Euro city shopping de fêtes

BERTRAND,DAVID

Page 56;57;58;59;60

Samedi 2 décembre 2006

Huit idées d'escapades où se conjugent le plaisir des achats et la découverte d'une ville. De l'utile et du culturel. De Varsovie à Andorre, de Stockholm à Munich, de Londres à Paris, de Lille à l'Alsace: partez « shopper » aux quatre coins de l'Europe.

Andorre, paradis

du lèche-vitrines free taxe

Pourquoi ? Co principauté coincée entre l'Espagne et la France, à mi-chemin entre Toulouse et Barcelone, Andorre est une zone hors taxe. Bien qu'utilisant l'euro, ce véritable paradis du shopping ne fait pas partie de l'Union européenne. Ici, l'État ne lève ni TVA, ni impôt sur le revenu ou la fortune et pratique une fiscalité légère (infos sur le site des douanes locales www.duana.ad). Ici, l'inflation est faible et le chômage inexistant. Il y a donc moyen de s'y faire plaisir sans flamber chéquiers et cartes de crédit. Le pays compte plus de 2.000 boutiques aux horaires d'une étonnante souplesse, autre atout du shopping andorran. Bien qu'il y ait des commerces dans tout le pays, la majorité d'entre eux se concentre à Andorre-la-Vieille (sur l'avenue Meritxel, l'artère principale, 3 km de magasins et l'avenue Charlemagne qui se prolonge vers Escaldes-Engordany) et au Pas de la Case. L'un des endroits les plus fréquentés est le « Pyrénées », sorte d'Inno local. À Sant Julià de Lòria sont concentrés les grands centres commerciaux. Innovants, originaux, modernes, les magasins andorrans offrent tout ce qui pourrait faire votre bonheur pendant les fêtes : produits de bouche du coin, électronique, prêt-à-porter, accessoires de mode, parfumerie, bijouterie, horlogerie fine, articles de chasse et de pêche...

C'est beau, c'est raffiné et c'est moins cher, alors, pourquoi se priver ?

Y aller. En voiture : dix heures de route. En train : liaisons via Paris (www.sncb.be). En avion via Barcelone, Carcassonne ou Toulouse (www.flysn.com, www.vueling.be, www.ryanair.be, www.iberia.be, www.airfrance.be).

Y séjourner. Andorre dispose d'une importante capacité d'accueil d'hôtels toutes catégories. Pour rendre votre visite inoubliable, on ne saurait trop vous conseiller de vous arrêter au centre thermo-ludique de Caldea (www.caldea.ad)

Infos. Office de tourisme de la principauté d'Andorre à Bruxelles : 02/502.12.11., tourisme@andorra.be ou www.andorra.be

Les marchés de Noël en Alsace

Pourquoi ? Chaque année, à la même époque, la magie opère. Au retour de l'hiver, un monde de légendes, de rites, de mythes, de senteurs et de saveurs se déploie en Alsace. Dès la Sainte-Catherine (le 25 novembre) et jusqu'au début janvier, la région s'anime d'une douce atmosphère d'envoûtement qui réchauffe les coeurs. L'Alsace devient alors la capitale incontestable des marchés de Noël. Ils sont partout mais ne se limitent pas à un simple espace d'achats de cadeaux. Ici, le marché se fait spectacle, convivial et coloré, que l'on parcourt avec appétit à la découverte d'une expo, d'un spectacle de rue, d'un concert ou d'une veillée. On y trouve de succulents produits de bouche, des bibelots typiques (crèches, santons, décorations de Noël...) et plein d'autres choses pour faire ou se faire plaisir.

Y aller. En voiture, 4 heures de route. En train, possibilité de liaison jusque Strasbourg notamment (www.sncb.be).

Y séjourner. De nombreux villages proposent des séjours Noël. Offre complète sur www.noel-alsacetourisme.com. T. 0033(0)3.89.24.73.50.

Infos. Pour ne rien rater du programme des dizaines de marchés de Noël qui ponctuent les 7 pays du Noël alsacien, une adresse incontournable : www.tourisme-alsace.com

Munich, shopping addicted

Pourquoi ? En Outre-Rhin, le lèche-vitrines est depuis longtemps sport national. Munich, la capitale bavaroise, est l'exemple même du lèche-vitrines à la sauce teutonne. Ici, on aime parader les bras lourdement chargés de sacs griffés ou de paquets cadeaux. L'activité commerçante est partout mais les boulevards et places les plus renommés sont la Maximilianstrabe, alternant monuments de style classique et boutiques de luxe. Sur l'élégante Kaufingerstrabe, la zone piétonne donne accès à une multitude de tentations dont les enseignes d'un tout nouveau centre commercial (le Fünf Höfe) situé sur la Theatinerstrabe. Aux alentours, restaurants, bars et cafés ne désemplissent jamais de ces touristes atteints de subite fièvre acheteuse.

Quartier en vogue, le Glockenbach, où se concentre la communauté gay, est une des zones les plus intéressantes pour sortir sa carte de crédit. Ici, les boutiques rivalisent d'ingéniosité dans leur mise en scène et leurs vitrines extravagantes. Si vous cherchez des fringues décalées, c'est ici qu'il faut traîner. Avant de s'arrêter quelques minutes à la terrasse chauffée du Sachs Café, the place to be à Munich. Plus charmant et moins branché, le pittoresque quartier de Schwabing révèle de nombreuses belles adresses (magasins de confection, boutiques de prêt-à-porter, librairies, bijouteries...). Plus animé - et pour cause, c'est le quartier universitaire - le Maxvorstadt propose un shopping plus populaire mais non moins intéressant. C'est ici le paradis du livre d'occasions. Et c'est là que l'on trouve les pubs les plus animés de la ville.

Y aller. En voiture : 8 heures de route. En avion, liaisons quotidiennes avec SN (www.flysn.com). En train, via Cologne (www.sncb.be)

Y séjourner. Pourquoi ne pas tenter le logement chez l'habitant ou la chambre d'hôte. Un site répertorie toutes les possibilités qu'offre la ville. À voir sur www.statthotel.de

Infos. Office national allemand du tourisme : T. 02 245 97 00, e-mail : gntobru@d-z-t.com, web : www.vacances-en-allemagne.be

Site de la ville de Munich : http://www.muenchen.de

Lille et Roubaix,

le shopping proche

Pourquoi ? Vu son prestigieux passé de ville commerçante, il aurait été surprenant que Lille ne se mue pas en ville-shopping par excellence. Pour faire le plein de cadeaux, il faut s'en aller flâner dans les ruelles du vieux-Lille qui regorge littéralement d'attrayantes boutiques (mode, design, décoration intérieure, ateliers de créateurs, antiquaires, galeries d'art, épiceries fines...). Ce qui fait le charme d'une journée d'emplettes à Lille, c'est autant les collections présentées en vitrine que la formidable architecture des XVIIe et XVIIIe qui abrite une multitude d'enseignes. Les mercredi, vendredi et dimanche matin, la place du Concert prend quant à elle des petits airs de Montmartre grâce au marché des saveurs et des produits du terroir. Pour les fringues, c'est aux alentours de la rue Grande Chaussée qu'il faut s'en aller fouiner les bonnes affaires. Ici, les grandes marques cohabitent avec les petites enseignes, du haut de gamme aux produits branchés. Si c'est l'ameublement et la décoration intérieure qui vous font courir, rendez-vous rue Esquermoise et alentours, l'artère des meubles et de la déco. On y trouve les grands noms du design contemporain comme des choses plus classiques pour embellir son home sweet home.

À quelques encablures de là, Roubaix, ancien fleuron de l'industrie textile, est aujourd'hui reconnu comme pôle d'excellence de la création textile. Une activité florissante qui s'articule autour de la rue Des Modes et qui doit à la charmante ville nordiste le surnom de « Capitale des bonnes affaires ». Événement incontournable de la fin d'année, la Braderie de l'art (les 09 et 10 décembre - www.labraderiedelart.com) accueille artisans, plasticiens, peintres, stylistes, designers et sculpteurs pour une semaine de rencontres pendant lesquelles les artistes s'engagent à ne pas vendre le fruit de leur travail plus de 230 $. L'occasion de faire de bonnes affaires. Et du 08 au 10 décembre, c'est le marché des Modes qui accueillera curieux et acheteurs avec, à l'honneur cette année, une série de jeunes créateurs finlandais.

Y aller. En voiture : 2 heures de route depuis Bruxelles. En train via le Thalys, le TGV ou l'Eurostar (35 minutes depuis Bruxelles-midi).

Y séjourner. Prestigieux établissement, l'Hermitage Gantois, un ancien hospice du 16e siècle, allie harmonieusement l'ancien et le contemporain. T. 0033(0)3.20.85.30.30. ou

http://www.hotelhermitagegantois.com

Infos. Office de tourisme de Lille : www.lilletourisme.com. Comité départemental du tourisme du Nord (lieux à visiter, agenda, hébergement...) : www.cdt-nord.fr.

Paris, shopping touristique

Pourquoi ? Un Noël à Paris se vit et s'expérimente. Les grandes avenues et les enseignes incontournables de la Ville Lumière rivalisent alors de fastes lumineux, repoussant chaque année les limites de la création. Cette année, la palme de l'audace devrait revenir aux Galeries Lafayette dont les façades du boulevard Haussmann seront habillées d'une dentelle de lumière sur plus de 2100 mètres carrés. Des robes lumineuses de plus de 250.000 ampoules créées par l'artiste italien Valerio Festi. Sublimée par le projet « Paris illumine Paris » qui invite des concepteurs de renom à animer de nombreux quartiers par leurs créations lumineuses. Le long des grands boulevards parisiens, on se presse autant pour flairer la bonne affaire que pour admirer les vitrines ultratendance des grands magasins, comme on va au musée. Les Galeries Lafayette, toujours elles, confieront une nouvelle fois leurs vitrines à l'inventivité de couturiers ou de designers qui investiront ces espaces d'expression sur le thème « Un Noël de rêve ». Le Printemps, autre enseigne incontournable, déclinera quant à lui sa décoration sur le thème des « Mille et une nuits » où fastes d'or, traînées de lucioles, pluies d'étoiles et de strass rivaliseront d'effets. Le traditionnel sapin est lui aussi remis au goût du jour et revu à la tendance chic. Dans le cadre

luxueux de l'hôtel Meurice, rue de Rivoli, une exposition de sapins conçus par des maisons de renom (Baccarat, Cartier, Swaroski...) devrait être présentée.

Mais pour faire des bonnes affaires à Paris, il faudra patienter jusqu'au 10 janvier, date du lancement officiel des soldes d'hiver. À ne pas laisser passer...

Y aller. En Thalys (www.thalys.be)

Infos. www.paris.fr ou www.parisinfo.com

Varsovie : du neuf avec

du vieux

Pourquoi ? Le must à Varsovie est de créer son propre style vestimentaire en mélangeant vêtements griffés et habits déjà portés achetés en seconde main (les « Tania Odziez » pullulent à tous les coins de rues). Ici, avec un peu d'imagination, jeunes gens branchés et bobos réussissent à se créer une garde-robe tout à fait originale. Souffrant toujours d'une image vieillotte, Varsovie est pourtant devenue une ville moderne animée d'une fructueuse production artistique tant en déco qu'en textile.

Au centre-ville, les boutiques se comptent par centaines et se concentrent essentiellement sur Nowy Swiat, l'artère principale de la ville, Chmielna, Jablkowski Brother's House dans la rue Krucza. Très appréciés des Polonais, les immenses centres commerciaux « à l'américaine » comme Arkadia (www.arkadia.com.pl), Blue City (www.bluecity.pl) ou Galeria Mokotow contrastent avec l'austérité de boutiques beaucoup moins tape-à-l'oeil mais où l'on pourra également faire de bonnes affaires. Mais Varsovie étonne aussi par la qualité de ses créateurs de mode comme Maciej Zien (www.zien.pl), Teresa Rosati (www.teresarosati.com.pl), Hexeline (www.hexe.com.pl) Ewa Minge (www.ewaminge.pl), ou encore Gino Rossi (www.ginorossi.com.pl) qui disposent de leur boutique. Varsovie, c'est aussi le paradis du shopping d'antiquités ou de déco qui se pratique autant en boutique (Magda Gessler Decoration sur Mokotowska : tous les textiles anglais et français, le top du top à Varsovie) que sur des marchés occasionnels.

Y aller. En avion depuis Bruxelles (www.flysn.com, www.lot.com) ou Charleroi-Sud (www.wizzair.com).

Y séjourner. Coup de coeur pour l'hôtel Rialto (www.rialto.pl), un établissement de luxe et au service raffiné. Forfait de deux nuits pour deux personnes pour 260 euros. Bien manger : Strefa Gourmet (place des Trois croix), un endroit hypercouru pour le moment.

Infos. Office polonais du Tourisme à Bruxelles : www.polska-be.com, info@polska-be.com ou 02/740.06.20. Tout savoir (sorties, agenda, bars, night clubs...) sur la vie varsovienne sur www.warsaw-life.com.

Stockholm : cadeaux designs

Pourquoi ? Ville phare du design (contemporain et historique) européen, Stockholm concentre son activité commerciale principalement sur deux sites : la City et Östermalm. C'est là que les décorateurs d'intérieur (comme Asplund et Nordiska Galleriet ou Svenskt Tenn) ont établi leurs quartiers généraux. À Östermalm est également le quartier des antiquaires où se concentre une grande partie de l'artisanat d'art. C'est dans ces ruelles que se déroulent de très courues ventes aux enchères (surtout à l'automne et au printemps). Dans la City, on trouve de grandes enseignes textiles comme le magasin phare de H&M, situé à Hamngatan. Le meilleur de l'art suédois du cristal se trouve quant à lui à la boutique très conceptuelle d'Orrefors/Kosta Boda située au numéro 15 de la Birger Jarlsgatan (www.kostaboda.se).

Dans le quartier de Södermalm, le shopping est plus branché, plus jeune, plus créatif et plus bobo. Ici, c'est le quartier des boutiques spectacles que l'on visite tant pour les articles proposés que pour la mise en scène et l'originalité de l'endroit. D'autres quartiers, comme Götgatsbacken et SoFo rassemblent eux aussi le travail de jeunes créateurs talentueux. Designtorget est quant à lui un véritable « marché aux boutiques » où l'on trouve des objets de décoration et de mobilier à tous les prix, du plus classique au plus extravagant.

Y aller. Vols directs Bruxelles/Stockholm via Scandinavian Airlines (www.flysas.com) ou SN Brussels (www.flysn.com)

Y séjourner. Coup de coeur pour l'hôtel Hellsten (www.hellsten.se), un établissement design situé au coeur de la ville.

Infos. Stockholm visitors board : info@svb.stockholm.se ou www.stockholmtown.com

City shopping à Londres Pourquoi ? S'il fallait désigner une capitale du shopping, ce serait elle.

City shopping à Londres

Pourquoi ? S'il fallait désigner une capitale du shopping, ce serait elle. Avec plus de 30.000 magasins et 26 rues commerçantes principales, Londres apparaît comme un gigantesque patchwork mariant harmonieusement design tendance, vintage d'occasion et prêt-à-porter bon marché comme totalement hors de prix. Ville avant-gardiste d'où partent de nombreuses tendances, Londres compte des enseignes mondialement connues, des boutiques peu connues (dans le East End). Pour les bijoux, c'est à Clerkenwell qu'il faut aller, pour les amateurs de vinyles d'occasion, c'est sur Hanwau Street ou à Notting Hill que ça se passe. Si vous êtes une shoppeuse sophistiquée, vous trouverez votre bonheur sur Bond Street, le long de la King's road (repaire des stylistes de Chelsea) ou à Knightsbridge. Pour les fauchés et les « djeunes », c'est sur Oxford Street qu'il faut aller flâner, notamment dans le vaste Top Shop (un mix entre Mango et Zara) véritable institution pour les jeunes fashion victims londoniennes (www.topshop.co.uk). Le paradis des nouvelles technologies se trouve quant à lui sur Tottenham Court Road et c'est sur Regent Street que s'est récemment ouvert l'irrésistible voire presque irréaliste Apple Store. Pour les jouets et jeux d'enfants, c'est chez Hamleys que ça se passe. Dernier né des magasins de

proximité, le Harrods 1002 (situé sur Brompton Road), petit frère de l'autre, préfigure le nouveau concept d'épicerie du coin. On y trouve de tout (dont une herboristerie) et on s'y revigore grâce à l'Oxygne Spa Bar (www.harrods.com).

Pour les adeptes du shopping grand format, le Selfridges (www.selfridges.co.uk) est une référence avec ses étages spécialisés (cosmétique, gastronomie, lingerie, textile, informatique...). Mais le must londonien, c'est de se faire conseiller par les vendeuses hyperbranchées de chez Bang Bang (21 Goodge Street), véritable temple du vintage. Ici, on vous apprend à coordonner du neuf avec du vieux. So british...

Y aller. En Eurostar depuis Bruxelles-Midi (www.eurostar.com).

Y séjourner. Hôtel Sanderson (près de Soho), une ancienne usine de papiers peints reconvertie en établissement cinq étoiles sous la direction de Philippe Starck. Infos : www ; sandersonlondon.com

Infos. Tout sur le shopping londonien (les essentiels, coups de coeur, adresses secrètes...) sur http ://eu.visitlondon.com/fl/fr/shopping.