DVD

BRADFER,FABIENNE

Page 10

Mercredi 1er mars 2006

DVD

cinéma

Bouli Lanners, « Ultranova »

Arrêter de cultiver l'ennui et se donner les moyens de vivre. Pour en arriver là, c'est fatalement toute une histoire que Bouli Lanners conte de façon très personnelle, avec des paysages wallons à la fois désespérants et aériens, avec des personnages sortis du cinéma de Kaurismäki ou d'une toile d'Edward Hopper. Et c'est avec envie que l'on passe d'un bonus à l'autre de ce double DVD pour découvrir quelques coulisses de tournage mis musicalement en scène mais surtout les courts métrages Non, Wallonie, ta culture n'est pas morte, introspection dans l'inconscient wallon, et Muno, enquête sur le racisme à la campagne. Parce qu'il aime tellement sa terre, Bouli pointe de sa caméra la déliquescence de la « wallonitude » (F.B.)

Édition collector 2 DVD Lumière

Fabrice du Welz, « Calvaire »

Il y a des routes qu'il faudrait ne jamais emprunter... Voyage au bout de l'enfer pour un chanteur itinérant, victime d'un mal aimé. Il y a un ton, un style, de vraies gueules d'atmosphère, des ambiances à la Francis Bacon, des références issues en droite ligne de Hitchcock et Buñuel, Shining et Massacre à la tronçonneuse. Le premier long de notre compatriote Fabrice du Welz avait séduit la critique internationale au Festival de Gérardmer. La scène de danse dans le bar est d'ailleurs anthologique. Grâce aux bonus de ce double DVD, on sait que la chose trottait depuis longtemps dans la tête du jeune cinéaste qui a grandi en regardant des films d'horreur. Et on perçoit déjà toutes les promesses dans son court-métrage Quand on est amoureux, c'est merveilleux.

Édition collector 2 DVD Lumière

Alain Berliner, « Ma vie en rose » et « Le mur »

Alain, Berliner aime les défis. Ma vie en rose, histoire sur la naissance d'une différence, en fut un ; Le mur, fable collant au délire linguistique qui habite notre pays, aussi. D'autant que ce film fut uniquement financé par la France et des fonds européens, nos deux Communautés ayant refusé de concert (ça arrive !) tout subside. Confession de Berliner dans une interview, bonus de cette édition DVD qui permet aussi de voir Rose, court-métrage épatant, drôle, triste et poétique. On reste sur sa faim quant aux bonus, mais le plaisir des films reste intact. On constate que Berliner aime faire danser les gens. On attend d'ailleurs son nouveau film avec impatience. Bon voyage en absurdie.

Édition spéciale 2 DVD Cinéart - Twin Pics