Epilepsie contrôlée par de l’électricité

SOUMOIS,FREDERIC

Page 24

Vendredi 10 août 2012

Neurologie Stimulation cérébrale

Des implants électriques maîtrisent l’épilepsie chez le rat, d’après un nouvel essai dont les résultats sont publiés aujourd’hui par Science. Un dispositif s’auto-ajustant qui stimule électriquement le cerveau peut réduire les crises de la maladie. Dans l’épilepsie, les crises se produisent rarement mais ont de graves conséquences. Les crises de « petit mal » ne durent que quelques secondes et ne provoquent pas de convulsions comme celles du « grand mal ». Mais elles restent toutefois dangereuses.

Une fois sur deux, l’épilepsie débute dès l’enfance. L’apparition des crises peut être liée à la fatigue, aux stress, à des excitants (alcool, tabac, café, thé), ainsi qu’à certains bruits permanents ou anormaux, un éclairage stroboscopique ou encore à un jeûne.

La souffrance des épileptiques ne vient pas seulement de ces crises imprévisibles, mais également de leurs conséquences sur la vie sociale et affective, comme les atteintes au corps, la honte des chutes, la confiscation du temps, la limitation des plaisirs, les difficultés scolaires ou la peine des parents. Le système présenté dans cette étude démarre en réponse à une crise et s’éteint lorsqu’elle s’arrête. Chez des rats, les chercheurs ont implanté un appareil qui détecte les bouffées de « pics et d’ondes » des décharges neuronales qui marquent le petit mal épileptique. En réponse, il administre des impulsions électriques qui contrecarrent cette activité neuronale. Les chercheurs avancent que leur appareil, formé d’électrodes alimentées par des circuits électriques ultralégers, pourrait être implanté dans le cerveau d’une manière esthétiquement acceptable.