CHAMPIONNATSDE BELGIQUE DES JEUNES A SERAING

VAN DER HASSELT,CHRISTIAN

Page 23

Lundi 29 juillet 1991

Championnats de Belgique des Jeunes à Seraing

Un nouveau venu parmi les grands

Véritable marathon nautique pour champions en herbe, les championnats de Belgique juniors avaient été exceptionnellement avancés à ce week-end en raison d'un calendrier européen plutôt chargé.

Ces Critériums constituant traditionnellement l'occasion d'apprécier le fond potentiel de notre natation qui, précisons-le, ne se limite pas aux seuls Brigitte Becue, Sandra Cam et autre Stefaan Maene, l'épreuve serésienne a non seulement rempli sa mission de révélateur cette année mais a aussi permis de jauger de l'état de forme de nos sélectionnés pour les tout proches championnats d'Europe juniors qui se dérouleront à Anvers, dès jeudi.

On a pu ainsi admirer le résultat de l'excellente préparation de l' «européenne» Valérie Etienne qui remporte assez facilement le 100 libre et le 200 4 nages. Mais avec ce premier constat, c'est tout le travail collectif du club de Chaudfontaine qu'il faut saluer. Les Calidifontains se sont en effet expatriés pendant deux semaines au coeur de la principauté d'Andorre. Là, les 43 nageurs et nageuses (dont 36 étaient engagés dans la compétition liégeoise) se sont mis sous les ordres de Thierry Grodent, authentique contre-maître d'une usine à muscles.

Dans la toute nouvelle piscine olympique locale, en compagnie de l'équipe nationale espagnole sélectionnée pour Anvers, l'effectif au grand complet a travaillé avec sérieux, alternant entraînements intensifs avec pauses vidéo. Mais là, pas question de divertissement puisqu'il s'agissait de films tournés à l'insu des athlètes avec une caméra plongée dans l'eau dans le but de rectifier les erreurs techniques. Un travail qui a d'ailleurs fait l'admiration d'un professeur de l'Université de Grenade - venu pour encadrer le contingent espagnol! Une fois ce côté purement natation terminé, des séances de réflexion commune prenaient alors place entre les repas.

- C'est une des nouveautés de nos stages: la psychologie!, explique le mentor liégeois. Au départ d'un traité de sophrologie écrit par le spécialiste Luis Fernandez, nous rendons le moral à nos jeunes sportifs. Le conditionnement mental joue un rôle aussi important que les exercices physiques. D'autant que nous manquons cruellement d'infrastructure à Chaudfontaine. Nous n'avons toujours pas de salle de musculation digne de ce nom.

Au-delà de ces carences, force reste néanmoins de constater que «Chaudfontaine Thermal Natation» a fait le plein de podiums à Seraing. Avec plus de trente-cinq médailles, l'entité chère à Thierry Grodent remporte le challenge «Victor Boin» dans toutes les catégories d'âge sauf chez les benjamins où le «Nautic Club de Herve» lui vole la première place pour deux petits points seulement. Au centre de ce tir groupé, les soeurs Brimioulle, Eric Vanderschueren, Aurélie Mathieu, Nicolas Lermusieau et Jean-Xavier Renard ne sont pas les moins actifs. Mais tous restent loin du carton réalisé par leur coéquipier Alain Ptak qui enlève quatre titres sur les cinq courses qu'il a disputées.

Dans le même ordre d'idée, le colosse de Tamise (1.70 m à 12 ans), Davy Reyniers, a remporté six épreuves sur les six possibles. C'est là un fait unique dans l'histoire des championnats de Belgique des jeunes. Il allait être aussi à l'origine de l'unique réel exploit du week-end en battant le seul record de Belgique de la réunion. Hier soir, dans l'ultime épreuve individuelle, cet inconnu qui ne nage que depuis une grosse année terminait en effet le 400 libre réservé aux benjamins en 4.33.69, soit pratiquement quatre secondes de mieux que Christian Fannès en 1980: 4.37.20! Et encore faut-il ajouter à cette performance que le Malinois avait couvert la distance en petit bain...

Mais cette prestation pour exceptionnelle qu'elle soit ne doit en rien éclipser les 1.03.00 de Gatti en 100 dos par exemple (meilleurs que les 1.01.47 de Gervy en petit bassin) et qui réalise d'ailleurs le temps limite pour l'Euro d'Anvers alors qu'il est trop jeune pour y prendre part, ni les 4.33.93 de Sabine Keersmaekers qui fait mieux que Gudrun Paulus et Wendy Cox - toutes deux sélectionnées pour Anvers - et qui s'est imposée en 100 papillon devant Etienne, ni non plus les 1.17.04 (100 brasse) d'une Indira Collet souffrant d'une tendinite à l'épaule, ni enfin les 1.05.13 (100 libre) de Stefanie Donckels annoncée comme le nouvel espoir du club de Courtrai.

Quand on vous disait qu'il s'agissait des championnats de la révélation...

Ch. V.d.H.

Les champions serésiens

GARÇONS

100 m libre: Benj.: - 80: Serre (CNB), 1.08.51; - 79: Reyniers (TSZ), 1.01.95; Min.: - 78: Rensonnet (ESN), 1.02.06; - 77: Coolen (DMB), 57.62; Cad.: - 76: Ptak (CHTHN), 55.38; - 75: Verbiest (HZP), 56.03.

400 m libre: Benj.: - 80: Serre (CNB), 5.04.00; - 79: Reyniers (TSZ), 4.33.69 (rec. Belg. 12 ans; anc. rec.: 4.37.20 par Fannès en 1980),; Min.: - 78: Straetemans (AZC), 4.41.36; - 77: Lermusieau (CHTHN), 4.26.56; 2. Gailliez (ENL), 4.28.81; Cad.: - 76: Ptak (CHTHN), 4.17.89; - 75: Van Houdt (Mozka), 4.22.89.

100 m dos: Benj.: - 80: Serre (CNB), 1.22.81; - 79: Reyniers (TSZ), 1.13.37; Min.: - 78: Lagae (DM),1.11.12; - 77: Gantois L. (YSC), 1.07.07; 2. Gailliez (ENL), 1.07.16; Cad.: - 76: Gatti (BDB), 1.03.00; - 75: Vanderschueren (CHTHN), 1.05.69.

100 m brasse: Benj.: - 80: Demaseneire (BDB), 1.26.75; - 79: Reyniers (TSZ), 1.20.15; Min.: - 78: Lemmens (DIZV), 1.15.35; - 77: Annemans (ZIK), 1.17.12; Cad.: - 76: Simpelaere (KZK), 1.13.94; - 75: Renard (CHTHN), 1.10.47; 2. Vandervelden (VZP), 1.10.70.

100 m papillon: Benj.: - 80: Demaseneire (BDB), 1.19.64; - 79: Reyniers (TSZ), 1.11.39; Min.: - 78: Zaman (MZV), 1.09.57; 2. Lemmens (Dizv), 1.09.77; - 77: Lemmens (EST), 1.05.68; Cad.: - 76: Ptak (CHTHN), 1.00.84; - 75: Vanderschueren (CHTHN), 1.03.46.

200 m 4 nages: Benj.: - 80: Serre (CNB), 2.48.17; - 79: Reyniers (TSZ), 2.30.68; Min.: - 78: Oriecuia (ESN), 2.33.23; - 77: Coolen (DMB), 2.24.56; Richelle (LSC), 2.25.58; Cad.: - 76: Ptak (CHTHN), 2.18.37; 2. Gatti (BDB), 2.19.50; - 75: Vanderschueren (CHTHN), 2.18.78.

Relais 4 x 100 m libre: Benj.: Overpelt 4.45.65; Min.: Chaudfontaine 4.06.49; Cad.: Scaldis 3.54.92.

Relais 4 x 100 m 4 nages: Benj.: Chaudfontaine 5.20.85; Min.: Chaudfontaine 4.40.60; Cad.: Chaudfontaine 4.17.44.

FILLES

100 m libre: Benj.: - 80: Colsoul (CNF), 1.09.82; - 79: Donckels (KZK), 1.05.13; Min.: - 78: Lepoint P. (CNOB), 1.04.91; 2. Collet (CNB), 1.05.54; - 77: Etienne (CHTHN), 1.02.30; 2. Kurth (CHTHN), 1.02.98; Cad.: - 76: Delvaux (NOC), 1.04.04; - 75: Willame (ONS), 1.02.31.

400 m libre: Benj.: - 80: Colsoul (CNF), 5.12.68; - 79: Brimioulle D. (CHTHN), 4.49.86; Min.: - 78: Steels (TSZ), 4.48.26; - 77: Keersmaekers (ZSA), 4.33.93; 2. Cox (ZOLB), 4.41.28; Kurth (CHTHN), 4.41.76; Cad.: - 76: Paulus (ZSA), 4.39.92; - 75: Willame (ONS), 4.34.88.

100 m dos: Benj.: - 80: Titeca (ZB), 1.21.08; - 79: Brimioulle D. (CHTHN), 1.14.15; Min.: - 78: Van Dooren (ZIK), 1.12.40; - 77: Vandenbrande (ZCK), 1.11.94; Cad.: - 76: Corbeels (HZP), 1.10.85; - 75: Schaerlaecken (ZCK), 1.09.85.

100 m brasse: Benj.: - 80: Dewulf (Flippers), 1.30.23; - 79: Vervueren (ZSA), 1.21.75; Min.: - 78: Collet (CNB), 1.17.04; - 77: Bouvin (ZCK), 1.20.95; Cad.: - 76: Roelandt (DZO), 1.22.22; - 75: Devivier (NCH), 1.20.03; 2. Leveau (ONS), 1.20.52.

100 m papillon: Benj.: - 80: Lonneux (NCH), 1.20.94; - 79: Hiernaux (NCH), 1.12.64; Min.: - 78: Troupeau (RSC), et Lepoint (CNOB), 1.13.15 ; - 77: Keersmaekers (ZSA), 1.07.84; Cad.: - 76: Thonon (Mosan), 1.09.05; - 75: Plessers (ZSA), 1.10.68.

200 m 4 nages: Benj.: - 80: Mathieu (CHTHN), 2.52.25; - 79: Brimioulle D. (CHTHN), 2.37.91; Min.: - 78: Collet (CNB), 2.34.52; - 77: Etienne (CHTHN), 2.30.37; 2. Gris (ENL), 2.33.21; Cad.: - 76: Thonon (Mosan), 2.34.94; - 75: Saerens (VZP), 2.31.89.

Relais 4 x 100 m libre: Benj.: Herve 4.36.43; Min.: Rixensart 4.22.68; Cad.: Scaldis 4.25.72;

Relais 4 x 100 m 4 nages: Benj.: Herve 5.11.46; Min.: Scaldis 4.52.51; Cad.: Scaldis 4.58.49.

Classement général du challenge «Victor Boin»: 1. CHTHN (Chaudfontaine); 2. ZSA (Scaldis); 3. NCH (Herve).

Oublié

Dans les récentes statistiques internationales, Stefaan Maene a été «oublié» en 100 mètres dos. Lors des derniers championnats néerlandophones disputés à Bruges, il avait en effet couvert la distance en 57.06, soit le dix-neuvième temps mondial de l'année, entre l'Italien Stefano Battistelli (57.01) et l'Allemand de l'Ouest Dirk Richter (57.07).

L'Euro-juniors

en chiffres

Les Anglais ont tiré les premiers puisqu'ils sont déjà à Anvers depuis vendredi passé. La République de Saint-Marin a suivi avec une seule nageuse tandis que la délégation allemande, la plus nombreuse de ces championnats d'Europe, compte 58 personnes. Autre record, celui de participation aux épreuves de plongeon: 90 concurrents venus de 28 pays différents.

Pain sec et eau

Les accompagnateurs soviétiques de l'équipe nationale junior d'Anvers doivent payer leur repas de leur poche.

Entraîneur!

En plus de ses nouvelles fonctions d'entraîneur du club de Tournai, Michel Herbiet, qui a décroché son maillot des vestiaires pour s'aligner en sprint aux championnats de Belgique de Mol.

Pas de comédie

à Harmeling (P-B) 3.25.51

MIGUEL INDURAIN

Né le 16/04/64 à Villava, Espagne.

Equipe: Banesto.

1983: champion d'Espagne amateurs

1984: vainqueur d'une étape du Tour de l'Avenir.

1985: vainqueur de deux étapes du Tour de l'Avenir.

1986: vainqueur du Tour de la CEE (+ 2 étapes) et du Tour de Murcie (+ 1 étape)

1987: vainqueur du Tour des Vallées Minières (+ 3 étapes), du prologue de Murcie, d'une étape du Tour de Galice et de deux étapes de la Semaine Catalane; 97e du Tour de France.

1988: vainqueur du Tour de Catalogne (+ 1 étape); d'une étape du Tour de Cantabrie, d'une étape du Tour de Galice; 47e du Tour de France.

1989: vainqueur de Paris-Nice (+ 1 étape) et du Critérium international; 17e du Tour de France (vainqueur de la 9e étape); 10e de Liège-Bastogne-Liège.

1990: vainqueur de Paris-Nice (+ 1 étape), du Tour du Pays-Basque (+ 1 étape), du GP de Saint Sébastien, de la 5e étape du Tour de Valence, de la 5e étape du Tour du Pays Basque, de la 6e étape du Tour de Burgos et d'une étape du Tour de France; 10e du Tour de France; 7e du Tour d'Espagne; 12e du championnat du monde et de Liège-Bastogne-Liège.

1991: 2e du Tour d'Espagne; 4e de Liège-Bastogne-Liège; 3e de Subida a Arrate (vainqueur de deux étapes); vainqueur des huitième et vingt et unième étapes du Tour de France; vainqueur du Tour de France et du Tour du Vaucluse (+ 1 étape).

DIMITRI KONYSHEV

Né le 18/02/1966 à Gorki, URSS.

Equipe: TVM

1989: vainqueur du Tour d'Emilie, de la Coppa Agostini et de la 2e étape de la Semaine de Bergame; 2e du championnat du monde

1990: 5 victoires dont la 17e étape du Tour de France et le championnat d'URSS

1991: vainqueur de la 3e étape de Tirreno-Adriatico et des 19e et 22e étapes du Tour de France

POINTS

CLASSEMENT FINAL

1. Abdujaparov (URS) 316

2. Jalabert (Fra) 263

3. Ludwig (All) 175

4. Colotti (Fra) 159

5. Kappes (All) 151

6. De Wilde 143

7. LeMond (E-U) 139

8. Fondriest (Ita) 130

9. Anderson (Aus) 127

10. Chiappucci (Ita) 107

MONTAGNE

DIMANCHE

Côte de Boissy (4e cat.): 1. Vanderaerden, 5 pts; 2. Van Lancker, 3; 3. Chaubet (Fra), 1.

Côte de Montflix (4e cat.): 1. Vermote, 5 pts; 2. Dernies, 3; 3. Barth (All), 1.

Côte de Saint-Cyr (4e cat.): 1. Philippot (Fra), 5 pts; 2. Bruyneel, 3; 3. Marie (Fra), 1.

Côte des 17 Tournats (4e cat.): 1. Marie (Fra), 5 pts; 2. Gusmeroli (Ita), 3; 3. Fondriest (Ita), 1.

Côte de Saint-Rémy (4e cat.): 1. Marie (Fra), 5 pts; 2. Van den Abbeele, 3; 3. P. De Clercq, 1.

Côte de Chateaufort (4e cat.): 1. Bugno (Ita), 5 pts; 2. Van den Abbeele, 3; 3. Schurer (P-B), 1.

CLASSEMENT FINAL

1. Chiappucci (Ita) 312

2. Claveyrolat (Fra) 277

3. Leblanc (Fra) 164

4. Bugno (Ita) 157

5. Indurain (Esp) 141

6. Hampsten (E-U) 128

7. Mottet (Fra) 122

8. Richard (Sui) 118

9. Conti (Ita) 110

10. P. De Clercq 88

INTERÉQUIPES

SAMEDI

1. Banesto 3 h 40.25

2. Panasonic 3 h 44.08

3. Carrera 3 h 45.53

4. Z 3 h 45.53

5. ONCE 3 h 46.14

DIMANCHE

1. Buckler 14 h 10.48

2. Panasonic 14 h 10.48

3. TVM 14 h 10.48

4. Lotto 14 h 10.48

5. Z 14 h 10.48

CLASSEMENT FINAL

1. Banesto 303 h 28.50

2. Castorama 303 h 54.34

3. RMO 304 h 19.15

4. Z 304 h 26.19

5. Ryalcao 304 h 38.35

6. Helvetia 304 h 40.09

7. ONCE 304 h 56.40

8. Amaya 305 h 07.14

9. Toshiba 305 h 08.58

10. Carrera 305 h 20.17

11. Gatorade 305 h 24.14

12. Clas 305 h 33.03

13. Panasonic 305 h 42.23

14. Ariostea 305 h 47.36

15. Motorola 305 h 55.24

16. Histor 306 h 05.47

17. Buckler 306 h 18.11

18. TVM 306 h 41.55

19. Lotto 307 h 11.22

20. Tonton Tapis 307 h 31.40

21. Weinmann 308 h 31.50

CLASSEMENTS ANNEXES

MEILLEUR JEUNE

1. Mejia (Col)

2. De Vries (P-B)

3. Kriger (All)

4. Jalabert (Fra)

5. D. Jdanov (URS)

MEILLEUR ROULEUR

1. Indurain (Esp)

2. LeMond (E-U)

3. Bugno (Ita)

4. Bernard (Fra)

5. Mauri (Esp)

Wilde 2.20.21

126. Bishop (E-U) 2.20.30

127. Vanderaerden 2.20.43

128. Maechler (Sui) 2.21.05

129. Maassen (P-B) 2.21.31

130. Verschueren 2.23.49

131. Gusmeroli (Ita) 2.25.30

132. Moreau (Fra) 2.26.06

133. Solleveld (P-B) 2.26.47

134. Pavlic (You) 2.26.56

135. P. Pedersen (Dan) 2.28.11

136. Uslamine (URS) 2.29.21

137. P. De Clercq 2.29.26

138. Kiefel (E-U) 2.31.24

139. Schur (All) 2.31.45

140. Redant 2.32.11

141. Zanatta (Ita) 2.32.27

142. Van Slycke 2.38.25

143. Guerricagoitia (Esp) 2.39.48

144. Manders (P-B) 2.43.34

145. Achermann (Sui) 2.44.38

146. Siemons (P-B) 2.44.58

147. Santaromita (Ita) 2.45.04

148. Oliveira (Esp) 2.46.27

149. Calcaterra (Ita) 2.48.11

150. L. Willems 2.58.10

151. Jaramillo (Col) 2.58.47

152. Schurer (P-B) 2.58.55

153. L. Roche (Irl) 2.59.25

154. Poels (P-B) 3.00.15

155. Wegmuller (Sui) 3.00.26

156. Barth (All) 3.05.33

157. Veenstra (P-B) 3.13.58

158. Harmeling (P-B) 3.25.51

VINGT-DEUXIÈME ÉTAPE:

Melun - Paris (178 km)

1. Konyshev (URS) en 4 h 43.36

2. Ludwig (All) 0.00

3. Jalabert (Fra) 0.00

4. Redant 0.00

5. Anderson (Aus) 0.00

6. Verdonck 0.00

7. De Wilde 0.00

8. Vanderaerden 0.00

9. Marie (Fra) 0.00

10. Casado (Fra) 0.00

11. Ekimov (URS) 0.00

12. Moreau (Fra) 0.00

13. Veenstra (P-B) 0.00

14. Van Slycke 0.00

15. Cornillet (Fra) 0.00

16. Kappes (All) 0.00

17. Delion (Fra) 0.00

18. Lino (Fra) 0.00

19. Mottet (Fra) 0.00

20. Barth (All) 0.00

21. Jaermann (Sui) 0.00

22. Golz (All) 0.00

23. Nijdam (P-B) 0.00

24. Calcaterra (Ita) 0.00

25. J. Simon (Fra) 0.00

26. Theunisse (P-B) 0.00

27. Uslamine (URS) 0.00

28. Riis (Dan) 0.00

29. Cenghialta (Ita) 0.00

30. LeMond (E-U) 0.00

31. Van den Abbeele 0.00

32. Vichot (Fra) 0.00

33. Nulens 0.00

34. Mauri (Esp) 0.00

35. Indurain (Esp) 0.00

36. Chaubet (Fra) 0.00

37. V. Jdanov (URS) 0.00

38. Giovannetti (Ita) 0.00

39. Delgado (Esp) 0.00

40. Sergeant 0.00

41. Mejia (Col) 0.00

42. Virvaleix (Fra) 0.00

43. Richard (Sui) 0.00

44. Fondriest (Ita) 0.00

45. Chiappucci (Ita) 0.00

46. Van Orsouw (P-B) 0.00

47. Bauer (Can) 0.00

48. W. Peeters 0.00

49. Bishop (E-U) 0.00

50. Rodriguez Magro (Esp) 0.00

51. Hampsten (E-U) 0.00

52. H. Diaz Zabala (Esp) 0.00

53. Murguialday (Esp) 0.00

54. Argentin (Ita) 0.00

55. Bruyneel 0.00

56. Van Lancker 0.00

57. Rooks (P-B) 0.00

58. Chozas (Esp) 0.00

59. Gusmeroli (Ita) 0.00

60. Bugno (Ita) 0.00

61. Poels (P-B) 0.00

62. Hodge (Aus) 0.00

63. Rué (Fra) 0.00

64. Bourguignon (Fra) 0.00

65. P. De Clercq 0.00

66. Ampler (All) 0.00

67. Dernies 0.00

68. Fignon (Fra) 0.00

69. P. Simon (Fra) 0.00

70. Rondon (Col) 0.00

71. Gianetti (Sui) 0.00

72. De Vries (P-B) 0.00

73. Vargas (Col) 0.00

74. Stevenhaagen (P-B) 0.00

75. Boyer (Fra) 0.00

76. Cassani (Ita) 0.00

77. Santaromita (Ita) 0.00

78. Bagot (Fra) 0.00

79. Tebaldi (Ita) 0.00

80. Roux (Fra) 0.00

81. Guerricagoitia (Esp) 0.00

82. Cabestany (Esp) 0.00

83. Lavainne (Fra) 0.00

84. Wegmuller (Sui) 0.00

85. Pulnikov (URS) 0.00

86. Fuerte (Esp) 0.00

87. Vermote 0.00

88. Kiefel (E-U) 0.00

89. Laurent (Fra) 0.00

90. Maassen (P-B) 0.00

91. Ribeiro (Bré) 0.00

92. Pillon (Fra) 0.00

93. Holm (Dan) 0.00

94. Lurvik (Nor) 0.00

95. Luquin (Esp) 0.00

96. Esnault (Fra) 0.00

97. Pensec (Fra) 0.00

98. Siemons (P-B) 0.00

99. Winterberg (Sui) 0.00

100. Caritoux (Fra) 0.00

101. Torres (Esp) 0.00

102. Achermann (Sui) 0.00

103. Zaina (Ita) 0.00

104. Bontempi (Ita) 0.00

105. Duclos-Lassalle (Fra) 0.00

106. Stutz (Sui) 0.00

107. D. Jdanov (URS) 0.00

108. Lemarchand (Fra) 0.00

109. Millar (G-B) 0.00

110. Abadie (Fra) 0.00

111. P. Pedersen (Dan) 0.00

112. Duch (Esp) 0.00

113. Cardenas (Col) 0.00

114. Camargo (Col) 0.00

115. Gaston (Esp) 0.00

116. Jacobs 0.00

117. L. Roche (Irl) 0.00

118. Arnould (Fra) 0.00

119. M. Madiot (Fra) 0.00

120. Verschueren 0.00

121. L. Willems 0.00

122. Colotti (Fra) 0.00

123. Le Clerc (Fra) 0.00

124. Oliveira (Esp) 0.00

125. Lance (Fra) 0.00

126. Perini (Ita) 0.00

127. Solleveld (P-B) 0.00

128. Pavlic (You) 0.00

129. Montoya (Esp) 0.00

130. Krieger (All) 0.00

131. Maechler (Sui) 0.00

132. Claveyrolat (Fra) 0.00

133. Schurer (P-B) 0.00

134. Zimmermann (Sui) 0.00

135. Espinosa (Esp) 0.00

136. Philipot (Fra) 0.00

137. Mauleon (Esp) 0.00

138. Bernard (Fra) 0.00

139. Alonso (Esp) 0.00

140. Montoya (Col) 0.00

141. Van Hooydonck 0.00

142. Leblanc (Fra) 0.00

143. Leanizbarrutia (Esp) 0.00

144. Chaparro (Col) 0.00

145. Louviot (Fra) 0.00

146. Jaramillo (Col) 0.00

147. Moncada (Col) 0.00

148. Arnaud (Fra) 0.00

149. Manders (P-B) 0.00

150. Herrera (Col) 0.00

151. Harmeling (P-B) 0.00

152. Conti (Ita) 0.00

153. Elli (Ita) 0.00

154. Lejarreta (Esp) 0.00

155. Giannelli (Ita) 0.00

156. Schur (All) 0.00

157. Zanatta (Ita) 0.00

158. Abdujaparov (URS) 0.00

CLASSEMENT GÉNÉRAL FINAL

1. Indurain (Esp) en 101 h 01.20

2. Bugno (Ita) à 03.36

3. Chiappucci (Ita) 05.56

4. Mottet (Fra) 07.37

5. Leblanc (Fra) 10.10

6. Fignon (Fra) 11.27

7. LeMond (E-U) 13.13

8. Hampsten (E-U) 13.40

9. Delgado (Esp) 20.10

10. Rué (Fra) 20.13

11. Chozas (Esp) 21.00

12. Rondon (Col) 26.47

13. Theunisse (P-B) 27.10

14. Bernard (Fra) 28.57

15. Fondriest (Ita) 30.09

16. Roux (Fra) 30.40

17. Caritoux (Fra) 32.39

18. Camargo (Col) 32.54

19. Mejia (Col) 33.52

20. Vichot (Fra) 36.43

21. Delion (Fra) 38.43

22. Murguialday (Esp) 39.11

23. J. Simon (Fra) 39.14

24. Philipot (Fra) 41.56

25. Bourguignon (Fra) 42.32

26. Rooks (P-B) 44.49

27. Claveyrolat (Fra) 44.49

28. Esnault (Fra) 46.14

29. Conti (Ita) 46.41

30. Giovannetti (Ita) 47.06

31. Herrera (Col) 47.58

32. Ampler (All) 49.11

33. Cabestany (Esp) 53.21

34. De Vries (P-B) 54.47

35. Bruyneel 57.28

36. Bagot (Fra) 58.40

37. Fuerte (Esp) 59.20

38. Boyer (Fra) 59.51

39. Leanizbarrutia (Esp) 1.03.09

40. Giannelli (Ita) 1.03.52

41. Pensec (Fra) 1.06.04

42. Ekimov (URS) 1.06.17

43. Cardenas (Col) 1.07.23

44. Louviot (Fra) 1.07.31

45. Anderson (Aus) 1.08.13

46. Moncada (Col) 1.08.45

47. Ribeiro (Bré) 1.09.45

48. Vargas (Col) 1.11.04

49. Richard (Sui) 1.11.16

50. Virvaleix (Fra) 1.12.05

51. Pillon (Fra) 1.12.27

52. Konyshev (URS) 1.16.56

53. Lejarreta (Esp) 1.18.08

54. Cornillet (Fra) 1.18.59

55. Mauleon (Esp) 1.20.28

56. Cenghialta (Ita) 1.20.42

57. P. Simon (Fra) 1.22.17

58. Montoya (Col) 1.23.15

59. Argentin (Ita) 1.23.21

60. Duclos-Lassalle (Fra) 1.26.57

61. Gaston (Esp) 1.28.43

62. Nulens 1.29.10

63. Krieger (All) 1.29.21

64. Mauri (Esp) 1.29.25

65. Kappes (All) 1.29.38

66. Espinosa (Esp) 1.30.55

67. Hodge (Aus) 1.32.52

68. Arnould (Fra) 1.33.20

69. Winterberg (Sui) 1.34.35

70. Lino (Fra) 1.34.38

71. Jalabert (Fra) 1.36.05

72. Millar (G-B) 1.36.06

73. Lurvik (Nor) 1.39.31

74. Montoya (Esp) 1.41.21

75. H. Diaz Zabala (Esp) 1.42.13

76. Torres (Esp) 1.42.14

77. Arnaud (Fra) 1.42.32

78. Van Orsouw (P-B) 1.43.45

79. Golz (All) 1.43.47

80. Colotti (Fra) 1.44.54

81. Sergeant 1.44.59

82. Jacobs 1.45.55

83. Jaermann (Sui) 1.46.45

84. Van Lancker 1.47.47

85. Abdujaparov (URS) 1.49.05

86. D. Jdanov (URS) 1.49.32

87. Casado (Fra) 1.49.32

88. Pulnikov (URS) 1.50.50

89. Tebaldi (Ita) 1.53.01

90. Van den Abbeele 1.53.27

91. Elli (Ita) 1.55.35

92. Lavainne (Fra) 1.56.16

93. Zaina (Ita) 1.57.38

94. Stevenhaagen (P-B) 1.58.03

95. W. Peeters 1.58.52

96. Bontempi (Ita) 2.00.29

97. Bauer (Can) 2.00.57

98. Gianetti (Sui) 2.02.03

99. Lance (Fra) 2.03.35

100. Rodriguez M (Esp) 2.04.21

101. Lemarchand (Fra) 2.04.30

102. Laurent (Fra) 2.06.07

103. Van Hooydonck 2.06.43

104. Chaparro (Col) 2.06.48

105. Dernies 2.07.03

106. Le Clerc (Fra) 2.07.26

107. Riis (Dan) 2.08.01

108. Abadie (Fra) 2.08.03

109. Verdonck 2.09.54

110. Chaubet (Fra) 2.11.22

111. Marie (Fra) 2.12.37

112. Cassani (Ita) 2.12.38

113. Stutz (Sui) 2.12.48

114. Ludwig (All) 2.12.54

115. M. Madiot (Fra) 2.13.22

116. Zimmermann (Sui) 2.13.58

117. Nijdam (P-B) 2.15.05

118. Vermote 2.15.32

119. Luquin (Esp) 2.16.23

120. Perini (Ita) 2.16.47

121. V. Jdanov (URS) 2.16.52

122. Duch (Esp) 2.17.04

123. Alonso (Esp) 2.19.44

124. Holm (Dan) 2.20.16

125. De Wilde 2.20.21

126. Bishop (E-U) 2.20.30

127. Vanderaerden 2.20.43

128. Maechler (Sui) 2.21.05

129. Maassen (P-B) 2.21.31

130. Verschueren 2.23.49

131. Gusmeroli (Ita) 2.25.30

132. Moreau (Fra) 2.26.06

133. Solleveld (P-B) 2.26.47

134. Pavlic (You) 2.26.56

135. P. Pedersen (Dan) 2.28.11

136. Uslamine (URS) 2.29.21

137. P. De Clercq 2.29.26

138. Kiefel (E-U) 2.31.24

139. Schur (All) 2.31.45

140. Redant 2.32.11

141. Zanatta (Ita) 2.32.27

142. Van Slycke 2.38.25

143. Guerricagoitia (Esp) 2.39.48

144. Manders (P-B) 2.43.34

145. Achermann (Sui) 2.44.38

146. Siemons (P-B) 2.44.58

147. Santaromita (Ita) 2.45.04

148. Oliveira (Esp) 2.46.27

149. Calcaterra (Ita) 2.48.11

150. L. Willems 2.58.10

151. Jaramillo (Col) 2.58.47

152. Schurer (P-B) 2.58.55

153. L. Roche (Irl) 2.59.25

154. Poels (P-B) 3.00.15

155. Wegmuller (Sui) 3.00.26

156. Barth (All) 3.05.33

157. Veenstra (P-B) 3.13.58

158. pour l'an prochain, a déclaré l'Américain avant d'ajouter: le Tour reste incomparable, c'est la plus grande épreuve sportive.

Indurain soulagé

Aujourd'hui, c'est un grand soulagement, a estimé Miguel Indurain. Depuis plusieurs jours, je savais que j'avais gagné mais on n'est jamais à l'abri d'un incident. Cette dernière étape s'est déroulée du mieux possible. Tout le monde était décontracté. Je termine avec deux victoires et deux deuxièmes places. J'estime donc avoir mis la manière. C'est une grande satisfaction. A 27 ans, je pense être arrivé à maturité. J'ai compris beaucoup de choses depuis mes débuts chez les professionnels et notamment que c'est la régularité qui prime, non les coups d'éclat ponctuels. Je reviendrai pour gagner.

Vive

la lanterne rouge

Rob Harmeling n'est pas venu sur le Tour de France pour rien. Sans ambition particulière au classement général, le Néerlandais, qui s'était bien montré dans les premières étapes de plaine, a conservé jusqu'au bout... la lanterne rouge, terminant à 3 h 25.51 du maillot jaune. Il faut savoir qu'en fait la dernière place du classement général est assez recherchée puisqu'elle offre son lot de contrats en vue des critériums d'après-Tour.

18 à l'arrivée

Nos compatriotes étaient 27 au départ. Ils sont 18 à l'arrivée. Neufs abandons sur trente au total, pas mal!

Abdujaparov

classé dernier

Le Soviétique Djamolidine Abdujaparov a été classé à la dernière place de la 22e étape suite à sa chute à 150 m de l'arrivée. Souffrant d'une fracture de la clavicule gauche et d'un traumatisme crânien, ainsi que de différentes plaies au cuir chevelu et au visage, le premier maillot vert soviétique de l'histoire a franchi la ligne d'arrivée soutenu par les docteurs Porte et Christophe, juste avant d'être transporté en ambulance vers l'hôpital de la Pitié.

Les arrivées et les classements

VINGT ET UNIÈME ÉTAPE:

Lugny - Mâcon (57 km c.l.m.)

1. Indurain (Esp) en 1 h 11.45

(moyenne: 47,665 km/h)

2. Bugno (Ita) à 0.27

3. LeMond (E-U) 0.48

4. Chiappucci (Ita) 1.08

5. Ekimov (URS) 1.49

6. Bernard (Fra) 2.14

7. Mauri (Esp) 2.14

8. Pulnikov (URS) 2.27

9. D. Jdanov (URS) 2.32

10. Mottet (Fra) 2.40

11. Mejia (Col) 2.51

12. Delgado (Esp) 2.56

13. Leblanc (Fra) 3.17

14. Maassen (P-B) 3.32

15. Leanizbarrutia (Esp) 3.51

16. Hampsten (E-U) 3.57

17. Hodge (Aus) 4.10

18. Fignon (Fra) 4.12

19. Harmeling (P-B) 4.21

20. Fondriest (Ita) 4.32

21. Chozas (Esp) 4.35

22. Lance (Fra) 4.37

23. Theunisse (P-B) 4.39

24. Ampler (All) 4.40

25. Winterberg (Sui) 4.40

26. Stutz (Sui) 4.46

27. Camargo (Col) 4.51

28. Rué (Fra) 4.53

29. J. Simon (Fra) 4.54

30. Duclos-Lassalle (Fra) 4.56

31. Lejarreta (Esp) 4.57

32. Roux (Fra) 4.58

33. Bruyneel 5.05

34. V. Jdanov (URS) 5.06

35. Esnault (Fra) 5.08

36. De Vries (P-B) 5.11

37. Stevenhaagen (P-B) 5.13

38. Bourguignon (Fra) 5.14

39. Vichot (Fra) 5.29

40. Louviot (Fra) 5.32

41. Jalabert (Fra) 5.35

42. Chaubet (Fra) 5.42

43. Cabestany (Esp) 5.43

44. Murguialday (Esp) 5.44

45. Kappes (All) 5.46

46. Konyshev (URS) 5.52

47. Rooks (P-B) 5.59

48. Vargas (Col) 6.02

49. Boyer (Fra) 6.05

50. Rondon (Col) 6.06

51. Richard (Sui) 6.11

52. Nulens 6.12

53. Bagot (Fra) 6.15

54. Lino (Fra) 6.16

55. Fuerte (Esp) 6.17

56. Ludwig (All) 6.25

57. Bishop (E-U) 6.25

58. H. Diaz Zabala (Esp) 6.26

59. Holm (Dan) 6.34

60. Golz (All) 6.34

61. Moncada (Col) 6.35

62. Jaramillo (Col) 6.37

63. Casado (Fra) 6.37

64. Arnould (Fra) 6.43

65. Nijdam (P-B) 6.47

66. Bontempi (Ita) 6.47

67. Krieger (All) 6.50

68. Van Hooydonck 6.50

69. Bauer (Can) 7.01

70. Mauleon (Esp) 7.02

71. Vermote 7.03

72. Van den Abbeele 7.03

73. Herrera (Col) 7.03

74. Verdonck 7.05

75. Caritoux (Fra) 7.06

76. Van Lancker 7.06

77. Lurvik (Nor) 7.09

78. Claveyrolat (Fra) 7.10

79. Riis (Dan) 7.12

80. Cardenas (Col) 7.14

81. Virvaleix (Fra) 7.15

82. Sergeant 7.17

83. Anderson (Aus) 7.18

84. De Wilde 7.19

85. Montoya (Col) 7.20

86. Vanderaerden 7.25

87. Cornillet (Fra) 7.28

88. Van Orsouw (P-B) 7.29

89. Moreau (Fra) 7.36

90. Marie (Fra) 7.37

91. L. Roche (Irl) 7.37

92. Pillon (Fra) 7.41

93. Delion (Fra) 7.41

94. Redant 7.43

95. Jaermann (Sui) 7.51

96. Colotti (Fra) 7.52

97. Philipot (Fra) 8.01

98. Van Slycke 8.02

99. Ribeiro (Bré) 8.04

100. Millar (G-B) 8.05

101. Gaston (Esp) 8.09

102. Cenghialta (Ita) 8.10

103. Duch (Esp) 8.12

104. Lavainne (Fra) 8.15

105. Manders (P-B) 8.17

106. Giovannetti (Ita) 8.25

107. Alonso (Esp) 8.28

108. Abdujaparov (URS) 8.30

109. Espinosa (Esp) 8.38

110. P. Simon (Fra) 8.39

111. Lemarchand (Fra) 8.42

112. Conti (Ita) 8.43

113. Oliveira (Esp) 8.45

114. L. Willems 8.46

115. Arnaud (Fra) 8.48

116. Torres (Esp) 8.52

117. Schurer (P-B) 8.56

118. Laurent (Fra) 8.57

119. M. Madiot (Fra) 9.01

120. Elli (Ita) 9.06

121. Jacobs 9.09

122. Verschueren 9.11

123. Barth (All) 9.13

124. Solleveld (P-B) 9.18

125. Wegmuller (Sui) 9.27

126. Zimmermann (Sui) 9.35

127. Argentin (Ita) 9.40

128. Le Clerc (Fra) 9.53

129. Schur (All) 9.56

130. Giannelli (Ita) 9.57

131. Maechler (Sui) 10.14

132. Dernies 10.16

133. W. Peeters 10.24

134. Rodriguez Magro (Esp) 10.31

135. Montoya (Esp) 10.35

136. Siemons (P-B) 10.35

137. Perini (Ita) 10.42

138. Cassani (Ita) 10.42

139. Chaparro (Col) 10.44

140. Kiefel (E-U) 10.47

141. Gianetti (Sui) 10.59

142. Abadie (Fra) 10.59

143. Gusmeroli (Ita) 11.05

144. P. De Clercq 11.09

145. Zaina (Ita) 11.09

146. Veenstra (P-B) 11.15

147. Zanatta (Ita) 11.19

148. Luquin (Esp) 11.26

149. Guerricagoitia (Esp) 11.34

150. Pensec (Fra) 11.40

151. Poels (P-B) 12.01

152. Tebaldi (Ita) 12.02

153. P. Pedersen (Dan) 12.57

154. Achermann (Sui) 13.20

155. Uslamine (URS) 13.43

156. Calcaterra (Ita) 13.48

157. Santaromita (Ita) 14.33

158. Pavlic (You) 16.31

CLASSEMENT GÉNÉRAL:

samedi à Mâcon

1. Indurain (Esp) 96 h 17.44

2. Bugno (Ita) à 3.36

3. Chiappucci (Ita) 5.56

4. Mottet (Fra) 7.37

5. Leblanc (Fra) 10.10

6. Fignon (Fra) 11.27

7. LeMond (E-U) 13.13

8. Hampsten (E-U) 13.40

9. Delgado (Esp) 20.10

10. Rué (Fra) 20.13

11. Chozas (Esp) 21.00

12. Rondon (Col) 26.47

13. Theunisse (P-B) 27.10

14. Bernard (Fra) 28.57

15. Fondriest (Ita) 30.09

16. Roux (Fra) 30.40

17. Caritoux (Fra) 32.39

18. Camargo (Col) 32.54

19. Mejia (Col) 33.52

20. Vichot (Fra) 36.43

21. Delion (Fra) 38.43

22. Murguialday (Esp) 39.11

23. J. Simon (Fra) 39.14

24. Philipot (Fra) 41.56

25. Bourguignon (Fra) 42.32

26. Rooks (P-B) 44.49

27. Claveyrolat (Fra) 44.49

28. Esnault (Fra) 46.14

29. Conti (Ita) 46.41

30. Giovannetti (Ita) 47.06

31. Herrera (Col) 47.58

32. Ampler (All) 49.11

33. Cabestany (Esp) 53.21

34. De Vries (P-B) 54.47

35. Bruyneel 57.28

36. Bagot (Fra) 58.40

37. Fuerte (Esp) 59.20

38. Boyer (Fra) 59.51

39. Leanizbarrutia (Esp) 1.03.09

40. Giannelli (Ita) 1.03.52

41. Pensec (Fra) 1.06.04

42. Ekimov (URS) 1.06.17

43. Cardenas (Col) 1.07.23

44. Louviot (Fra) 1.07.31

45. Anderson (Aus) 1.08.13

46. Moncada (Col) 1.08.45

47. Ribeiro (Bré) 1.09.45

48. Vargas (Col) 1.11.04

49. Richard (Sui) 1.11.16

50. Virvaleix (Fra) 1.12.05

51. Pillon (Fra) 1.12.27

52. Montoya (Col) 1.13.15

53. Konyshev (URS) 1.16.56

54. Lejarreta (Esp) 1.18.08

55. Cornillet (Fra) 1.18.59

56. Mauleon (Esp) 1.20.28

57. Cenghialta (Ita) 1.20.42

58. P. Simon (Fra) 1.22.17

59. Argentin (Ita) 1.23.21

60. Duclos-Lassalle (Fra) 1.26.57

61. Gaston (Esp) 1.28.43

62. Nulens 1.29.10

63. Krieger (All) 1.29.21

64. Mauri (Esp) 1.29.25

65. Kappes (All) 1.29.38

66. Espinosa (Esp) 1.30.55

67. Hodge (Aus) 1.32.52

68. Arnould (Fra) 1.33.20

69. Winterberg (Sui) 1.34.35

70. Lino (Fra) 1.34.38

71. Jalabert (Fra) 1.36.05

72. Millar (G-B) 1.36.06

73. Lurvik (Nor) 1.39.31

74. Montoya (Esp) 1.41.21

75. H. Diaz Zabala (Esp) 1.42.13

76. Torres (Esp) 1.42.14

77. Arnaud (Fra) 1.42.32

78. Van Orsouw (P-B) 1.43.45

79. Golz (All) 1.43.47

80. Colotti (Fra) 1.44.54

81. Sergeant 1.44.59

82. Jacobs 1.45.55

83. Jaermann (Sui) 1.46.45

84. Van Lancker 1.47.47

85. Abdujaparov (URS) 1.49.05

86. D. Jdanov (URS) 1.49.32

87. Casado (Fra) 1.49.32

88. Pulnikov (URS) 1.50.50

89. Tebaldi (Ita) 1.53.01

90. Van den Abbeele 1.53.27

91. Elli (Ita) 1.55.35

92. Lavainne (Fra) 1.56.16

93. Zaina (Ita) 1.57.38

94. Stevenhaagen (P-B) 1.58.03

95. W. Peeters 1.58.52

96. Bontempi (Ita) 2.00.29

97. Bauer (Can) 2.00.57

98. Gianetti (Sui) 2.02.03

99. Lance (Fra) 2.03.35

100. Rodriguez M. (Esp) 2.04.21

101. Lemarchand (Fra) 2.04.30

102. Laurent (Fra) 2.06.07

103. Van Hooydonck 2.06.43

104. Chaparro (Col) 2.06.48

105. Dernies 2.07.03

106. Le Clerc (Fra) 2.07.26

107. Riis (Dan) 2.08.01

108. Abadie (Fra) 2.08.03

109. Verdonck 2.09.54

110. Chaubet (Fra) 2.11.22

111. Marie (Fra) 2.12.37

112. Cassani (Ita) 2.12.38

113. Stutz (Sui) 2.12.48

114. Ludwig (All) 2.12.54

115. M. Madiot (Fra) 2.13.22

116. Zimmermann (Sui) 2.13.58

117. Nijdam (P-B) 2.15.05

118. Vermote 2.15.32

119. Luquin (Esp) 2.16.23

120. Perini (Ita) 2.16.47

121. V. Jdanov (URS) 2.16.52

122. Duch (Esp) 2.17.04

123. Alonso (Esp) 2.19.44

124. Holm (Dan) 2.20.16

125. De Il y a aussi les courses de la Coupe du Monde. Mis à part le Tour des Flandres et Paris-Roubaix qui demeurent effectivement un terrain de prédilection pour nos compatriotes, qu'ont-ils gagné au cours de ces dernières années? Milan-San Remo: une victoire en onze ans (De Wolf en 81). Liège-Bastogne-Liège: une victoire en treize ans (Van Lancker en 90). Amstel Gold Race: une victoire en seize ans (Van Lancker en 89). San Sebastian: une victoire en dix ans (Criquielion en 83). Zurich: une victoire en dix ans (Peeters en 85), Paris-Tours: une victoire en six ans (Peeters en 85). Tour de Lombardie: une victoire en douze ans (De Wolf en 80). Bref, cette énumération est pleine de désespoir. De Wolf et Peeters sont retraités. Van Lancker a trente ans. Criquielion, quant à lui, va bientôt raccrocher, laissant un vide énorme à combler. Sans lui, nous serions déjà depuis longtemps perdus au milieu du désert.

Entre Lyon et Paris, nous l'avons traversé de long en large. Johan Bruyneel, chargé de toutes nos espérances, a sombré. Toutefois, il est avec Dernies, Vermote, Emonds, De Clercq, Van Hooydonck, De Wilde ou Van den Abeele et quelques autres qui terminent le Tour, l'un de nos rares représentants à ne pas devoir être accablés. Tout le monde doit admettre qu'il y a eu inadéquation entre les capacités athlétiques et morales de certains Belges et le programme qu'il leur est imposé. Pour viser une place au classement général, Bruyneel aurait dû être intact physiquement au départ du Tour. Il ne l'était pas et peut, pendant douze mois, se retrancher derrière cet argument. Il en est d'autres, par contre, qui ne peuvent même pas évoquer avoir trop couru avant le Tour. Parce que Sörensen, maillot jaune, est aussi leader de la Coupe du Monde. Parce que Argentin a gagné à Alès comme à la Flèche wallonne et à Liège-Bastogne-Liège...

S'il faut remonter en 1985 pour noter le nom de Vanderaerden, le dernier Belge à avoir occupé la première place du Tour, ce n'est pas seulement parce que nos compatriotes roulent trop au printemps. C'est parce qu'ils estiment n'avoir rien à gagner en France, si ce n'est de la crédibilité. Mais cela, à l'exception des quelques courageux arrivés à Paris, ils s'en moquent. Qu'ils ne s'étonnent pas dès lors s'ils doivent ramer pour échapper à la médiocrité.

Br. D.

Cinq hommes et

cinq questions

Jean-Luc Vandenbroucke, le bilan de votre équipe au Tour n'est pas ce qu'il était voici douze mois. Quel sentiment cela vous inspire-t-il?

- Il faut tirer des conclusions de cet échec. Bruyneel a déçu et il faut savoir pourquoi. En une année, le contexte dans lequel il a évolué était différent. Dans l'ombre de Criquielion, il a bénéficié en 1990 d'une liberté totale. Cette année, Johan a été malade dans l'étape de Jaca. Par la suite, il s'est repris et a mieux passé les Alpes. Sur la fin, il s'est bien battu. Nous avons aussi été forcés de nous passer de Museeuw, celui qui nous avait apporté deux victoires d'étapes l'an dernier. C'est regrettable. Il importe toutefois de rester serein. J'ai remarqué que Van den Abbeele et Redant se sont bonifiés au fil des jours. Et De Clercq, par son opportunisme permanent, s'est révélé être le meilleur Belge du Tour...

- Jean-Marie Leblanc, nombreux sont ceux qui vous ont reproché le tracé d'un Tour qui manquait d'une grande étape de montagne dans les Alpes. Que leur répondez-vous?

- Nous avons vécu une Tour nerveux et passionnant. Je ne pense pas qu'une grande étape de montagne aurait permis de modifier la hiérarchie déterminée au soir de Val Louron. Indurain était le plus fort. Si les Alpes ont été escamotées, c'est tout simplement parce que ses adversaires n'avaient plus les ressources morales et physiques pour l'attaquer. Il n'y aura plus de Tour avec cinq ou six arrivées au sommet, mais je ne prétends pas que le Tour 92 aura exactement le même aspect que celui de cette année...

- Felice Gimondi, ce n'est pas cette année qu'un Italien vous succédera au palmarès du Tour de France. Pourtant, Chiappucci et surtout Bugno en ont rêvé. Croyez-vous qu'ils aient les moyens d'être un jour en jaune à Paris.

- Bugno est certainement un vainqueur en puissance du Tour de France. Cette année, il est tombé sur un Indurain au sommet de son art. Pour lui, il importera désormais de ne pas perdre de temps. Chiappucci, lui, a énormément progressé en une année. Il sent mieux la course. Toutefois, sa générosité est peut-être son défaut. Il court trop pour espérer être vainqueur du Tour.

- Pedro Delgado, vous avez été l'équipier de Miguel Indurain pendant trois semaines. N'avez-vous donc jamais rêvé à la victoire?

- J'ai été malade pendant le Giro et n'ai pas abordé le Tour comme je l'espérais. Miguel et moi avions convenu de discuter de notre statut au pied des Pyrénées. Il y était mieux classé que moi. Il était normal que je fonde donc dans la peau de l'équipier. Après ce qu'Indurain avait fait pour moi, c'était d'ailleurs un juste retour des choses.

- Dimitri Konyshev, victorieux de deux étapes, vous apparaissez aussi comme le seul coureur soviétique à pouvoir avoir actuellement des ambitions au classement général d'une longue course par étapes. Est-ce justifié?

- Je manque encore de régularité pour entretenir de tels objectifs. Franchement, gagner deux étapes du Tour étaient ce qui pouvait m'arriver de mieux. En attendant Stuttgart. Je pense de plus en plus à au maillot arc-en-ciel que j'avais raté de si peu à Chambéry.

Propos recueillis par

Br. D.

Les Soviétiques n'auront pas manqué leur Tour de France. Déjà victorieux à quatre reprises avant les Champs-Elysées, les coureurs de l'Union ont trouvé en Dimitri Konyshev un nouveau vainqueur de choix. Car si l'on faisait, à juste titre, du maillot vert un vainqueur potentiel de la dernière étape, on n'imaginait pas qu'il puisse être remplacé au pied levé par son compatriote Konyshev.

Reynel Montoya est montré du doigt. Le Colombien est en effet le seul coureur du Tour à avoir été convaincu de dopage. C'était à l'occasion de la 18e étape. La contre-expertise a confirmé le premier verdict. En plus d'une pénalité de 10 minutes, le Colombien a été condamné à 3.000 FS d'amende, à trois mois de suspension avec sursis et s'est vu enlever cinquante points FICP.

Le film de la 22e étape

Dimanche, entre Melun et Paris (178 km), et après l'éclatante démonstration de force de Miguel Indurain la veille dans le contre-la-montre de Mâcon, les 158 rescapés de la 78e édition du Tour de France musardèrent avant d'engager réellement la bagarre. Il est vrai que le soleil radieux n'incitait guère à s'engager dans une lutte qu'un peloton préparé à un sprint massif aurait tôt fait d'annihiler.

Il fallut donc attendre le 114e km pour voir la première offensive du jour se dessiner. Celle-ci, oeuvre de Greg LeMond en personne, se solda par une semi-victoire puisque l'Américain, à défaut d'être arrivé au bout, se présenta le premier à Paris sur les Champs-Elysées où la foule lui réserva un accueil fantastique. Son avance ne dépassa cependant jamais la minute avant de diminuer progressivement jusqu'à être repris à 32 km de l'arrivée par un groupe fort d'une trentaine d'hommes.

Celui-ci, trop important que pour pouvoir créer un écart conséquent, laissa partir tour à tour Van Hooydonck et Willems.

Ceux-ci, vite repris, reçurent ensuite l'aide de sept autres coureurs parmi lesquels Roche, Chozas, Verschueren, Holm, Louviot, Ekimov et Jdanov. Mais leurs efforts étaient vains et, sous l'impulsion des Carrera, le peloton effectuait la jonction à 10 km de l'arrivée. C'est à ce moment que Chiappucci, Indurain, Pedersen, Maassen, Bauer et Sergeant tentèrent leur chance. Mais à trop se regarder, les cinq hommes provoquèrent eux-mêmes le regroupement. Bauer ne s'en laissa pas compter et repartit de plus belle pour un baroud d'honneur qui prenait fin à 2 km de la ligne.

Le sprint lancé par les équipiers de Ludwig et d'Abdujaparov semblait ne pas devoir échapper à un de ces hommes mais à 150 m de la ligne le Soviétique s'écartait de sa trajectoire et chutait lourdement, entraînant avec lui deux autres coureurs, ce dont profitait Konyshev qui remportait ainsi, à la surprise générale, son deuxième succès en une semaine.

Ch. M.

35

C'est la place du premier Belge (Johan Bruyneel) au terme de ce 78e Tour de France. La plus mauvaise place d'un Belge au classement général du Tour de France depuis l'après-guerre. Une place qui en dit long sur la santé de nos coureurs...

Une équipe

danoise

Le succès remporté par le Tour de France au pays de la petite Sirène ne fut pas seulement populaire. Ainsi la firme Carlsberg aurait désormais l'intention de mettre sur pied une équipe cycliste professionnelle à composante essentiellement danoise. Pour la petite histoire, sachez que cette future équipe pourrait bien faire appel à Laurent Fignon. Le Parisien en viking? Possible...

Sörensen

s'entraîne

Rolf Sörensen, porteur du maillot jaune jusqu'à Valenciennes et sa chute qui le contraignit à l'abandon, a repris l'entraînement depuis plusieurs jours en vue de son prochain objectif: la Wincanton Classic, le 4 août prochain. Il est vrai que le Danois est aussi le leader de la Coupe du monde.

LeMond

contre l'heure

Greg LeMond pense sérieusement à préparer le record de l'heure sur piste. Je vais commencer à m'y préparer, pour voir ce que je vaux sur la piste. Mais ce ne sera pas