Bruxelles, le terril jeune

VOOGT,FABRICE

Page 17

Mercredi 1er octobre 2008

Tourisme Le BITC veut attirer la jeunesse européenne à Bruxelles

Révéler la capitale aux moins de 30 ans : l’objectif de Brusselmania. Au programme : site internet et soirée d’accueil.

Les 18-30 ans sont les segments moteurs de l’industrie touristique d’aujourd’hui et de demain. Ils représentent près de 20 % du tourisme international et est assurément le secteur touristique qui enregistre la croissance la plus importante ». Le constat est extrait des conclusions du rapport 2007 de l’Organisation mondiale du tourisme ; lequel souligne également l’accroissement des dépenses des jeunes « city trippers » : plus de 40 % depuis 2002. Des chiffres qui ont incité le président du BI-TC (Bruxelles International-Tourisme et Congrès), Philippe Close (PS), à inscrire le tourisme jeunes à l’ordre des priorités de son action. Bruxelles, explique-t-il recèle de série d’atouts rencontrant les attentes des jeunes dans différentes matières : la culture et l’art de vivre (musées, quartiers branchés, shopping varié, gastronomie attractive, vie nocturne intense…), la mobilité douce, l’accessibilité (à moins de trois heures de la plupart des capitales européennes et à des prix relativement intéressants) et l’hébergement (nombreuses possibilités de logements).

Sur ce dernier point, la ministre du Tourisme de la Cocof, Evelyne Huytebroeck (Écolo), vient d’obtenir de Beliris 1,8 million d’euros pour une nouvelle auberge de jeunesse. D’une capacité potentielle de 400 lits, elle porterait l’infrastructure totale à Bruxelles à 1.247 unités.

Dans un futur plus proche, Philippe Close annonce une série de mesures concrètes pour séduire les moins de 30 ans. D’abord, la création, au sein du BI-TC, d’une cellule « Young travellers & Students » dont la mission est de toucher les 18-30 au travers d’une stratégie de marketing touristique transversale au nom de… Brussselsmania. Son but : « mettre en évidence une certaine folie indéniablement présente dans la ville ».

Deuxième et peut-être principal « outil de séduction » : un nouveau site internet (www.brusselsmania.com), qui invite les internautes à découvrir Bruxelles en compagnie de cinq personnages, dont chacun est censé être le représentant d’un visage de Bruxelles. Enfin, « cible dans la cible » : les étudiants Erasmus, qui sont, cette année, plus de 2.000 à avoir choisi Bruxelles pour parfaire leur cursus. Le BI-TC leur propose un accueil « VIP » doublé d’une info-session culturelle et événementielle ainsi que deux soirées, dont la première a lieu ce mercredi au Mirano. Les jeunes Bruxellois sont invités à les rejoindre dès 23 heures (entrée 5 euros).