Brink’s : Zenner craint que la piste Loomis soit de « plus en plus irréaliste »

n.c.

Vendredi 28 janvier 2011

L’administrateur provisoire de la société de transport de fonds Brink’s, Alain Zenner, a dit craindre vendredi matin que la piste d’une reprise par le groupe suédois Loomis soit « de plus en plus irréaliste, compte tenu des exigences de ce dernier ». Les banques, qui représentent 70 % de la clientèle de Brink’s, ne peuvent en effet pas donner à Loomis les assurances qu’il demande en termes de prix et de chiffre d’affaires, a expliqué M. Zenner vendredi. Les administrateurs provisoires, Alain Zenner et Gérald Delvaux, ont rencontré jeudi soir les banques clientes de Brink’s (ING, Fortis et Bpost). Celles-ci ont rappelé leur souhait de garder un deuxième acteur sur le marché du transport de fonds, partagé actuellement entre Brink’s et G4S, pour éviter une situation monopolistique qui risquerait de provoquer une hausse des prix et, éventuellement, une baisse de la qualité du service.