Foire d'art et d'antiquité Le couple, thème d'Eurantica Brussels

VOUET,JEAN

Page 28

Jeudi 20 mars 2003

Foire d'art et d'antiquité

Le couple, thème d'Eurantica Brussels

Les foires d'art et d'antiquités se suivent... Alors que la Tetaf de Maastricht n'a pas encore fermé ses portes (le salon est accessible jusqu'au 23 mars), c'est Eurantica Brussels qui démarre dès demain au palais 1 du Heysel avec 150 exposants.

JEAN VOUET*

Eurantica précède ainsi de peu le très intime Salon du dessin qui s'ouvrira le 26 mars à Paris, tandis que, dans deux semaines, ArtBrussels, l'unique foire d'art contemporain de Belgique, enchaînera... au Heysel à nouveau.

Comme à l'accoutumée, Eurantica a été assortie d'un thème qui, pour cette 22e édition, est celui du couple. Certaines galeries (mais relativement peu cependant, il faut l'avouer) jouent le jeu, et c'est notamment le cas de Müllendorf Antiques (Anvers) qui propose un beau groupe en marbre de Carrare figurant un homme et une femme enlacés, une oeuvre du sculpteur danois Axel Poulsen (1887 - 1972) qui illustre, d'ailleurs, l'affiche et le catalogue d'Eurantica.

La galerie L'Ecuyer (Bruxelles), dont c'est la première participation à ce salon généraliste, a pour sa part mis un véritable point d'honneur quant au respect du thème sur un stand presque uniquement consacré au couple où l'on voit, entre autres choses, une collection de cartes postales anciennes, françaises et anglaises, sur ce thème. L'antiquaire Van Collem (Bruxelles) a, quant à lui, emmené un lit double à la polonaise en bois patiné gris d'époque Louis XVI...

Offre soutenueen tableaux belges

L'offre en tableaux belges est assez soutenue à Eurantica. La galerie P&L Seghers (Ostende) est présente avec une sélection d'oeuvres de James Ensor (dont Le pêcheur, un pastel sur papier de 1881 et une huile de 1925 intitulée L'idéal). La même galerie exhibe aussi un Paysage de neige de Degouve de Nuncques ainsi que des oeuvres de Dotremont, d'Alechinsky, de Bertrand... Francis Carrette (Bruxelles) accroche un Autoportrait de Lemmen daté de 1910 qui, jusqu'à présent, n'était jamais apparu sur le marché. Son stand est également pourvu d'un Schirren de 1916 ainsi que de deux encres de Rik Wouters.

Chez Jean Nélis (Bruxelles), l'on observe un paysage aux meules de 1900 par Léon Frédéric, La chaumière, un tableau peint par Anna Boch entre 1895 et 1903, ainsi qu'une grande toile de Léon Navez (140 120 cm) intitulée L'orgue de Barbarie.

La galerie Raphaël Lingier (Deurle) montre une toile de Gust. De Smet, ainsi que des oeuvres de Brusselmans, Saverys, Wouters, Claeys... Michel Rooryck (Courtrai) est venu avec des Baigneuses au bord de la mer, un Van Rysselberghe à dater des alentours de 1907, de même qu'avec une sélection d'art belge d'après-guerre (Van Lint, Mortier, Delahaut...).

Dans le domaine des tableaux, pointons encore le stand de Jean-Pierre Le Gatti (Bruxelles) ainsi que celui de la galerie Eufrazie (Valkenburg).

Mobilier et objets d'art européens

Bien qu'Eurantica Brussels soit une foire éclectique où l'on trouve de l'art non européen (America Antigua, Grusenmeyer, Contes d'Orient...), des bijoux (Marc Swine, Serge et Frida La Pipe), des tapis (Ghadimi)..., ce sont néanmoins le mobilier et les objets d'art européens qui, au Heysel, sont les plus nombreux.

Parmi les marchands actifs dans ce domaine, Benoît Tercelin de Joigny (Mons) est venu avec deux chocolatières montoises en argent (XVIIIe), ainsi qu'avec une paire de fraisiers en porcelaine de Tournai du XIXe siècle. A voir également dans ce domaine les stands d'Henri Van Hoenacker (Harelbeke), Paul Demuynck (Anvers), P. Mahaux (Bruxelles), Micheline Weydt (Bruxelles), Yannick David (Bruxelles), de Launoit antiquaire (Bruxelles), Château de Deulin, Galerie d'art de Namur...

Bref, cette année encore, Eurantica confirme qu'elle est devenue une foire de belle tenue. ·

* Bounameaux Art Press.

Eurantica Brussels : jusqu'au 30 mars, de 14 à 20 heures en semaine et de 11 à 20 heures le week-end. Nocturne le 27 mars jusqu'à 22 heures. Entrée gratuite pour les dames le 25 mars. Rens. : 0800 30 007.