Bientôt de nouvelles éoliennes autoroutières

BODEUX,JEAN-LUC

Page 21

Vendredi 1er février 2013

Arlon Deux projets vont se concrétiser non loin de l’E411

Le vent, il souffle ces derniers temps en tous sens, au propre comme au figuré d’ailleurs. Voici peu, l’Apere ASBL (Association pour la promotion des énergies renouvelables) annonçait que la Wallonie avait un retard important par rapport à la Flandre. En 2012, 15 nouvelles éoliennes ont été installées en Wallonie pour une puissance de 34 MW, soit une « faible croissance de 6 %. Le parc éolien wallon atteint désormais une puissance de 576 MW, qui permet de produire environ 1.270 GWh/an. Sur la base des projets connus, il pourrait atteindre théoriquement plus de 2.560 MW, soit la consommation de 1,6 million de ménages ». En Luxembourg et plus spécialement dans la région d’Arlon, où en sommes-nous ? Pour l’heure, cinq sites éoliens captent le vent dans la province. Deux sites de six éoliennes à Sainte-Ode, un de sept engins à Bourcy (Bastogne), un de six à Villeroux (Bastogne/Vaux-sur-Sûre) et un de cinq éoliennes à Gouvy (Halconreux).

D’autres projets ont été refusés, sont en cours d’évolution administrative ou ont reçu un permis. Pour les refus, c’est le cas tout récemment, d’Erezée où le collège échevinal a rendu un avis négatif pour le projet d’un parc Electrabel de cinq éoliennes à Fisenne. Cela dans l’attente de la décision du fonctionnaire délégué à l’urbanisme. En septembre dernier, le Conseil d’Etat avait aussi annulé un permis pour cinq engins (Vents d’Houyet) entre Gouvy et Houffalize.

Qu’en est-il des permis d’ores et déjà attribués ? Deux projets sont en cours à Messancy/Aubange (Sélange/Longeau), mais Aubange a dit non en septembre. Une étude d’incidence est en cours. Un autre projet (Ecopex) porte sur le zoning de Messancy, pour trois éoliennes. Dans le nord, Greentech a reçu un accord pour sept éoliennes à Gouvy (Steinbach).

Electrabel et Ecopex sur Arlon/Messancy

Enfin, deux dossiers concernent la région d’Arlon, le long de l’E411, vers la frontière luxembourgeoise. Un permis pour trois engins a été délivré à Electrabel, derrière Ikea vers la frontière belgo-luxembourgeoise. Le projet devrait voir le jour assez vite.

Accord aussi pour un second parc qui sera situé non loin de là, le long de l’E411 également, mais à Hondelange. Il s’agit d’un dossier porté par la société Ecopex (Florenville). Au départ, il y avait sept éoliennes (cinq sur Messancy, deux sur Arlon), mais la Ville d’Arlon a refusé le permis suite à un problème lié à une modification de voirie. Cinq éoliennes de 2 MW ont donc reçu l’accord sur Messancy. Trois seront portées par Eneco Wind, les deux autres par les « Eoliennes de Lorraine », société liée à Ecopex dans laquelle Idélux et Sofilux sont actionnaires à 40 %. Ce projet devrait être fonctionnel en 2014, à raison de trois millions d’euros l’éolienne. Toutefois, une demande pour une autre éolienne s’y est ajoutée. La coopérative citoyenne « Vents du Sud » a en effet repris à son compte la 6e éolienne (arlonaise) du premier projet (lire ci-contre).

Il existe par ailleurs un troisième projet dans les cartons de Jacques Mambourg, citoyen de Metzert, qui avait érigé une éolienne à Couvin, avant de la revendre. Ce promoteur a par ailleurs introduit… un recours contre le projet d’Ecopex à Hondelange. Le Conseil d’Etat l’a débouté pour le recours en suspension. Le bourgmestre arlonais Vincent Magnus note toutefois qu’aucun dossier n’est introduit pour ce projet de quatre éoliennes prévues entre Viville et Arlon (trois sur Arlon, une sur Attert). « Nous avons reçu une demande d’achat d’un terrain appartenant à la Ville mais on en est juste là. »

Quant à Ecopex, elle est également porteuse d’autres dossiers : un projet, avec Electrabel, de onze éoliennes à Neufchâteau, à la bretelle E411/E25. Ce dossier est un peu plus avancé que celui de Habay qui réunit quatre partenaires (Electrabel, ElectraWind, Ecopex et la coopérative Lucéole). Il pourrait être introduit avant l’été. Enfin, Ecopex projette une éolienne supplémentaire à Villeroux, en synergie avec Autover qui l’accueillerait. Mais comme le vent, les éoliennes sont des dossiers souvent tumultueux qui bougent au gré des pour et des contre, tant publics que citoyens…