L’Europe souffre du réchauffement

DU BRULLE,CHRISTIAN

Page 18

Jeudi 5 mars 2009

Environnement Tempêtes au menu

Les catastrophes naturelles affectant la planète profitent du réchauffement global. L’avenir s’annonce gris.

Au cours des vingt dernières années, nous avons recensé 6.248 catastrophes naturelles majeures dans le monde, annonçait hier à Bruxelles le Docteur Debarati Guha-Sapir, du Centre de recherche sur l’épidémiologie des désastres (Cred).

Attaché à l’UCL, ce centre est également un des instruments de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS). « Et 953 de ces catastrophes ont touché le continent européen », précisait-elle.

Selon les chiffres produits par le Cred, une multiplication de ce type d’incidents dramatiques est à craindre. « Surtout les inondations et les tempêtes en ce qui concerne l’Europe, continue la chercheuse qui exhibe un graphique éloquent. Depuis la mise sur pied du Cred en 1973, nous recensons activement ces événements naturels extrêmes, y compris les tremblements de terre, les éruptions volcaniques, les épisodes de sécheresse etc. Notre base de données remonte au début du siècle. Mais nous observons surtout une accélération de la fréquence de ce type d’événements depuis 1973. »

Cette progression demande toutefois à être pondérée : « Bien sûr, nous pensons que l’évolution globale du climat a un impact sur cette multiplication des catastrophes. Mais il faut aussi tenir compte de nos recherches actives de données et d’une amélioration des télécommunications, qui permettent un meilleur recensement de ces catastrophes. »

Sécheresses en Espagne

La courbe dessinée par la compilation des données du Cred (1) atteste cette hausse régulière.

Les quelques hoquets des trois dernières années, qui semblent amorcer une diminution de ce type d’événements n’apparaissent pas rassurants aux yeux de la spécialiste. « Rien que pour les huit premières semaines de 2009, nous assistons à une recrudescence d’événements cataclysmiques naturels », soupire-t-elle.

L’analyse des données européennes sur les vingt dernières années révèle pour sa part que trois pays se retrouvent systématiquement dans le top 10 du Cred : France, Allemagne et Espagne. Ce « top 10 » recense les pays affectés par le plus grand nombre d’événements catastrophiques durant vingt ans, en prenant aussi en compte le nombre total de personnes qui en ont souffert et enfin l’impact économique de ces catastrophes.

Au sein de l’Union, c’est en Espagne que ces catastrophes ont affecté le plus de personnes : six millions en vingt ans.

« Si généralement ce sont les tempêtes et les inondations qui sont les plus préoccupantes en Europe, dans le cas de l’Espagne, ce grand nombre de victimes s’explique surtout par les épisodes de sécheresse », conclut, à propos de ce pays, le Docteur Guha-Sapir.

www.emdat.be