Dexia : De Boeck seul maître à bord de DCL ?

THOMAS,PIERRE-HENRI

Page 26

Samedi 16 juin 2012

Banques

Même si on continue à se voir – une réunion technique aurait eu lieu en milieu de semaine – peu de choses filtrent des négociations entre la France et la Belgique sur l’avenir de Dexia.

Nous avons néanmoins appris que les réflexions sur la future gouvernance du groupe auraient avancé et que l’on s’orienterait, pour Karel De Boeck, vers un poste de « super CEO ». On savait en effet que l’ancien top manager de Fortis, qui est déjà administrateur de Dexia depuis un mois, était pressenti non seulement pour être le patron de Dexia SA et aussi présider le conseil d’administration de sa principale filiale, la banque française Dexia Crédit Local.

Il nous revient que Karel De Boeck pourrait aussi endosser le costume de directeur général de DCL. Il deviendrait donc « président-directeur général », soit le seul et unique patron de la filiale française. Une étape avant sans doute « d’écraser les fonctions » de patron de Dexia et patron de DCL.

Ce schéma serait en tout cas logique : si notre pays veut avoir la main mise, via son manager, sur l’avenir de Dexia, il doit aussi avoir les clés de la principale entité porteuse de risque qu’est DCL.