DES CLOTURES DE PRAIRIE AUX PORTAILS COULISSANTS

VANDENDRIES,JEAN

Page 22

Jeudi 7 juin 1990

La société Jacquemin à Nivelles

Des clôtures de prairie aux portails coulissants

Plus que centenaire, la société nivelloise Jacquemin SA est l'exemple type d'une entreprise familiale qui a su s'adapter aux nécessités du marché.

La société Jacquemin fut créée par Emile Jacquemin qui refusa son C4 de la fonderie où il travaillait et qui avait dû fermer boutique. Il se reconvertit, acheta de la mitraille en France, la fit transférer dans son petit atelier du boulevard des Archers et la traita au départ d'un brevet de clôtures de prairie. Aux agriculteurs succédèrent les gros propriétaires ardennais qui souhaitaient définir les limites de leur bien ou empêcher le gibier d'échapper aux fines gâchettes. Au lendemain de 1914-1918, Emile remit ses affaires à ses trois fils Jules, Emile II et Raoul. Avec ce dernier, il alla fonder une petite usine de clôtures à Blanc-Misseron (frontière française) mais une expropriation ferroviaire les rapatria plus rapidement que prévu.

Jules «poussa» la production de clôtures résidentielles. Il occupa une trentaine d'ouvriers réunis à la rue Delfosse. Il mourut en 1928 et son fils Georges lui succéda. Ce fut l'ère des clôtures industrielles réalisées en treillis au départ de fil acheté dans les tréfileries Bekaert à Zwevegem. Les patrons d'entreprises avaient compris qu'il était révolu le temps où l'on pouvait se permettre d'entourer les usines de murs en briques.

L'évolution se poursuivit après la guerre de 1940-1945. On découvrit les vertus des terrains de tennis privés pour lesquels la société Jacquemin devint le grand spécialiste. Elle se fit encore connaître au Congo où les vols se multipliaient dans les gares de la fameuse ligne BCK.

L'arrivée de Pol date de 1955. Ce jeune licencié en sciences économiques et financières eut tôt fait d'apprécier les heureuses retombées de la bonne réputation acquise par «sa» société. On lui confia en effet le marché de l'Expo 58. Un an de travail, parfois jour et nuit. Il fallut penser à s'agrandir et option fut prise sur un terrain du parc industriel. Georges, qui était devenu depuis plusieurs lustres président de la chambre de commerce du Brabant wallon, ne put hélas apprécier pleinement les nouvelles options. Il mourut en 1966.

Le déménagement définitif de la rue Delfosse s'opéra en 1975. Ce n'était rien par rapport à la «révolution» intervenue l'an dernier. Les clôtures Jacquemin et Automatic Systems, qui avaient des activités et productions complémentaires, décidèrent de s'associer, la seconde assurant une prise de participation majoritaire dans la première qui devint «SA». Pol Jacquemin fut nommé président du conseil d'administration, Luc Adriaansen, le premier bras droit de Michel Coenraets chez «AS», devenant directeur général.

Nous voulons devenir le spécialiste des portails coulissants et pivotants. Nous sommes capables de produire du «sur mesure». Nous retravaillons l'ensemble du pays grâce à deux délégués mais nous ne nous limitons pas à la seule Belgique.

Nous négocions des contrats avec le Nord de la France et l'Angola où oeuvrent des ensembliers belges. La sécurité est devenue une des préoccupations premières des industriels trop souvent victimes d'actes de vandalisme ou d'espionnage. Comme toujours, nous nous adaptons aux contingences du marché...

JEAN VANDENDRIES

Prochain article:

Solvert à Lasne

Origine: société en commandite simple fondée en 1870 à Nivelles par Emile Jacquemin, ouvrier de fonderie. Société anonyme depuis 1989, année où «Automatic Systems» prit une participation majoritaire. Plus d'un siècle pour passer de l'exploitation d'un brevet de clôtures de prairie à la fabrication de portails coulissants auto-portants à commande manuelle ou électrique.

Activités: constructions métalliques, clôtures, contrôles d'accès.

Filiales: néant.

Personnel: dix ouvriers.

Direction: Pol Jacquemin, président du conseil d'administration, licencié en sciences économiques et financières.

Luc Adriaansen, directeur général.

Capital: 20 millions F.

Chiffre d'affaires 1989: 29 millions F.

Siège social: rue du Travail, 1, 1400 Nivelles.

Siège d'exploitation: idem.