Etats-Unis - D'autres victimes présumées entendues Michael Jackson, encore un peu plus ennuyé

BORLOO,JEAN-PIERRE

Page 6

Mardi 29 mars 2005

Etats-Unis - D'autres victimes présumées entendues

Michael Jackson, encore un peu plus ennuyé

JEAN-PIERRE BORLOO

Journée décisive, lundi, au procès de Michael Jackson à Santa Maria en Californie. Le juge a autorisé le procureur à présenter les témoignages de cinq anciennes victimes présumées de la star aux jurés chargés de statuer sur l'affaire de moeurs actuellement en procès. Jackson risque 20 ans de prison pour attouchements sur un enfant de 13 ans, pour lui avoir fait boire de l'alcool afin de pouvoir abuser de lui et pour avoir tenté de séquestrer sa famille dans son ranch de Neverland en 2003.

Au cours du week-end, plusieurs éléments troublants sont venus alimenter les jurés. Un policier a notamment déclaré que cinq empreintes du garçon victime - et deux de son petit frère - ont été relevées sur une revue érotique saisie chez Michael Jackson. Pour l'accusation, il s'agit là d'un indice matériel important qui confirme la version de la victime. La défense de la star nuance : rien ne permet de dire quand ces empreintes y ont été laissées, et cela ne prouverait pas que l'artiste a rencontré le jeune garçon.

Des témoignages ont aussi permis d'éclairer les jurés sur ce qu'était la vie dans ce ranch de Neverland. Jackson, lui-même né le septième d'une famille pauvre de neuf enfants, y invitait des enfants de quartiers défavorisés de Los Angeles. Ceux-ci pouvaient passer la journée sur des manèges, au zoo privé de l'artiste ou encore sur son mini-train. Jackson, lui, grimpait dans son arbre préféré ou déambulait parmi ses éléphants et autres chameaux en liberté.

Dimanche, Michael Jackson s'est dit complètement innocent des accusations portées contre lui. Lors d'une interview accordée au révérend Jessie Jackson, celui qui est également témoin de Jéhovah a expliqué qu'il priait énormément pour surmonter ce procès. Et il invitait ses fans à en faire de même. L'homme de 46 ans s'est également dit victime d'un complot raciste qui viserait plusieurs personnalités noires des Etats-Unis.

Pour se donner du courage, la star de la pop pense souvent à l'histoire vécue par Nelson Mandela. Cela me donne de la force, a-t-il lancé. Michael Jackson s'est aussi présenté comme un combattant. Mais je souffre, a-t-il de suite ajouté. C'est très triste, c'est très douloureux. Je prie beaucoup. C'est ma manière de régler la question et je suis quelqu'un de robuste. Avec ce procès, il dit se situer au point le plus bas de sa vie.

Lundi, accusation et défense ont débattu face au juge - en l'absence des jurés - de proposer aux jurés des témoignages sur d'autres affaires similaires imputées à Michael Jackson. Parmi celles-ci, la très médiatique affaire d'un autre garçon de 13 ans qui, en 1993, se plaignait d'abus sexuels de la part de la star. La famille du garçon avait renoncé aux poursuites après le versement de 25 millions de dollars.

Ce garçon, devenu adulte, ne témoignera pas au procès Jackson, a annoncé son oncle. Il souhaite préserver sa vie privée. Pourtant, l'oncle a indiqué que la famille disposait de preuves accablantes. (Avec AFP et AP.)·