Economie Une PME uccloise envahit le marché vietnamien grâce à l'aide de la Région Des fours très chauds pour l'exportation

DEFRANCE,FABIENNE

Page 16

Jeudi 28 mars 2002

Economie Une PME uccloise envahit le marché vietnamien grâce à l'aide de la Région Des fours très chauds pour l'exportation FABIENNE DEFRANCE

Petite mais costaude. L'entreprise «Le Four industriel belge» (FIB) l'est sans conteste. Créée il y a soixante-cinq ans à Anvers et installée depuis plus de cinquante en plein centre d'Uccle, cette PME familiale - Franz Branders, beau-fils du fondateur et président actuel, détient toujours 80 % des parts - connaît un développement fulgurant dans un domaine où elle apparaît comme véritable leader mondial: la conception sur mesure, le montage et l'installation de fours industriels pour les secteurs de la tréfilerie (fabrication de fils en métal), de la céramique et de la verrerie.

Déjà présente dans une centaine de pays (elle réalise 98 % de son chiffre d'affaires à l'exportation), cette société, qui n'emploie qu'une soixantaine de personnes, devrait envahir un nouveau marché important dès avril: celui du Vietnam. Et ce, grâce à une étroite collaboration avec l'attachée économique et commerciale de la Région bruxelloise en poste à Hanoï.

Mme Yen, l'attachée commerciale, a été d'une aide précieuse pour nous, explique Philippe Mulpas, directeur des ventes de la société. Elle a su flairer les bonnes personnes à rencontrer. Elle a organisé deux séminaires sur place. Avec beaucoup de succès: chaque fois, cinquante à soixante entreprises intéressées y ont assisté. Il faut dire que nous arrivons au bon moment dans ce pays. Leurs fours fonctionnent toujours au charbon ou au bois! C'est encore assez artisanal. Et le gouvernement pousse à l'industrialisation.

Résultat: une commande a déjà été passée en janvier et, à l'occasion d'une mission économique en avril, un contrat de représentation devrait se conclure avec une entreprise vietnamienne qui servira de relais centralisateur sur place. Le fait d'être cautionné par une personne officielle est très important, surtout dans les pays lointains , souligne le président. Cela apporte une crédibilité.

La PME faisait visiter mercredi ses locaux au Ministre du Commerce extérieur de la Région bruxellois, Didier Gosuin. Cette visite est l'occasion de refaire le point sur les dispositifs d'accompagnement offerts par les pouvoirs publics aux entreprises exportatrices , a précisé celui-ci. La FIB y a largement fait appel. Que ce soit aux attachés économiques et commerciaux ou aux incitants financiers déployés par la Région.

Le ministre annonce encore qu'un plan global de communication est en cours de finition. Des brochures en plusieurs langues, une campagne médiatique et un site internet complet seront appelés à mieux faire connaître les dispositifs d'accompagnement aux exportateurs bruxellois et à présenter la Région, et ses activités économiques, aux partenaires étrangers.