Charleroi : Ryanair ne payera pas Le patron de Ryanair refuse sa punition

DEMONTY,BERNARD

Page 1;10

Vendredi 10 septembre 2004

Charleroi : Ryanair ne payera pas

BERNARD DEMONTY

Si on me demande de payer, ma réponse tiendra en deux mots : « Foxtrot Oscar » (NDLR « Fuck off », littéralement « Va te faire foutre »). Le patron de Ryanair, Michael O'Leary a indiqué jeudi qu'il ne rembourserait pas à la Région les 4 millions d'aides perçus illégalement. Le plus cocasse, c'est que si Ryanair ne paye pas, la Commission européenne ne peut l'y contraindre. Ce sera à la Région d'attaquer la compagnie. Sinon ? La Commission attaquera la Région...·

Page 10

Le patron de Ryanair refuse sa punition

BERNARD DEMONTY

Mercredi, 8 septembre, 11h20. Le porte-parole de Ryanair en Belgique, David Gering annonce : Nous rembourserons les aides de la Région wallonne que la Commission européenne à déclarées illégales. Nous nous conformerons à la loi comme nous l'avons toujours fait.

Jeudi 9 septembre, dans le quotidien britannique « Daily Telegraph », le patron de Ryanair, Michael O'Leary, annonce : Si nous recevons une lettre nous demandant de payer, notre réponse tiendra en deux mots : « Foxtrot Oscar » (ou « Fuck off », c'est-à-dire « Va te faire foutre », NDLR). Ryanair a dépensé bien plus que ce que nous avons jamais reçu de la Région wallonne.

Michael O'Leary a donc réussi à démentir son propre porte-parole, qui tenait un discours apaisant à l'endroit de la Région wallonne.

Si l'on s'en tient aux règles en vigueur dans toute entreprise, c'est donc le patron qui a raison. Et Ryanair refusera de payer à la Région wallonne le montant de 4 millions d'euros illégalement perçus.

La Commission ne peut rien contre Ryanair

Cocasse, l'histoire ne s'arrête pas là. Il nous revient, en effet, que si Ryanair refuse de payer, la Commission européenne ne dispose d'aucun moyen de l'y contraindre... Si Ryanair refuse de payer, seul l'Etat belge (représenté par la Région wallonne, NDLR) peut l'y contraindre, explique Damien Géradin, professeur de droit de la concurrence à l'Université de Liège. Donc, en cas de défaut de paiement, la Région wallonne devrait assigner Ryanair en justice. Une opération pour le moins délicate pour la Région, puisqu'elle se trouve actuellement en négociation avec Ryanair pour établir un nouveau contrat, régissant leurs relations pour les années avenir.

La Région pourrait donc être tentée de passer l'éponge... Pas si simple. Si l'Etat belge (représenté par la Région) n'agit pas contre Ryanair, la Commission pourrait alors condamner l'Etat belge pour non respect de la décision déclarant illégales les aides publiques à Ryanair.

En résumé, si Ryanair ne paye pas et si personne ne l'inquiète, c'est la Région wallonne qui aura des ennuis...·