GR ACE-HOLLOGNE

n.c.

Page 18

Jeudi 24 novembre 1994

GR ACE-HOLLOGNE

Fronde au PS

de Grâce-Berleur

La colère gronde toujours dans la section locale du PS de Grâce-Berleur. Ou plutôt, à l'extérieur de la section. Son «Comité» ayant refusé la proposition de la fédération liégeoise du PS visant à consulter individuellement les affiliés sur la désignation des futurs échevins, plus particulièrement encore sur l'éviction de l'échevin sortant de l'instruction (Maurice Demolin), un vent de fronde anime ceux qui se présentent sous le sigle «Renouveau Socialiste de Grâce». Leur menace: Si la fédération, qui renouvelle démocratiquement ses instances, échoue à faire appliquer les statuts locaux, fédéraux et généraux à Grâce-Berleur, nous devrons convoquer nous-mêmes les affiliés pour tenter d'établir une démocratie interne!

SART TILMAN

Investissement

de 110 millions

au CHU

Le centre hospitalier universitaire de Liège (CHU du Sart Tilman) vient d'acquérir de nouveaux appareillages médicaux pour un montant total de 110 millions. Il s'agit de deux nouveaux scanners à rayons x destinés au service d'imagerie médicale et d'un ampli à grande résolution, d'une nouvelle installation de coronarographie, d'un scanner à Positrons (ou tomographe, équipement qui représente la dernière génération des appareils basés sur des techniques de médecine nucléaire), d'un coeur artificiel permettant d'assister des patients présentant une déficience cardiaque aggravée et, enfin, d'un appareillage de détection de l'activité des cellules nerveuses.

LIÈGE

Grève

des étudiants:

suite...

Photo Dessart

Comme on l'aura lu par ailleurs, l'assemblée générale du Gedes (Groupement étudiant de défense de l'enseignement supérieur) a décidé, hier, en front commun, la poursuite de la grève jusqu'à vendredi. Le Gedes continuera donc ses actions sur le terrain. Vingt-sept écoles sur trente-deux étaient représentées à l'assemblée, à l'institut d'architecture Lambert Lombard. Les délégués ont présenté les résultats des votes de chaque établissement: 20 écoles se sont prononcées pour la poursuite de la grève, les sept autres optant pour la reprise des cours. Ces dernières se sont toutefois ralliées à la majorité à l'issue de l'assemblée...

... jusqu'à

vendredi...

... Les étudiants sont plus déterminés que jamais: un nouveau cortège a d'ailleurs parcouru les rues de Liège, mercredi matin. Quelque 1.500 étudiants du supérieur ont sillonné le centre-ville, perturbant la circulation. Le cortège s'est disloqué vers 12h30 sans incident.

Par ailleurs, les Délégués indépendants des étudiants du secondaire poursuivent l'occupation (24 heures sur 24) du centre de la place Saint-Paul...

... au grand dam

des libéraux

liégeois

... La poursuite du mouvement risque d'exaspérer les libéraux liégeois qui regrettaient déjà, au dernier conseil communal, lundi, la passivité des forces de l'ordre face aux étudiants. À entendre Hubert Pirotte (PRL), Liège serait asphyxiée par des manifestations quotidiennes de petits groupes d'individus très jeunes, relevant du secondaire, qui rackettent les automobilistes et mettent à mal l'économie du centre-ville (sic). Le bourgmestre Schlitz (PS) a promis de sanctionner les abus tandis que le chef de groupe Écolo, Alain Leens, s'étonnait du propos libéral, regrettant qu'on ramène à un aspect groupusculaire des manifestations qui ont entraîné l'adhésion de dizaines de milliers de jeunes.