Divers objets du duc de Windsor, dont son porte-bonheur, vendus aux enchères

n.c.

Page 31

Jeudi 10 juin 2004

Divers objets du duc de Windsor, dont son porte-bonheur, vendus aux enchères

De nombreux objets ayant appartenu à Edouard duc de Windsor et son épouse, dont des lettres inédites de ce couple mythique du XXe siècle et le porte-bonheur du duc, un petit ours en métal, seront vendus aux enchères à Rome le 17 juin par Christie's. Au total, 188 lots de souvenirs personnels, lettres, photos, robes du soir, objets d'art, soit 3 à 4.000 objets dont la valeur strictement pécuniaire est évaluée à 300.000 euros, seront mis en vente au Palais Lanzelotti, a indiqué la maison de vente. Il s'agit pour la plupart d'objets utilisés par le couple dans leur vie quotidienne, portant une griffe personnelle et bien conservés, selon Christie's Italie. Trois lots inédits de correspondance personnelle entre le duc de Windsor (1894-1972) et Wallis Simpson, datées parfois d'une période antérieure au divorce de l'Américaine, devraient attiser la curiosité des collectionneurs. La liaison du duc Edouard avec Wallis Simpson lui coûta sa couronne : en 1936, Edouard VIII fit scandale en renonçant au trône d'Angleterre et en abdiquant pour l'épouser. La majorité des objets avaient été confiés au majordome personel du couple, le Français Gaston Sanegre, et à sa femme Ofelia, d'origine italienne, dame de compagnie de la duchesse durant plus de trente ans au château de la Croë, dans le Sud de la France, où le couple romanesque s'était

installé après la guerre de 39-45. Le neveu italien du couple Sanegre a lui même servi la duchesse de Windsor avant sa mort en 1986 et c'est lui qui a confié ces souvenirs à Christie's. Le 18 mars, lors d'une vente aux enchères à Rome d'objets de l'ancien dictateur argentin Peron, le linceul de son épouse Eva Peron avait pulvérisé les estimations et atteint un prix record de 160.100 euros. (AFP.)