’est la possibilité d’offrir la télé analogique à leurs clients, explique le porte-parole de Belgacom, Haroun Fenaux. Si cette différence venait à disparaître, nous pourrions à notre tour proposer une option commerciale aux clients qui souhaitent avoir à la maison jusqu’à cinq ou six télévisions. »

Le projet doit encore être soumis à l’approbation de la Commission européenne avant d’être coulé dans une décision finale, qui pourrait tomber avant les vacances. Des recours sont plus que prévisibles. Mais ils ne sont pas suspensifs. Et l’ouverture du câble pourrait donc être une réalité pour le consommateur d’ici la fin de l’année.