CULTES : Vers la reconnaissance du bouddhisme

BELGA; SOUMOIS,FREDERIC

Page 6

Samedi 31 mars 2007

n.c.

Brèves (4)!

CULTES
Vers la reconnaissance du bouddhisme

Le conseil des ministres a marqué son accord de principe vendredi sur l'avant-projet de loi présenté par la ministre de la Justice Laurette Onkelinx (PS) visant à la reconnaissance du bouddhisme. Ce texte constitue une étape préparatoire. Il tend à opérer la structuration du bouddhisme en lui octroyant un subside couvrant les frais de fonctionnement de l'Union bouddhique belge. Une seconde étape législative sera ensuite nécessaire pour consacrer la structure définitive du bouddhisme sur notre territoire, sur le même schéma que celui qui a été suivi pour la reconnaissance de la laïcité. (b)

SUPÉRIEUR
Etudiant modeste : « fumisterie », dit la FEF

Les étudiants francophones n'apprécient guère la création d'un statut intermédiaire d'étudiant « modeste » entre l'étudiant normal et l'étudiant boursier en hautes écoles, qui donne droit à des droits d'inscription complémentaires plus vite comprimés (Le Soir de vendredi). « Sans plafond impératif, les hautes écoles pourront réclamer en frais divers ce qu'elles ne pourront plus réclamer en DIC et les étudiants ne paieront pas moins qu'aujourd'hui », dit la FEF, qui regrette que la mesure soit de plus étalée sur cinq ans, soit la durée d'un cycle complet d'études. (Fr. So)

élections
BHV : le gouverneur organisera le scrutin

Le gouverneur du Brabant flamand, Lodewijk De Witte, prendra les mesures nécessaires pour que les élections puissent se dérouler correctement. Réagissant, vendredi, à menace des représentants de 21 communes de l'arrondissement de Hal-Vilvorde de ne pas organiser les élections, il a précisé que le ministre de l'Intérieur, Patrick Dewael, lui a formellement demandé de veiller au bon déroulement des opérations électorales. Il a ajouté avoir examiné la situation mais n'a pas souhaité s'exprimer sur la manière dont il agira. Interrogé sur la possibilité d'éventuelles sanctions à l'égard des communes récalcitrantes, le gouverneur a rappelé qu'il s'agit d'une prérogative du ministre flamand des Affaires intérieures, Marino Keulen. (b)

Braine-le-Comte
Les chiens dangereux bientôt interdits

Au lendemain d'une seconde agression d'enfant par un chien dangereux sur le territoire de sa commune, le bourgmestre de Braine-le-Comte Jean-Jacques Flahaux vient de prendre un arrêté. Il stipule que dans un délai d'un mois, tous les chiens dangereux devront être déclarés. Cette mesure ne se limitera pas à ce seul recensement puisque dans les trois mois, ces chiens seront tout simplement interdits sur le territoire brainois. Voici six ou sept ans, cette décision avait déjà été adoptée à l'unanimité par le conseil communal mais elle avait été cassée au niveau fédéral au nom des normes européennes. « C'est ce que nous encourons encore une fois mais nous ne pouvons pas laisser faire », dit le bourgmestre, qui espère étendre la décision à toute sa zone de police. (S. P.)