Dubié prend congé des verts avec fracas

COPPI,DAVID

Page 4

Jeudi 18 novembre 2010

Partis Le sénateur honoraire a adressé un courrier rageur à quatre responsables d’Ecolo

Dans un long courrier tout feu tout flamme adressé il y a une semaine à quatre responsables des verts (Isabelle Durant, Monica Frassoni, Philippe Lamberts, Isabelle Zerrouk), et livré in extenso par lesoir.be, Josy Dubié, 70 ans, sénateur honoraire, membre du bureau politique, prend congé d’Ecolo – départ annoncé mercredi matin par lalibre.be. Josy Dubié se plaint d’un parti « de plus en plus de bobos, centré sur son nombril, et dont je ne supporte plus les dérives “libérales libertaires”, ni les foucades monarchistes et calotines du chef ». Un extrait de sa lettre. Et tout est à l’avenant.

Le toujours bouillant ex-sénateur déplore, nous confiait-il encore hier, que les grands enjeux à l’échelle internationale « soient négligés » par l’état-major des verts, que « les horreurs, les famines, les injustices partout dans le monde » ne fassent plus débat « dans des réunions politiques où l’on discute surtout de… BHV ! »

« Le système capitaliste aggrave partout les fractures sociales, qui s’en soucie ? »

En particulier, dans son courrier, Josy Dubié déplore que le parti des verts européens n’ait pas soutenu officiellement la candidate progressiste Dilma au Brésil, qui a succédé récemment à Lula : « C’est la goutte d’eau qui a fait déborder le vase. »

Interrogé sur lavenir.net, Jean-Michel Javaux, co-président d’Ecolo, réagit : « Je suis étonné de l’ampleur qu’a pris le débat brésilien chez nous. Concernant la monarchie, c’est un de ses chevaux de bataille. C’est un républicain convaincu. Mais je suis surtout étonné que Josy ne m’ait pas téléphoné pour me faire part de sa décision. Je ne tiens cependant pas à rajouter de l’huile sur le feu. Comme lui non plus et je l’en remercie. Je le remercie également pour le travail qu’il a accompli tout au long de ces années. »