Du résidu dans les sacs bleus

SAINTGHISLAIN,VALERY

Page 10

Mardi 14 octobre 2008

Cuesmes Jusqu’à 26 % de déchets non conformes relevés en mars

Les consignes de tri doivent être à nouveau rappelées. Une campagne pour chasser les intrus hors des PMC.

Les cannettes de soda, les bouteilles d’eau, les cartons de lait défilent à grande vitesse, ratatinés, sur le tapis roulant. Avec une dextérité étonnante, les « trieurs » éliminent les déchets qui ont « pollué » le contenu des sacs bleus, réservés aux seuls PMC. Bouteilles encore remplies, pots de yaourt, langes souillés, seringues usagées : les agents du centre de tri Valodec en voient passer de toutes les couleurs. Encore plus ces dernières semaines : le seuil des 20 %, fixé comme limite maximale par Fost-Plus, est régulièrement dépassé ces derniers mois.

Contenus non conformes

« Fin 2007 et début 2008, nous avons atteint et parfois dépassé les 25 % alors que la moyenne nationale se situe autour de 16 % », confie Stéphane Leroy, le responsable du secteur déchets de l’IDEA. L’an passé, l’intercommunale avait d’ailleurs dû s’acquitter d’une amende auprès de Fost-Plus : son score annuel en résidus dans les PMC avait alors atteint 20,04 %. En 2007, 7.626 tonnes de PMC ont été collectées en porte-à-porte. En plus des 800 autres tonnes récoltées dans les différents parcs à conteneurs de la zone. Soit 17,5 kilos de PMC par an et par habitant. Sur 6.719 tonnes triées l’an passé à Cuesmes par Valodec, 1.346 tonnes des déchets placés dans les sacs bleus n’étaient pas conformes.

Il est temps de réagir. Depuis la mise en place des collectes sélectives dans les régions de Mons-Borinage et du Centre en 1995, le système a connu des hauts et des bas. Car là où d’autres intercommunales ont tout de suite instauré un seuil de tolérance très élevé, l’Idea (et l’ex ISPH, pionnières en la matière), se sont montrées un peu trop laxistes. Les autocollants rouges marqués « Contenu non conforme » vont donc refaire massivement leur apparition. Les éboueurs ont reçu des consignes pour laisser sur le trottoir les sacs bleus renfermant trop d’intrus (papier alu, sacs plastiques, barquettes de beurre ou pour champignons, pots de yaourt, etc.) (1). Ce petit sticker rouge se détache et un dépliant indique au citoyen les consignes de tri à respecter pour le passage de la collecte suivante. « Dans certains quartiers, constate Stéphane Leroy, il a fallu huit semaines et autant de passages pour que le contenu des sacs PMC soit enfin correct ».

« Ouste ! », une campagne de sensibilisation destinée à rappeler les bonnes pratiques de tri, va aussi être lancée. « Elle a pour but de toucher le grand public au travers de spots radio et d’insertions dans la presse écrite », détaille Catherine Houdart, la présidente du comité de gestion « propreté publique » de l’Idea. Durant l’année scolaire 2008 – 2009, 142 animations spécifiques vont être organisées dans le primaire et 69 dans les écoles secondaires de la région.

(1) Infos : 065 – 41.27.00 ou 064 – 52.06.80