cinéma

WYNANTS,JEAN-MARIE; LEGRAND,DOMINIQUE; COLJON,THIERRY; MARTIN,SERGE; CROUSSE,NICOLAS

Page 49

Samedi 22 août 2009

Les 50 super-événements de cet automne en Belgique Avatar

Depuis Titanic (1997), le plus gros succès de l’histoire du cinéma (plus de 1,8 milliard de dollars de recettes, et onze Oscars), James Cameron ne nous avait plus donné de nouvelles, du moins à titre de cinéaste de fiction. Le revoici enfin, avec une saga d’aventures et de science-fiction à la hauteur de sa mégalomanie. Un projet conçu dès 1995, abandonné, et finalement repris devant les avancées récentes de la technologie. Avatar fait clin d’œil de façon pas forcément subliminale à Jurassic Park (pour les courses-poursuites de grosses bébêtes féroces), Pocahontas (pour le côté choc des cultures) ou Le Seigneur des anneaux (pour le mélange de futurisme et de mythologie). Film très attendu, et qui pourrait bien influencer l’avenir du cinéma. Réalisé en 3D et en motion capture (permettant de transiter d’une image réelle à une image virtuelle), Avatar et son budget affolant (320 millions de dollars, hors promo, ce qui en fait déjà le film le plus cher de tous les temps) vont dès Noël inviter la planète cinéma à se doter de lunettes spéciales. La Fox a projeté hier matin une quinzaine de minutes du film. Sur ce qu’on a pu en voir, c’est un incroyable spectacle, condensant action et divertissement à un rythme

endiablé. Un hic, cependant, et de taille : la vision en 3D est inconfortable, fatigue vite les yeux et donne le sentiment, aussi incroyable que cela paraisse, que la technique n’est pas encore au point. Mais la Fox se veut rassurante : il y aura aussi une version en 2D... normale quoi !

Sortie le 16 décembre.

AntiChrist

Film le plus controversé (et partiellement sifflé) du récent Festival de Cannes, le dernier Lars von Trier a aussi ses inconditionnels, pas loin de considérer AntiChrist, film d’horreur et psychanalyse conjugale que n’aurait pas renié Bergman, comme son plus beau film. Cette splendeur visuelle est portée par deux acteurs renversants (Charlotte Gainsbourg et Willem Dafoe).

Sortie le 16 septembre.

Nine

Après Chicago, Rob Marshall revient à la comédie musicale avec l’adaptation du célèbre Huit et demi de Federico Fellini. Hauts risques et ambitions suprêmes, portées par un casting à se pâmer (Daniel Day-Lewis, Penélope Cruz, Sophia Loren, Nicole Kidman, Marion Cotillard…). Que donnera la transposition de la bohème italienne en variation hollywoodienne digne de Broadway ? Mystère. Si traduire, c’est trahir un peu, Howard est dans le bon.

Sortie le 16 décembre.

Le ruban blanc

Palme d’Or du Festival de Cannes, remise par une présidente du jury ( Isabelle Huppert) suspectée par certains d’avoir voté pour le dernier film de son ami réalisateur, Le Ruban blanc est la chronique d’un village allemand à la veille de la guerre. Un film austère et rigoureux qui pose la question de la violence là où on préférerait qu’elle ne se pose pas : chez les enfants.

Sortie le 21 octobre.

Shutter island

Récemment auréolé d’un Oscar (Les infiltrés) qu’il méritait entre parenthèses depuis plus de trente ans, Martin Scorsese retrouve ici la voie du thriller. Avec, pour la quatrième fois consécutive devant sa caméra, un Leonardo DiCaprio cette fois aux prises avec, dans le rôle du dangereux psychopathe, Ben Kingsley. L’enquête porte sur la disparition, en 1954, d’une patiente échappée d’un hôpital psychiatrique à sécurité maximale.

Sortie le 14 octobre.

et aussi

Whatever works Woody Allen de retour à New York dans une forme épatante. Le 30 septembre.

Là-haut La nouvelle petite merveille des studios Pixar. Le 7 octobre.

The road L’adaptation par John Hillcoat et avec Viggo Mortensen du grand roman éponyme de Cormac McCarthy. Le 2 décembre.

Rapt ! Lucas Belvaux (La raison du plus faible) filme et revisite l’affaire Empain. Le 9 décembre.

Les herbes folles Alain Resnais prouve à plus de 80 ans que la jeunesse reste de son côté. Octobre.

classique

West Side Story

Opéra royal de Wallonie, Forum de Liège, 14 - 25 octobre.

La comédie musicale de Leonard Bernstein, reconstituée selon les principes de la création et dans la chorégraphie de Jerome Robbins. Le spectacle a tourné dans le monde entier depuis le 50e anniversaire de la création. L’aventure de Romeo et Juliette revécue à New York sous la guerre des clans. Mélodies inoubliables et des danses fulgurantes.

Iphigénie en Aulide, Iphigénie en Tauride

La Monnaie, 1er - 22 décembre

Heurs et malheurs des Atrides, avant et après la guerre de Troie. Quant le sacrifice, avorté, d’une fille, Iphigénie, entraîne le déchirement d’une famille. Avec ces deux œuvres, Gluck travaille dans le drame et donne une nouvelle vie à l’opéra. La Monnaie les présente tous deux, regroupées ou en alternance. Sous la baguette de Christophe Rousset dans une mise en scène de Pierre Audi.

Cecilia Bartoli

Palais des Beaux-Arts, 15 et 17 novembre.

Sacrificium, le dernier CD de Bartoli, fait revivre l’époustouflante musique composée pour les castrats par les compositeurs de l’école napolitaine du XVIIIe siècle. Porpora, Caldara, Arala, Graun, Leo, Hasse et Vinci rivalisent de virtuosité, d’éclats et de langueurs. La diva italienne retrouve pour l’occasion ses complices du Giardino Armonico avec lesquels elle avait gravé un inoubliable CD Vivaldi.

Semele

La Monnaie, 8 - 29 septembre.

Les amours d’une jolie et ambitieuse Thébaine et de Jupiter sont pourchassés par la colère de Junon. Un de ces oratorios mythologiques composés par Haendel pour les Londoniens qui boudent ses opéras et qui contient quelques-unes des pages les plus ravageuses du compositeur. La mise en scène de ce spectacle dirigé par Christophe Rousset est confiée à l’artiste chinois Zang Huan.

En direct de la Baltique

Palais des Beaux-Arts, les 9 - 11 septembre.

L’Orchestre de la radio suédoise vient fêter la présidence européenne de la Suède avec trois productions en émanation directe du Baltic Sea Festival. Daniel Harding le dirige dans le Requiem de Verdi, Esda-Pekka Salonen dans Œdipus Rex de Stravinski et la création belge de son concerto pour violon avant de rejoindre Gergiev pour un concert à deux baguettes où ils se partageront les Cinquièmes symphonies de Sibelius et Tchaïkovski. S. M.

et aussi

Muti dirige « Don Pasquale » de Donizetti.

ORW, Forum de Liège, 7 novembre.

Premier concert de François-Xavier Roth à l’Orchestre philharmonique de Liège.

Palais des Beaux-Arts, 24 septembre, Liège, salle philharmonique, 25 septembre.

Judas Maccabée, de Haendel, au Festival de Wallonie.

22 septembre, St-Barthélémy, Liège ; 23, Ste-Gertrude, Nivelles ; 24, St-Jacques, Tournai.

La route de la soie, Yo Yo Ma.

Palais des Beaux-Arts, Bruxelles, 14 septembre.

Récital Andsnes avec projections video de Robin Rhode.

Palais des Beaux-Arts, 14 novembre.

MAURANE

Théâtre 140, 30 septembre - 2 octobre. C’est là, dans cette salle à l’âme préservée par Jo Dekmine, que Maurane a vu pour la dernière fois son ami Claude Nougaro sur scène. Elle a donc symboliquement décidé de créer, rue Plasky, son nouveau spectacle consacré au Toulousain, qu’elle fera ensuite voyager en France. Mardi prochain paraît, chez Universal, l’album : Nougaro ou l’espérance en l’homme, entre jazz (le single « Armstrong ») et bossa (« Tu verras » en duo avec Calogero).

MYLÈNE FARMER

Stade roi Baudouin, 19 septembre.

Son précédent spectacle était resté treize fois à Paris-Bercy. Cette fois, Mylène renoue avec les tournées, dix ans après la dernière et vingt après la première. Pour le cinquième spectacle de sa carrière, qu’elle a étrenné en salle ce printemps. On l’a vu à Douai, et c’est toujours aussi spectaculaire. Sur le thème de l’anatomie, de la vie et de la mort de son album Point de suture, et dans des habits signés Jean-Paul Gaultier. C’est son premier show belge en plein air.

RENAN LUCE

AB, 19 novembre.

Cela fait déjà trois ans qu’est sorti Repenti, le premier disque du Breton qui, depuis, en première partie de Bénabar, puis en tête d’affiche, n’a cessé de tourner, le succès aidant. Avec Thomas Dutronc, il est le plus doué de la nouvelle génération (même que cela doit faire très plaisir à son beau-père, Renaud, vu qu’il a épousé cet été Lolita Séchan). Son nouvel album, Le clan des miros, paraît le 12 octobre. Dont il a décidé d’assurer la promotion, directement sur scène.

ÉMILIE SIMON

AB, 23 novembre.

La belle Émilie suit les traces de Keren Ann en s’installant à New York où elle a réalisé son troisième album, The big machine. Ce disque, chanté en anglais essentiellement, dans une production de Mark Plati (David Bowie, Alain Bashung, Charlie Winston…), sort le 22 septembre. « Dreamland », le premier single, est déjà là pour nous donner un avant-goût de l’univers particulier de la chanteuse qui a remplacé le naturalisme électro-acoustique qui l’a fait connaître par la fusion de la Big Apple.

M

AB, 18 décembre. De tous les concerts

sélectionnés ici, c’est le seul complet. C’est dire si Matthieu Chedid est attendu avec ce quatrième album studio intitulé Mister Mystère (sortie en Belgique le 8 septembre). Réalisé en diavision (l’image en DVD accompagnant le CD), ce disque a été réalisé en famille, avec son père Louis (paroles, musiques et mixage), ses sœurs Anna (voix) et Emilie (vidéo) et son frère Joseph (musiques). En plus de Brigitte Fontaine, Zdar, Hocine Merabet et George Kretek. Avec « Le roi des ombres » sorti en éclaireur, on a compris que M a un e fois plus conçu un concept original.

rock

Revolver L’excitant trio folk-pop français.

Au Botanique, 5 octobre.

Diam’s Son grand retour. A l’AB, 17 décembre.

Massive Attack On attend le nouvel album.

A Forest National, 25 octobre.

La Nuit du Soir Avec Dan San, HongKongDong, Lucy Lucy, Mandensuyu, Yoko Sound et Piano Club.

Au Botanique, 24 septembre.

Grizzly Bear La surprise de l’année.

Au Cirque royal, 8 décembre.

Europalia Chine

8 octobre 2009 - 14 février 2010.

« Fils du Ciel » à Bozar, « Route de la soie » au Musée du Cinquantenaire, « Les 3 rêves du mandarin » à L’Espace culturel Ing, Zao Wou Ki au château de La Hulpe... Star incontestée de cet automne, la Chine d’hier et d’aujourd’hui sera l’invitée des plus grands musées.

www.europalia.eu.

Ann Veronica Janssens

Wiels, Bruxelles, 5 septembre - 6 décembre.

Cette exposition solo d’Ann Veronica Janssens présente plusieurs nouvelles installations, parmi lesquelles de véritables immersions, sortes de bains lumineux, chromatiques ou sonores.

www.wiels.be.

Rogier van der Weyden

Musée M, Louvain, 20 septembre - 6 décembre.

Une prestigieuse exposition sur un des plus grands Primitifs flamands, un artiste passé maître dans l’expression des émotions.

www.rogiervanderweyden.be.

Max Beckmann

Musée des beaux-arts, Gand, 17 octobre 2009 - 7 février 2010.

S’il faut se saisir d’un fil d’Ariane pour s’orienter dans l’œuvre immense de Max Beckmann, on élira l’histoire ou plus précisément le rapport à l’histoire. Beckmann a vu sa vie et sa peinture traversées par les tragédies qui ont bouleversé l’Europe. D. L.

www.mskgent.be.

Edith Dekindt

Mac’s, Grand-Hornu, 15 novembre 2009 - 17 janvier 2010.

L’œuvre d’Edith Dekyndt s’attache à mesurer notre subjectivité d’être humain à l’aune de phénomènes physiques d’une portée universelle mais dont les forces sont souvent invisibles et changeantes.

www.macs.be.

et aussi

T-Tris BPS 22, Charleroi, 12 septembre - 29 novembre. Infos : www.hainaut.be/culture.

Christian Bonnefoi Mamac, Liège, 18 septembre - 31 octobre. Infos : www.mamac.be.

Sexties Bozar, Bruxelles, 25 septembre - 3 janvier. Infos : www.bozar.be.

Manufacture nationale de Sèvres Grand-Hornu-Image, 11 octobre - 17 janvier. Infos : www.grand-hornu-images.be.

Delvaux et le monde antique Musées royaux des beaux-arts de Belgique, Bruxelles, 23 octobre - 31 janvier 2010. Infos : www.fine-arts-museum.be.

scènes

Incendies-Littoral

Théâtre de Namur, 27 - 29 octobre, Théâtre national, 15 - 17 décembre.

Après avoir fait l’événement lors d’une nuit marathon à Avignon, ces deux spectacles écrits et mis en scène par Wajdi Mouawad arrivent chez nous, le premier à Namur, le second à Bruxelles. Deux histoires de famille et de guerre, de souvenirs et de secrets, interprétées par de superbes comédiens.

Infundibulum

Charleroi-Danses, 9 - 11 octobre, Maison de la culture de Tournai, 15 - 17 octobre.

La nouvelle création de Feria Musica : un spectacle pour huit acrobates, entre ciel et terre, évoluant sur un faisceau de planches à la verticale, constamment sur le fil du rasoir. Le tout mis en scène par Philippe de Coen et le chorégraphe Mauro Paccagnella.

europalia chine

Théâtre National, 6 - 22 novembre.

Cette année, Europalia propose un important volet théâtral essentiellement concentré au Théâtre national. Une occasion unique de découvrir, au-delà des formes traditionnelles, des auteurs et metteurs en scène contemporains totalement inconnus chez nous. Lin Zhaohua sera la tête d’affiche de ce programma avec « Parodie » de Lu Xun et une étonnante version de « Hamlet ». Opéra traditionnel ou d’avant-garde et théâtre d’ombres seront également au rendez-vous.

(A)Polonnia

Théâtre de la Place, 29 - 31 octobre, Théâtre national, 4 - 6 décembre.

Découvert au Festival d’Avignon, cet étonnant spectacle du metteur en scène polonais Krysztof Warlikowski interroge la notion de sacrifice, de faute, de pardon, à travers les auteurs grecs et la seconde guerre mondiale. Les époques s’entrechoquent, les héros ne veulent pas mourir et leur entourage s’interroge sur leurs actes. Un spectacle fleuve passionnant et porteur de multiples questions.

PINOcchio

Théâtre national, 29 septembre - 10 octobre.

Joël Pommerat est de retour au Théâtre national avec son magistral Pinocchio. Une relecture des aventures imaginées par Collodi, qui parvient à garder son côté fantastique tout en nous parlant clairement d’aujourd’hui et des multiples tentations qui se dressent sur la route du pantin de bois. Comme toujours chez Pommerat, il s’agit ici d’un spectacle total où le son et le travail visuel emportent le spectateur dans une autre dimension.

et aussi

The Song

Nouvelle création d’Anne Teresa De Keersmaeker.

Kaaitheater, 17 - 27 septembre.

John Gabriel Borkman Thomas Ostermeier monte Ibsen.

Théâtre de la Place, 16 et 17 décembre.

Biennale Charleroi Danses Michèle Anne De Mey, la compagnie Merce Cunningham etc.

Charleroi-Danses, 11 - 29 novembre.

Le roi Lear Jasmina Douieb et George Lini s’attaquent à Shakespeare.

Atelier 210, du 1er - 23 décembre.

Le Cocu Magnifique Vincent Goethals ouvre la saison du Rideau avec Crommelynck.

Rideau de Bruxelles, du 18 septembre - 9 octobre.