Ganshoren - Le domaine de Rivieren en vente Beau château avec vue sur tours

VOOGT,FABRICE

Page 19

Mardi 30 novembre 2004

Ganshoren - Le domaine de Rivieren en vente

Beau château avec vue sur tours

FABRICE VOOGT

Tapez immoweb.be en cherchant les biens à acheter dans la commune de Ganshoren. Un constat, mais qui n'est pas neuf : pas facile de se loger à Bruxelles, et encore moins de devenir propriétaire d'une maison. Que dire alors... d'un château !

L'annonce, pourtant, existe : Petit bijou de château datant du XIIIe siècle, situé dans un parc de 10 hectares et entouré d'un étang, peut-on lire en cliquant sur le lien. Unique en son genre car situé à l'intérieur du ring, au nord-ouest du coeur de Bruxelles, à 10 minutes à peine de la Grand-Place. Le château ainsi que le parc sont en excellent état d'entretien. Egalement charmante conciergerie de 274 m² en très bon état, et magnifiques anciennes écuries à rénover de 454 m².

Quelques données techniques supplémentaires : le bâtiment s'étend sur 1.600 m2, compte dix chambres et trois salles de bains. Intéressé ? Le prix de vente demandé est de 4 millions d'euros.

Seul château médiéval en Région bruxelloise, le bâtiment et son parc ont été classés en 1983. Un moment utilisé pour les mariages, l'ensemble n'est plus accessible au public depuis un peu plus de quatre ans, à la suite d'un changement de propriétaire.

Il appartient aujourd'hui à une société luxembourgeoise, explique-t-on à l'agence Immodussart, qui vend le bien. Cela fait 5 ans qu'elle tente de s'en séparer.

Les amateurs n'ont pourtant pas manqué. Des gens bizarres parfois, glisse-t-on à l'agence. Plus on monte dans les prix, plus on en rencontre. Bien qu'inoccupé depuis un certain temps, le château est, selon les dires de l'agence, très bien entretenu. Le problème, c'est l'environnement immédiat du château : il y a, autour du parc, une série d'immeubles horribles dont les derniers étages ont vue sur le parc et le château.

Amusant : la perspective du parc, depuis les immeubles, est, elle, valorisée pour la location ou la vente des appartements.

A la commune, toujours sous tutelle financière, on a évidemment d'autres priorités que de consentir un tel investissement. Nous espérons seulement qu'il sera possible, à certains moments, d'ouvrir l'accès au château au public, demande la bourgmestre.·