Chastel dénonce la déloyauté du PS

LORENT,PASCAL

Page 8

Jeudi 16 avril 2009

Charleroi Pas de trêve pascale au sein du collège, avec l’affaire de la caisse noire

Le MR regrette d’avoir appris par les médias l’existence de cette cagnotte illicite. « Affaire pelliculaire », rétorque le PS.

Surprise et colère », résume Olivier Chastel, 24 heures après la découverte d’une caisse noire, dérobée (Le Soir d’hier), à la plaine de Montigny-le-Tilleul (mais gérée par la Ville de Charleroi). Le chef de file du MR a bien du mal à cacher que c’est le second sentiment qui domine son humeur matinale.

« C’est de nouveau l’image de Charleroi qui est ternie par ces révélations, déplore le leader MR. C’est une surprise car nous pensions qu’après l’affaire de la caisse noire au service du 3e âge et les consignes données à l’ensemble des départements, on avait régularisé les situations financières litigieuses de cette ville. Or ce n’est pas le cas du département de Latifa Gahouchi puisque cette affaire montre l’existence d’une cagnotte hors comptabilité communale ». Écolo, dans un communiqué, dénonce également cette situation, rappelant qu’il avait conditionné une éventuelle entrée dans une majorité à un audit généralisé de la Ville, et demande « des comptes au Bourgmestre ainsi qu’au Receveur pour que toute la clarté soit faite sur cette caisse grise et les responsabilités mises en exergue ».

Au sein de la majorité, la colère d’Olivier Chastel s’explique aussi par un autre élément : le groupe MR, échevins compris, a découvert les faits par médias interposés. En collège, ce mardi matin, il n’en n’a été nullement question, en l’absence de l’échevine socialiste. « C’est un manque de loyauté car la moindre des choses était de venir s’expliquer sur ce qui s’est passé, rugit-il. On peut considérer que le MR est la 5e roue du carrosse mais on peut alors s’en passer », ponctue le patron des Bleus, réclamant la tenue rapide d’une réunion de majorité.

Au PS, on minimise le psychodrame, expliquant que Latifa Gahouchi était, mardi matin, entendue à sa demande par le Parquet. Et que si une régularisation des « cagnottes » des plaines est en cours, elle devra intégrer la nécessité pratique de disposer d’un fond de caisse minimum pour certains achats. « Un rapport complet sera présenté mardi prochain en collège », assure Paul Ficheroulle, chef de file socialiste.

Une réunion de majorité devrait se tenir lundi. « Mais cette affaire est pelliculaire », insiste le 1er échevin.