brève économie

BOURDOISEAU,CHRISTOPHE

Page 6

Samedi 18 mars 2000

ALLEMAGNE

20.000 visas

pour débaucher

des cerveaux

En accordant 20.000 visas spéciaux avant l'été pour répondre à la pénuriede main-d'oeuvre dans le secteur des technologies de l'information, lechancelier Schröder a répondu extrêmement vite à l'appel lancé par lesexperts lors du Salon informatique de Hanovre, fin février. La «green card» version allemande, qui sera limitée à cinq ans, a l'objectif d'attirer les grands cerveaux de la planète qui font cruellement défaut dans le pays. Nous devons nous ouvrir aux meilleurs pour éviter qu'ils ne partent uniquement aux Etats-Unis. Je ne veux pas que l'Allemagne passe à côté d'un boom économique, a expliqué le chancelier.

Les patrons ont réagi positivement. Le P-DG. d'IBM Allemagne, à l'origine decette initiative, a salué cette décision indispensable et urgente . Dieter Hundt, le président de la fédération despatrons allemands (DBA) a réclamé des visas pourspécialistes dans tous les secteurs d'activité. (C. Bo.)