Destexhe : « J’accuse »

COPPI,DAVID

Page 6

Samedi 14 novembre 2009

Destexhe : « J’accuse »

Alain Destexhe à tombeau ouvert, comme d’habitude : le sénateur libéral a le Mrax (Mouvement contre le racisme, l’antisémitisme et la xénophobie) dans le collimateur (Le Soir de vendredi), et il fonce. Ce vendredi 13 fut celui du « J’accuse ! », carrément, en conférence de presse s’il vous plaît, où il appelle à mettre un terme « au financement public des liaisons dangereuses de Radouane Bouhlal », président du Mrax, qui plaide le « communautarisme », s’entoure de personnalités « faisant l’apologie du Hamas », promeut un « discours raciste anti-blanc »… Destexhe lance « un appel solennel aux ministres Laanan, Milquet et Cerexhe », qui « doivent prendre leurs responsabilités ».

Message reçu : Fadila Laanan, qui a commandé une enquête administrative sur les présumés dysfonctionnements au Mrax mais qui, selon Destexhe, « minimise » le problème, prévoit « d’éventuelles suites judiciaires » après ces « propos mensongers » à son égard de la part du sénateur. Et le Mrax veut attaquer en Justice lui aussi, pour « propos abusifs et outranciers ». A tombeau ouvert, oui. (D. Ci.)