BRUXELLES-VILLE «Magazins» inaugure une nouvelle vitrine de l'art contemporain La création a pignon sur rue

BOSSELER,JULIEN

Page 26

Samedi 28 novembre 1998

BRUXELLES-VILLE «Magazins» inaugure une nouvelle vitrine de l'art contemporain La création a pignon sur rue

Pour soutenir les jeunes créateurs, des activistes culturo-urbains investissent et réaniment des boutiques abandonnées.

Dans une petite rue glauque du quartier Saint-Jacques, la lumière d'une vitrine intrigante perce l'obscurité. A l'intérieur de cette boutique réanimée, de jeunes silhouettes s'affairent dans tous les sens. Ce jeudi soir-là, l'association «Magazins» se prépare fébrilement l'exposition collective qui inaugure son nouveau «pignon sur rue».

J'ai eu l'idée de soutenir de jeunes créateurs en montrant leur travail au grand jour dans des vitrines de magasins abandonnés du centre-ville, éclaire le plasticien Li Ping Weng, créateur du projet. L'idée, c'est d'offrir l'art contemporain au regard de tous en l'exposant carrément dans la rue, sans passer par l'intermédiaire des galeries d'art conventionnelles. Ces lieux-là ne sont pas accessibles à l'ensemble de la population,... ni à tous les artistes qui n'ont pas toujours l'argent néccessaire pour voir leurs oeuvres accrochées aux cimaises renommées.

En un an, grâce à des conventions d'occupations précaires avec les propriétaires, Magazins a investi une dizaine de vitrines négligées pour y monter près de 40 projets pluridisciplinaires: expos de designers contemporain, photographies, projection de vidéos, danse, etc.

L'idée est assez percutante pour avoir séduit les organisateurs de Bruxelles 2000 qui ont décidé de l'englober dans leur vaste programme culturel.

LUMIÈRES DES ABAT-JOUR EN PVC ET DES BOUGEOIRS DESIGN

Retour au rez-de-chaussée du 23 de la rue de la Gouttière qui interpelle les yeux du passant avec les luminaires rigolos de Ricky Balboa, les appliques en fer forgé d'Olivier Scheffer et les objets design du distributeur Perles et Fracas.

A l'invitation de Magazins, Margareth Fracas est venu apporter un échantillons des meubles et des accessoires de jeunes créateurs qu'elle diffuse dans les points de vente spécialisés de Bruxelles, Paris, Amsterdam ou Luxembourg.

Pointons par exemple les étagères modulables et les bougeoirs en alu d'Isabelle Leijn, les tapis de souris dessinés à l'ordinateur par Cyril Anguelidis, le secrétaire épuré de Thomas Beckers ou la série de nappes très Soho signée Myriam Burnaz.

L'an prochain, Margareth recevra carte blanche pour animer la vitrine du n o 23... avec fracas.

JULIEN BOSSELER

Le nouveau pignon sur rue est visible tous les jours, 24 h / 24 au 23, rue de la Gouttière, 1000 Bruxelles. Renseignements auprès de Magazins au 02-511.68.98.