Championnats du monde La technicienne croate s'est adjugé la médaille d'or du combiné à Saint-Moritz Les blessures n'arrêtent pas Janica Kostelic

AFP; ASSOCIATED PRESS

Page 21

Mardi 11 février 2003

Championnats du monde

La technicienne croate s'est adjugé la médaille d'or du combiné à Saint-Moritz

Les blessures n'arrêtent pas Janica Kostelic

Son genou n'a pas voulu la laisser en paix, mais Janica Kostelic a malgré tout décroché le titre qui manquait à son impressionnant palmarès en remportant, lundi, le combiné des Championnats du monde à Saint-Moritz. Une station helvète où, trois ans plus tôt, une grave blessure avait failli mettre un terme à sa carrière.

Agée de 21 ans seulement, la triple championne olympique est venue à bout de sa douleur et de ses adversaires grâce à deux manches de slalom phénoménales. Douzième seulement après la descente disputée dans la matinée, la jeune fille de Zagreb, lauréate de son premier titre mondial, s'est imposée dans le temps combiné de deux minutes et 41,63 secondes, devant l'Autrichienne Nicole Hosp, battue de six centièmes seulement.

La deuxième manche était difficile, a commenté Kostelic qui, à Salt Lake City, avait rejoint dans les encyclopédies Jean-Claude Killy et Toni Sailer, seuls skieurs avant elle à avoir remporté trois médailles d'or lors d'une même Olympiade. Ça fait du bien d'avoir gagné cette médaille. Personne désormais ne peut dire que je dois me battre pour ça. Mon genou me fait extrêmement souffrir, même si ma blessure n'est pas grave. J'essaie seulement de ne pas y penser. Cependant, je ne crois pas que je vais être capable de remporter une autre course.

Kostelic a, en effet, disputé le combiné grâce à des antidouleur. Je me suis peut-être blessée à Bormio, puis à l'entraînement, a-t-elle déclaré avant de préciser qu'elle ne savait pas encore si elle disputerait le géant de jeudi, mais qu'elle ne se rendrait pas en Espagne pour les épreuves de Coupe du monde programmées en sierra Nevada.

La Croate, qui a offert lundi à son pays sa première médaille dans le cadre de Mondiaux, avait remporté le combiné des Jeux olympiques de Salt Lake City l'an dernier. Dans la cité des mormons, elle avait enlevé deux nouveaux titres, en slalom et en géant, et une médaille d'argent en super-G. C'était une course serrée, mais intéressante à regarder, a poursuivi la jeune femme après son succès. Je n'avais jamais accordé d'importance aux championnats du monde. Désormais, je peux dire que j'ai des médailles olympiques, une Coupe du monde et un championnat du monde.

Il y a trois ans, Kostelic s'était grièvement blessée dans la station des Grisons. Une chute dans la descente d'entraînement de Saint-Moritz lui avait laissé le genou gauche en compote, et ses médecins avaient même craint qu'elle ne puisse plus marcher normalement. Retardant son retour chez elle, Kostelic avait trouvé refuge chez une famille croate aisée installée à Bâle, qui lui avait ouvert les portes de son domicile. L'adolescente avait ainsi bénéficié d'un environnement propice à sa convalescence douloureuse.

Quelques mois plus tard, elle rechaussait ses skis et se lançait la saison suivante dans une merveilleuse campagne sur le circuit de la Coupe du monde. Affamée, Kostelic remportait ainsi huit slaloms consécutifs et s'emparait du « général » de la Coupe du monde, brisant au passage quelques records, tout en dominant ses rivales avec des écarts jamais vus depuis 20 ans.· (D'après AP, AFP.)