Bénéfice en baisse pour Mobistar

BELGA; AFP

Page 21

Mercredi 27 juillet 2011

Le fait du jour

L’opérateur de téléphonie mobile Mobistar, filiale de France Télécom, a vu son bénéfice net baisser au premier semestre 2011 mais son chiffre d’affaires a légèrement augmenté, ce qui lui a permis mardi de confirmer ses prévisions pour l’ensemble de l’année. Sur les six premiers mois de l’année, Mobistar a enregistré un bénéfice net de 116,2 millions d’euros en baisse de 12,2 % sur un an.

Ses ventes sur la période se sont elles établies à 819,9 millions d’euros, contre 818,8 millions d’euros un an plus tôt, soutenues notamment par l’utilisation accrue des données mobiles et les ventes de smartphones.

Sans l’impact régulatoire, le chiffre d’affaires de Mobistar aurait augmenté de 6,8 %. L’opérateur a en effet été contraint par les régulateurs belge et européen de baisser certains tarifs facturés à ses concurrents qui utilisent son réseau (tarifs dits « de terminaison ») ainsi que le prix des communications en itinérance à l’étranger (« roaming »). La diminution de ces tarifs a pesé au premier semestre, même si elle a été compensée notamment par « la croissance organique au Luxembourg et dans le segment des données mobiles », souligne Mobistar. Pour l’ensemble de l’année, il confirme ses objectifs et table sur un niveau du chiffre d’affaires « semblable à celui de 2010 » et un bénéfice net compris entre 220 et 230 millions d’euros.

Télé par câble

Par ailleurs, Benoît Scheen, le patron de Mobistar, la récente décision des quatre organismes belges de régulation d’ouvrir le câble de télédistribution à la concurrence « ouvre des perspectives à Mobistar ». Pour l’instant, l’opérateur propose une offre de télévision via satellite. Benoît Scheen n’a pas donné plus de détails ni sur le contenu d’une future nouvelle offre, ni sur le calendrier. Mobistar mène déjà des négociations avec Belgacom sur le réseau VDSL (télévision numérique), mais il n’est pas exclu que la filiale de France Télécom vende de la télévision par câble dans le futur. Quelle que soit la décision, l’offre par satellite sera conservée. Fin juin, Mobistar comptait 21.000 clients « télé ». Benoît Scheen a néanmoins reconnu que l’objectif annoncé de 50.000 clients d’ici la fin de l’année sera « difficile à atteindre ». (afp, b.)