Ça va bruxeller sec au Karreveld !

MAKEREEL,CATHERINE

Page 28

Jeudi 26 juillet 2007

Entre le dernier best-seller et « Votre amour passera-t-il l’été ? » (le test), on peut aussi s’évader avec le théâtre de plein air. Sans quitter Bruxelles. Pour la huitième année consécutive, le château du Karreveld à Molenbeek accueille le festival Bruxellons. Pendant deux mois, douze spectacles vont faire des vagues au bord du lac. Les canards devraient en caqueter de joie puisque l’édition 2007 fait la part belle au divertissement avec des comédies comme l’excellent Un grand cri d’amour de Josiane Balasko ou Le plus heureux des trois de Labiche, dernière création de la Compagnie des Galeries pour sa Tournée des Châteaux. Ça devient carrément du sport quand les éclats de rire musclent vos traits, à l’instar des Athlètes dans leur tête de Paul Fournel, solo bigrement dopé à l’énergie de Laurent Renard, sur les coulisses du cyclisme, de la boxe ou du ski. Champion d’escrime verbale toutes catégories, Bouvard et Pécuchet de Flaubert, acclamé par la presse et le public, finiront d’étirer neurones et zygomatiques.

Outre le désormais célèbre Oscar et la Dame Rose d’Eric-Emmanuel Schmitt, qu’il n’est plus nécessaire de vous présenter (rappelons juste que ce solo de Jacqueline Bir vient de conquérir Avignon), il vous faudra absolument rattraper Ildebrando Biribo de l’époustouflant Emmanuel Vacca, notre chouchou incontesté. Ce mime espiègle en habit de laquais et son hommage au métier oublié de souffleur nous avait complètement subjugués la saison passée et revient aujourd’hui combler nos trous de mémoire. Entre souffleurs de rêve, de rire et d’émotion, il va flotter un air léger sur les soirs de Bruxelles. Et ce ne sera pas grâce à la météo !

Bruxellons du 30 juillet au 16 septembre au Château du Karreveld, 3 rue de la Hoese, Bruxelles. Tél. 02 724 24 24. www.bruxellons.net