Faire vivre les marques sur les réseaux sociaux

MUNSTER,JEAN-FRANCOIS

Page 22

Jeudi 20 octobre 2011

Internet Rossel rachète la société S2Média

Les marques ne peuvent plus se permettre d’ignorer les réseaux sociaux. C’est un lieu où elles se doivent d’être présentes si elles veulent pouvoir rentrer en contact avec le consommateur et engager ce fameux dialogue dont elles parlent toutes. Gérer leur présence sur ces réseaux et optimiser leur « audience » est devenu une activité à part entière dans laquelle se sont spécialisées de nombreuses sociétés. C’est cette expertise que le groupe média Rossel (éditeur du Soir, Sudpresse…) vient d’acquérir, en rachetant S2Média.

Cette société bruxelloise de 14 personnes a débuté ses activités en 2007. A l’origine, elle s’occupait de gérer d’un point de vue purement technique les campagnes de pub sur internet. Très vite, grâce à ses compétences techniques et sa proximité avec les agences média, elle a été amenée à s’intéresser aux réseaux sociaux. « On a commencé à développer nos premières applications Facebook pour des marques dès février 2008, explique l’un des deux fondateurs, Raphaël Stuyck. Il s’agissait de Sony, d’Henkel… On était les premiers. Assez rapidement, on a dû faire comprendre à nos clients qu’ils ne pouvaient pas, comme avec la publicité en ligne, se contenter de faire un one shot. Quand on est sur les réseaux sociaux, on doit entretenir une présence. Pas question de laisser les gens en plan après une action publicitaire ».

Une alchimie délicate

S2Média s’est donc lancé dans la gestion de communautés de marques, en créant des fans pages Facebook pour celles-ci, en développant leur identité et en trouvant le bon ton. « Animer une communauté est très compliqué, insiste l’autre fondateur de S2Média Samuel Cappe. Il faut trouver le juste milieu entre le message publicitaire à faire passer, le côté ludique, le relationnel, la courtoisie… Il faut sans arrêt trouver les moyens d’intéresser sa communauté. Avoir des tonnes de fans pour sa page Facebook n’a aucun sens si ces gens ne reviennent pas régulièrement la visiter. La difficulté, c’est qu’il n’y a pas de recette miracle. Chaque marque, chaque communauté, a ses particularités. C’est du sur-mesure… ».

L’intérêt de cette acquisition pour Rossel est double. Premièrement, S2Média va permettre à la régie publicitaire Rossel advertising de proposer de nouveaux « packages » à ses clients beaucoup plus complets qu’aujourd’hui. Rossel pourra vendre aux annonceurs, en plus des espaces publicitaires sur ses sites, des formules d’activation de la marque sur les réseaux sociaux (achats d’espaces…) ou des applications (concours…) qui pourront se retrouver sur les fans pages et les sites des marques du groupe Rossel. A noter que S2Média n’est pas intégré à la régie Rossel advertising. La société poursuit ses activités commerciales actuelles de façon tout à fait indépendante de Rossel.

En second lieu, S2Média va jouer un rôle de consultance au sein de Rossel afin d’améliorer la présence de ses différentes marques sur les réseaux sociaux, (Le Soir, Sudpresse, Groupolitan, Netevents, Cinenews…). Les fans d’une de ces marques ne sont pas forcément fans des autres. S2Média va tenter de créer des ponts entre ces communautés et d’obtenir des vases communicants. L’objectif est d’augmenter l’activité sur ces fans pages. Car plus une fan page est active, plus elle draine du trafic sur le site de la marque.