Energie - Tony Vandeputte nommé administrateur Jean-Pierre Hansen explique l'« Electragate » Précision de la société wavrienne ICS

CONDIJTS,JOAN

Page 12

Vendredi 14 mai 2004

Energie - Tony Vandeputte nommé administrateur

Jean-Pierre Hansen explique l'« Electragate »

JOAN CONDIJTS

Devant quelque 191 actionnaires, réunis ce jeudi à Bruxelles à l'occasion de l'assemblée générale d'Electrabel, Jean-Pierre Hansen, président du conseil d'administration de l'électricien, a décrit les opérations de « sécurisation informatique » qui ont eu lieu le 19 février dernier au siège social de la deuxième entreprise de Belgique (« Le Soir » des 11, 12 et 13 mai 2004).

M. Hansen, qui occupe également les fonctions de directeur général des opérations du groupe Suez, soit l'actionnaire majoritaire d'Electrabel (50,01 %), précise qu'agissant comme président du conseil d'administration d'Electrabel et du comité exécutif de l'entreprise, il a introduit des prestataires de services informatiques chez Electrabel dans des « conditions de confidentialité mais non dans la clandestinité ». La mission des plombiers consistait, selon lui, à vérifier la fiabilité du système informatique ainsi que les soupçons de divulgation de documents par un cadre. Evoquant les copies de fichiers dans plusieurs ordinateurs (dont celui d'un membre de la direction générale), faits révélés par la police fédérale, M. Hansen indique que les objectifs de la mission ont pu être dépassés.

Confirmant la confiance que le conseil lui avait déjà renouvelée en avril dernier, l'assemblée générale a accordé à Jean-Pierre Hansen un nouveau mandat d'administrateur de six ans. Démissionnaires, Etienne Snyers et Jean Garcia de la Vega ont été remplacés par Gérard Lamarche et Patrick Buffet, directeurs généraux du groupe Suez respectivement chargés des finances et de la stratégie. Siégera également au conseil d'administration, comme mandataire indépendant, Tony Vandeputte, administrateur délégué sortant de la Fédération des entreprises de Belgique (FEB) et, à ce titre, ancien président du défunt Comité de contrôle de l'électricité et du gaz, organe qui était chargé de fixer les prix de l'électricité en Belgique. Une dizaine des 191 actionnaires présents ont marqué leur opposition à cette nomination.·

Précision de la société wavrienne ICS

« Le Soir » a évoqué dans ses éditions des derniers jours le rôle des techniciens d'une société française basée à Paris, dans l'opération de « sécurisation informatique » menée dans les locaux d'Electrabel. Une société homonyme belge nous communique l'information suivante : « La société ICS SA (Informatique Communication Services) en abrégé ICS, dont le siège social se situe à l'avenue Lavoisier, nº 18 à 1300 Wavre, n'a strictement rien à voir avec la société ayant effectué les « tests d'intrusion » chez Electrabel. Dont acte. (J. Kz)