Braine- le-Château : le collège et l'épuration

VANHAM,VINCENT

Page 22

Jeudi 3 juin 2004

Braine- le-Château : le collège et l'épuration

VINCENT VANHAM

Alors qu'il s'était jusqu'ici abstenu de tout commentaire concernant la station d'épuration que l'Intercommunale du Brabant wallon (IBW) compte implanter à la rue Nicolas Baudine, sur le site dit Campine, le collège échevinal de Braine-le-Château a envoyé une lettre de remarques et de suggestions quant aux points qu'il souhaiterait voir traiter dans l'étude d'incidence qui précédera l'enquête publique. Le collège échevinal s'est d'ailleurs engagé à ce que cette enquête publique ne se tienne pas durant les grandes vacances.

Dans leur courrier, les autorités castelbrainoises font largement écho aux remarques déjà formulées par les riverains lors de la houleuse séance d'information qui s'était tenue le 18 mars dernier. La première remarque concerne d'ailleurs un des points importants du combat de ces derniers : l'alternative d'une implantation de la station d'épuration sur le site des anciennes forges de Clabecq, à l'est ou à l'ouest du canal Bruxelles-Charleroi.

Le collège échevinal appelle également à étudier une autre disposition du site qui permettrait de créer une route alternative pour le charroi, ce qui diminuerait sensiblement les désagréments pour les riverains pendant et après les travaux. Et si les travaux devaient tout de même se dérouler à leur emplacement initial, il serait, selon lui, bénéfique de penser également à une route alternative provisoire pour les véhicules de chantier.

Le bourgmestre et ses échevins s'inquiètent en outre de l'intégration des bâtiments dans le paysage. Ils craignent en effet que le matériau utilisé pour le bâtiment principal ne soit pas adéquat.

Enfin, leur dernière remarque concerne les riverains qui se plaignent de la perte de valeur vénale que subit leur bien par la construction de la station. L'étude d'incidence peut-elle évaluer cette perte et pouvez-vous envisager des indemnisations ?, demande la commune à l'IBW.

Les riverains quant à eux seront invités, ainsi que les membres du conseil communal, à visiter une station d'épuration dans les prochains jours afin de se faire une idée précise du fonctionnement d'une telle infrastructure.·