Eternit indemnisera les riverains

n.c.

Mardi 24 octobre 2006

La S.A. Eternit a décidé d'étendre sa réglementation interne concernant l'indemnisation des victimes de l'amiante. Dorénavant, cette indemnisation sera étendue aux riverains qui habitent aux abords immédiats de l'usine de Kapelle-op-den-Bos.

La société Eternit dispose d'une réglementation interne ayant pour objet l'indemnisation accordée, sur base volontaire, aux
travailleurs et cohabitants de travailleurs atteints d'un mésothéliome, un cancer lié à l'exposition à l'amiante.

La S.A. Eternit utilisait l'amiante dans la fabrication de fibro-ciment. La société, qui explique avoir pris "toutes les mesures que
l'on pouvait raisonnablement attendre d'une entreprise soucieuse de la protection des travailleurs", indique déplorer toutefois
des victimes de mésothéliome parmi ses travailleurs ou anciens travailleurs.

La société a développé en 2000 une réglementation propre, complémentaire à l'intervention du Fonds des Maladies
Professionnelles. Cette réglementation accorde une indemnité complémentaire aux travailleurs d'Eternit, et depuis 2001
également aux cohabitants des travailleurs qui ont développé un mésothéliome.

La société a décidé d'étendre sa réglementation et, dorénavant, les riverains qui habitent près de l'usine de
Kapelle-op-den-Bos et chez qui un mésothéliome est diagnostiqué pourront également en bénéficier, "pour autant que cette
affection ait été causée par une exposition environnementale à l'amiante", précise le communiqué.

La S.A. Eternit ajoute que cette réglementation est toutefois assortie de certaines conditions: demande introduite du vivant
des victimes, pouvoir prouver avoir habité au moins dix ans, avant 1998, aux abords de l'usine et démontrer ne pas avoir été
exposé professionnellement à l'amiante ni avoir été ou être cohabitant d'une personne exposée professionnellement à
l'amiante.

La Société précise ne pas disposer, actuellement, d'informations concrètes et fondées concernant d'éventuelles victimes
environnementales.

La commune de
Kapelle-op-den-Bos, en Brabant flamand, a applaudi mardi l'initiative de la société Eternit d'étendre son indemnisation des
victimes de l'amiante aux riverains de l'usine. Le parlement flamand organisera bientôt des auditions sur cette problématique.

La commune de Kapelle-op-den-Bos indique par ailleurs que l'administration communale, depuis l'interdiction de la
production de matériel à base d'amiante dans notre pays en 1998, a abordé cette problématique avec toutes les parties
concernées.
 Ainsi, un inventaire des parcelles polluées par des particules d'amiante a été réalisé. Les travaux d'assainissement doivent
commencer début 2007.

(D'après Belga)