CRISPATIONS IDEOLOGIQUES : LAICS CONTRE CHRETIENS BUDGET PROVINCIAL SOUMIS AU VOTE

GUTIERREZ,RICARDO

Page 22

Vendredi 27 octobre 1995

Crispations idéologiques : laïcs contre chrétiens !

Budget provincial soumis au vote

Un peu moins de 11 milliards, investissements compris : c'est le montant des dépenses prévues par la majorité provinciale (PS-PRL) pour 1996... Un budget qui sera soumis au vote ce vendredi, au conseil provincial de Liège, sur fond de crispations entre laïcs et chrétiens !

On ne l'attendait guère, mais le débat budgétaire a bel et bien buté sur des questions idéologiques... Comme une suite logique à l'atmosphère de guerre scolaire des jours précédents («Le Soir» de mardi).

C'est Marcel Lhoest (PS) qui a ouvert le feu, hier : La laïcité existe, elle aussi (...). Pourquoi ne pourrions-nous pas bénéficier des mêmes avantages que ceux réservés aux cultes ? Le budget est clair, à cet égard : sur les 10 millions de dépenses prévues pour les cultes en 1996, 600.000 F à peine sont réservés aux six maisons de la laïcité implantées sur le territoire provincial.

Alain Defays (PSC) ne l'entend évidemment pas de cette oreille : concernant les fabriques d'églises, rappelle-t-il, le code Napoléon impose aux pouvoirs publics un certain nombre d'obligations. C'est d'ailleurs la raison pour laquelle les interventions en faveur des cultes se trouvent inscrites dans les dépenses obligatoires alors que la subvention pour les maisons de la laïcité est facultative, poursuit l'élu social-chrétien... Il s'agit donc d'une obligation dans un cas, d'une faveur dans l'autre !

Mais Marcel Lhoest revient à la charge : Il y a, chez vous, deux types de conseillers, lance-t-il au groupe PSC... Des gens qui sont profondément croyants et que je respecte, et puis les jésuites, que je n'aime pas. Et bien au-delà !

Autre manifestation de mécontentement idéologique, après le match Lhoest-Defays : la plupart des mandataires du PS, du PRL, du PSC et d'Écolo ont quitté la séance, au moment où l'élu d'Agir - seul, depuis la défection de son colistier - commençait à s'exprimer sur le budget, à la tribune du conseil.

Dans la foulée de l'intervention des chefs de groupe, hier soir (dans l'ordre : Dominique Drion pour le PSC, Paul-Émile Mottard pour le PS, Bernard Wesphael pour Écolo, et Olivier Hamal pour le PRL), les 80 élus du conseil provincial auront à s'exprimer, par vote, sur le budget provincial, cet après-midi. Résultat attendu, à l'aune des déclarations d'hier : vote positif de la majorité PS-PRL, vote négatif de l'opposition PSC-Écolo.

R. G.