C'EST DANS LES POCHES Jean d'Ormesson, « La poésie à l'aube du XX e siècle »

MAURY,PIERRE; CAUWE,LUCIE

Page 46

Mercredi 19 septembre 2001

C'EST DANS LES POCHES Jean d'Ormesson, « La poésie à l'aube du XX e siècle »

En reprenant, par petites tranches, « Une autre histoire de la littérature française », Jean d'Ormesson laisse une grande place à l'information. Son texte, constitué de brefs chapitres, n'occupe en effet qu'un tiers du volume environ. Le reste se compose de biographies, d'extraits d'oeuvres et de bibliographies. C'est donc un outil précieux, en dix volumes, qui est proposé dans une édition peu coûteuse.

Il faut quand même dire combien les commentaires de Jean d'Ormesson, intelligents et vifs, donnent envie de retourner vers les écrivains dont il parle (Claudel, Valéry, Péguy, Apollinaire, Larbaud, Aragon...). Mêlant l'anecdote et l'analyse, il se promène comme chez lui dans la littérature... (P. My.)

Librio, no 454, 160 pp., 68 F (1,70 _ ).

Antoine Piazza,

« Roman fleuve »

L'épaisseur du premier roman d'Antoine Piazza paraît justifier son titre. Mais il prend davantage encore de sens avec l'omniprésence du Rhône, entré dans une crue furieuse, et celle du grand fleuve de toute la littérature, dont les personnages imaginaires peuplent un livre ambitieux et très réussi.

Pour réaliser le grand projet d'un président un peu fou, la population réelle doit plonger dans la fiction et devenir personnage dans des oeuvres réellement écrites. L'époque n'est plus à l'écriture, il est temps d'arrêter de produire des textes qui, tous, ont été soigneusement répertoriés. Et de passer à la pratique.

Cette expérience des limites ne peut se réaliser que dans une certaine confusion puisque ses débuts ne permettent plus de savoir qui est devenu qui. (P.My.)

Folio, no 3553, 495 pp., 340 F (8,43 _ ).

Yvan Pommaux,

«Tout est calme!»

«Tout est calme!», dit le titre. Mais est-ce bien vrai? A regarder les images, il se trame cent histoires en parallèle à la balade d'un garçon qui oscille entre ennui et vague à l'âme mais remarque néanmoins la très jolie jeune fille qu'il vient de croiser. Comment faire pour la retrouver? Dès 4 ans. (L. C.)

Lutin poche de l'école des loisirs, 230 F (5,71 _ ).

Jean-Claude Pirotte,

« Mont Afrique »

Roman ou pas roman ? La question se pose, comme souvent devant un livre de Jean-Claude Pirotte, cette espèce de vagabond magnifique qui traverse la vie en compagnie du vin et des femmes, des livres et des amis, de l'écriture et des paysages. Dans « Mont Afrique » - qui n'a rien à voir avec l'Afrique -, il fait d'ailleurs lui-même cette réflexion : Je ne peux pas écrire de romans parce que des romans, je n'arrête pas d'en vivre, et je ne le fais pas exprès comme on dit.

On ne sait pas sur quel pied danser dans une histoire floue, où un homme part et revient, repasse sur les traces d'histoires anciennes, les vit comme il les avait vécues à l'époque. C'est une espèce de cavale permanente, faite de hasards objectifs par la grâce desquels le personnage rencontre des événements qui lui ressemblent... (P.My.)

Folio, n o 3563, 143 pp., 173 F (4,30 _ ).