Centre de dentisterie au CHU

ALBIN,DIDIER

Page 10

Lundi 29 octobre 2007

Charleroi Fusion des services hospitaliers

C’est le plus gros centre de dentisterie de la région de Charleroi. Produit de la fusion des services de la polyclinique de l’Espace Santé (ex Gailly) – où il a été localisé – et du CHU de Charleroi, il regroupe 12 cabinets dentaires, 33 dentistes, des infirmières et du personnel soignant et administratif. Sur un même plateau, les patients y trouvent une offre complète de soins et de spécialités : orthodontie, parodontie, pédodontie, implantologie et occlusodontie. La présence de salles d’opération aux étages renforce le lien avec les services de maxillo-faciale et de stomatologie tandis qu’un investissement de 300.000 euros en équipement de pointe – notamment en radiologie digitale – augmente les performances de cette unité tournée vers l’avenir. Concrètement, les images radiologiques archivées dans l’application informatique pourront être consultées à distance par tous les prestataires.

« Ce projet de fusion rencontre un souci d’efficacité et de confort pour les patients dans une discipline où le chiffre d’affaires se maintient », indique le directeur général des hôpitaux de l’Intercommunale de santé publique du pays de Charleroi (ISPPC) Philippe Lejeune. « Avec deux millions d’euros de prestations médicales chaque année, notre nouveau centre de dentisterie représente à lui seul deux tiers de l’activité dentaire de l’ISPPC », complète le président Olivier Chastel. En termes de fréquentation, ce sont entre 120 et 130 patients qui se présentent tous les jours aux guichets, soit près de 30.000 par an. La dentisterie ne souffre pas d’érosion de patientèle. Les résultats d’activité ne traduisent en tout cas pas cette tendance.

Un point fort de ce service réside dans son accueil des urgences six jours sur sept. Les personnes en situation de souffrances seront ainsi soignées sans rendez-vous du lundi au vendredi de 8 à 19h, mais aussi le samedi matin.

Comme l’a souligné le président, l’inauguration s’opère dans un contexte budgétaire favorable. C’est ainsi que trois des nouvelles mesures annoncées par le gouvernement dans le domaine de la santé concernent la dentisterie. D’abord, la gratuité des soins a été étendue jusqu’à l’âge de 15 ans. Ensuite, l’examen buccal annuel sera remboursé jusqu’à 57 ans (contre 56 actuellement). Enfin, les patients en orthodontie bénéficieront en 2008 du remboursement de leur premier traitement.