Ce rire qui vient du Zwin

COUVREUR,DANIEL

Page 33

Jeudi 19 février 2009

Dessin de presse Les Press Cartoon Belgium et Européen 2009

La chute de Fortis et la fuite de Lippens ont inspiré à Kroll le cartoon belge de l’année. Du Nord au Sud et de gauche à droite, le jury fut unanime.

Cest magnifique ! Tous mes dessins sont bons mais le jury a bien choisi parce qu’il y a dans celui-là cette notion de l’éphémère indissociable du dessin de presse. Ce n’est pas un beau dessin. Ce n’est pas non plus de l’illustration. Je n’étais pas persuadé que le public allait reconnaître Lippens qui n’a pas l’habitude de porter la barbe ni d’avoir les cheveux hirsutes… Mais dans l’instant de la crise, le dessin a parfaitement fonctionné. Je remercie Luc Delfosse, le rédacteur en chef adjoint du Soir, d’avoir pris la responsabilité de le publier parce qu’il est politiquement très peu correct. J’ai appris qu’il avait d’ailleurs suscité de vives réactions dans l’entourage de Lippens. »

Des sables du désert algérien où il est en vacances, Kroll a bondi de plaisir en apprenant cette nouvelle consécration. Il avait déjà remporté le Press Cartoon Belgium en 2006 avec un dessin sur les attentats de Londres. Trois ans plus tard, il remporte la dixième édition du plus prestigieux concours de caricature du pays, dont le jury était exceptionnellement composé cette année de responsables de tous les partis politiques démocratiques. Son président, Guy Verhofstadt, a souligné l’efficacité de Kroll, le seul artiste dont le dessin a provoqué un rire instantané du Nord au Sud, dans la majorité comme dans l’opposition, à gauche autant qu’à droite : « C’était clairement le gagnant aux yeux de tous. Kroll a réussi l’impossible en faisant l’unanimité dans la vie politique belge. »

Au-delà de l’éclat de rire, ce cartoon paru dans Le Soir du 4 décembre 2008 est un modèle de synthèse graphique. Avec une économie de trait exceptionnelle, Kroll multiplie les sens cachés. Derrière l’étoile de mer et les dunes du Zwin, il y a le fief du Zoute de la famille Lippens. Le flamant rose dressé en allégorie de la Flandre semble s’interroger sur la disparition du maître. La métaphore de Saddam porte la chute de l’autocrate en même temps que le cataclysme de Fortis fui par Monsieur le Comte…

« Je n’ai pas eu besoin de dessiner ce cartoon pour rire, confesse l’auteur. Quand l’image de Saddam m’a traversé la tête, je me suis instantanément dit “Voilà une putain de bonne idée !” Le plus difficile, c’était de l’avoir, pas de la dessiner. »

Par un pied de nez belgo-belge, Knokke-le-Zoute est le sponsor historique du Press Cartoon Belgium. L’échevin de la culture, Maxim Willems, a pris la récompense de Kroll avec un humour embarrassé : « Je vais devoir dire à mon maître : “Et maintenant, qu’est-ce qu’on fait avec ce dessin ?” » Dans la convention qui lie le Press Cartoon Belgium au Festival international du dessin d’humour de Knokke, il est prévu de remettre le prix de 6.000 euros au lauréat et d’exposer le dessin. La cérémonie est programmée pour le 27 juin.

On ignore encore si Maurice Lippens sera présent mais Kroll a, quant à lui, bien l’intention d’aller chercher sa récompense. « Je suis content. Tous les hommes politiques flamands ont voté pour moi et j’irai à Knokke. Ce prix me touche. Je ne sais pas si Maurice Lippens montera avec moi sur la scène mais je n’ai pas l’intention de le partager avec lui. Je crois qu’il n’a pas besoin d’argent, même s’il en a beaucoup perdu dans la chute de Fortis. »

Pour la première fois, un Press Cartoon européen doté d’un prix de 10.000 euros était également attribué. Le concours ouvert à tous les caricaturistes de l’Union européenne mais aussi de Suisse, de Norvège et de Turquie, a été remporté par Riber, un auteur suédois. Son dessin paru dans Sydsvenskan représente l’Arche de Noé à l’aube du XXIe siècle. L’humanité se retrouve à nouveau au bord du Déluge à cause de la fonte des glaces sous les effets du réchauffement climatique. Mais plutôt que de laisser Noé embarquer les animaux, ce sont les différentes espèces automobiles qui sont sauvées des eaux.

www.presscartoon.com

« Ce prix me touche. Je ne sais pas si Maurice Lippens montera avec moi sur la scène » Pierre Kroll,

« Ce prix me touche. Je ne sais pas si Maurice Lippens montera avec moi sur la scène » Pierre Kroll, cartooniste de l’année