Eric van de Poele : le grand retour

FAURE,ERIC

Page 26

Mercredi 7 avril 2010

Courses en circuit belges Coup d’envoi de la saison, ce week-end, à Zolder

Le quintuple vainqueur des 24 Heures de Spa revient sur la scène nationale. Avec Vincent Radermecker comme équipier, il dispute les BTCS sur une nouvelle Volvo S60 Silhouette, assisté par des stagiaires du Campus automobile.

Si l’on excepte « ses » 24 Heures de Spa – il en est recordman avec cinq victoires –, Eric van de Poele se faisait rare sur les circuits belges : « Ma dernière campagne nationale remonte à 1993 sur une BMW, se souvient “Tintin”. Je me suis ensuite aligné au coup par coup, notamment sur la Gillet et une Mosler à Zolder, j’ai aussi disputé deux éditions des 12 Heures de Spa. Mais là, je reviens pour toute la saison BTCS et je me réjouis de retrouver un peu de l’excitation des sprints, même si ceux-ci se disputent à deux et durent quand même 90 minutes… » A 48 ans, ce père de cinq enfants – dont l’aîné Alexis s’aligne en VW Fun Cup – partagera le volant d’une Volvo S60 Silhouette flambant neuve avec Vincent Radermecker, une autre « pointure », dans le cadre d’un projet qui le passionne : « Plusieurs aspects sont intéressants. D’abord, la Silhouette est une vraie auto de course au look ravageur et très amusante à conduire : moteur V6, freins, boîte, équilibre aérodynamique, le concept est bien pensé ; de ce point de vue, les BTCS me rappellent la série américaine Grand Am qui oppose des protos construits sur des châssis tubulaires et offrant des performances fort proches, ce qui garantit des confrontations serrées. Autre point important, l’usine Volvo suit l’initiative de

près. Cette implication est capitale pour un équipage qui se sent en quelque sorte ambassadeur de la marque. Nous savons que des milliers de gens sont derrière nous et attendent des résultats car l’engagement de la S60 provoquera un réel engouement dans le réseau. »

Le récent passage du constructeur suédois dans le giron du géant chinois Geely n’a en rien influencé l’opération BTCS dont l’aspect marketing apparaît évident. Si la version routière de la nouvelle S60 a été présentée au salon de Genève il y a quelques semaines, les premières livraisons à la clientèle n’interviendront que durant l’été ; la Silhouette roulera donc avant sa sœur… Pour la petite histoire, une version de route a été expédiée cet hiver dans les ateliers du spécialiste français Solution F afin qu’y soient prises les mesures pour la réalisation de la carrosserie plastique habillant le châssis tubulaire de la S60 « racing ».

Une S60 qui sera basée au Campus automobile de Spa-Francorchamps dont les stagiaires assureront l’assistance sur le terrain : « C’est un autre pan de l’aventure qui m’intéresse : je sais l’importance de l’expérience acquise en course tant pour les pilotes que pour l’équipe au stand. Les jeunes gars du Campus vont faire leurs armes en direct mais je n’ai aucune crainte concernant leur efficacité, d’autant qu’ils bénéficieront d’un solide encadrement. Cela dit, je garde les pieds sur terre : Zolder et Dijon serviront à emboîter les pièces du puzzle ; ça se met bien puisque la 3e épreuve est l’une de celles que je rêve de gagner, les 12 h de Spa. »

Un autre rendez-vous en Ardenne figure en grandes lettres sur l’agenda d’Eric mais il ignore dans quel contexte il s’y alignera : « Je ne peux dire déjà quelle auto je piloterai aux 24 h de Spa. Chaque chose en son temps… »

programme

ZOLDER FINEST RACE

Programme. Belcar, BTCS, Open Trophy et Belgian Historic Cup.

BTCS. Silhouettes (châssis tubulaire, moteur V6, carrosserie plastique) et Tourisme ; 4 classes (Silhouettes S1 et S2, berlines T3-T4 et T2) ; deux manches de 90 mn avec un arrêt obligatoire.

Favoris. Bouvy-Kelders (Renault), Vanbellingen-Stoeltie (BMW), Radermecker-van de Poele (Volvo), Stéveny-Dockerill, Wauters-Wauters, Thiry-Moonens (KIA), Schmetz-Corthals (Gomez) tous en S1.

Belcar. GT et Tourisme ; cinq classes (GT3, GT4, GT Open +3500cc, GT Open – 3500cc, Tourisme) et une division « guest » (voitures acceptées sur dossier spécial) ; une course de 125 minutes avec deux arrêts obligatoires.

Favoris. Kumpen-Franchi, Verbist-Longin (Audi), Goossens-Soulet, Maes-Ide (Porsche), Wauters-Van Hooydonk, Wauters-Heylen, Vanthoor-Lémeret (Dodge), Renard-Verbergt (Aston Martin), Bouvy-Coens, Thiers-Thiers, Dockerill-Kane (Ferrari), De Laet-Lagrange (Lamborghini), tous en GT3.

Horaire. Samedi 10 : essais de 9h05 à 11h55 et 13h05 à 17h25. Dimanche 11 : Open Trophy 10h05 (20’) ; BTCS1 10h45 (90’) ; Historic Cup 12h30 (30’) ; Belcar 13h20 (125’) ; BTCS2 16h10 (90’) ; Open Trophy 17h55 (20’).

Entrée. Gratuite, ticket à télécharger sur le site www.btcseries.be