Hard Rock Cafe : un an de recherches pour s’installer sur la Grand-Place

n.c.

Vendredi 27 janvier 2012

Les recherches menées par Hard Rock Cafe pour s’installer sur la Grand-Place de Bruxelles ont pris près d’un an, a indiqué vendredi la société qui a chapeauté la transaction, CBRE.

La chaîne américaine a finalement élu domicile au 12A de la Grand-Place, une maison située juste à côté de celle des Ducs de Brabant, au début de la rue des Chapeliers. La Ville de Bruxelles se réjouit de cette arrivée qui permettra, en terme de restauration, de proposer une “complémentarité” avec l’offre déjà présente dans les environs.

Hard Rock Cafe tenait à s’implanter sur la Grand-Place. Des négociations avaient été entamées pour investir la maison Aux Armes de Brabant (28, au coin de la rue des Harengs), mais elles ont avorté. “Le propriétaire du numéro 12A, un gros investisseur privé à la recherche d’un nouveau locataire, est finalement parvenu à un accord avec Hard Rock Cafe”, explique-t-on chez CBRE. Le bail signé porte sur une durée de 18 ans.

D’après CBRE, le Hard Rock Cafe bruxellois, pour l’extérieur en tout cas, sera assez différent de ce qui se fait à l’étranger, compte tenu de l’environnement dans lequel il s’inscrit. Ce qui se confirme à la Ville de Bruxelles, où l’on rappelle que ce type de commerce, comme tous les autres de l’Ilôt sacré, sont soumis au règlement communal d’urbanisme zoné Unesco. “Il s’agit avant tout de préserver les aspects patrimoniaux et de veiller à l’harmonie du quartier. Hard Rock Cafe se pliera donc à ce règlement qui peut être très restrictif en matière d’enseignes lumineuses, par exemple. La visibilité de son établissement bruxellois devrait d’ailleurs être très réduite par rapport aux autres cafés”, explique un porte-parole de la Ville.

Les façades des maisons de la Grand-Place sont classées depuis 1977, et l’inscription au patrimoine mondial de l’Unesco est intervenue en 1998. Hard Rock Cafe devrait être plus libre de ses mouvements entre les murs, même si l’intérieur des maisons de la Grand-Place est également classé, depuis 2002.

Chez Atrium, l’agence publique chargée de relancer certains noyaux commerçants de la capitale, on salue également la nouvelle.

“Cela redynamise le quartier de l’Ilôt sacré, qui en certains endroits accueillait des magasins de souvenirs où la qualité n’était pas toujours au rendez-vous”, commente le directeur général d’Atrium, Pierre-Yves Bolus. La localisation, en lisière de la Grand-Place, semble aussi satisfaire M. Bolus. “La Grand-Place même doit continuer à véhiculer une image de Bruxelles et de la Belgique avec des enseignes emblématiques, comme des chocolatiers par exemple, mais les touristes aiment également retrouver des références internationales dans les grandes villes.” En terme d’emploi, le nouveau café nécessitera l’engagement de 110 personnes, selon l’Echo.

Le recrutement sera effectué dès le début du mois de février.

(Belga)