Honnelles hache les déchets

MARECHAL,GISELE

Page 18

Mardi 28 juin 2011

Environnement Inauguration du nouveau parc à conteneurs

Vingt ans d’atermoiements, mais cette fois est la bonne ! Les 5.000 citoyens de Honnelles disposent enfin de leur parc à conteneurs. Idéalement situé au cœur des 4.500 hectares de l’entité, il occupe un hectare en rase campagne, le long de la chaussée Brunehaut, entre Onnezies et Montignies-sur-Roc. C’est le plus moderne des 20 parcs Idea de l’arrondissement.

En exclusivité, il possède une quarantaine de panneaux photovoltaïques, qui produiront 9.000 kWh/an, soit l’équivalant de la consommation de trois foyers. De quoi le rendre autosuffisant en électricité. Les kWh produits en surplus seront injectés sur le réseau d’Electrabel.

C’est un parc d’une nouvelle génération. Il est pourvu de fonctionnalités électroniques : lecteur de cartes d’identité et caméras de surveillance. Son circuit routier permet aux usagers de stopper devant le conteneur de leur choix le temps de leur déchargement sans entraver le passage d’autrui. Les camions de ramassage des conteneurs remplis empruntent leur voirie propre.

Le parc compte 42 points de réception des matières, soit une augmentation d’environ 25 % en 15 ans. Les Honnellois peuvent donc recycler séparément les bouchons de liège, les cintres en plastique, les pots de fleurs, les conteneurs à produits chimiques, les équipements électriques et électroniques, les films en plastique emballant de gros colis…

Attention : une restriction concerne les pneus et l’asbeste. Les pneus se récoltent uniquement à Cuesmes et au Rœulx. Et les produits contenant de l’asbeste se déposent uniquement à Cuesmes et à Manage.

Dans l’arrondissement de Mons-Centre, seul le parc à conteneurs d’Obourg vaut celui de Honnelles. Les communes pionnières des parcs à conteneurs se préparent à moderniser le leur. Exemples à Baudour, Boussu, Colfontaine, Frameries, Jemappes, Manage, Morlanwelz et Soignies. Seule Quévy ne possède pas encore de parc. En cause : la commune s’obstine sur un terrain, malgré les oppositions citoyenne, agricole et politique. L’avènement du parc de Honnelles permet désormais de désengorger les parcs voisins de Boussu, Dour et Quiévrain. Il était devenu incontournable : « En 2010, rappelle le président de l’Idea, Pierre Tachenion, l’intercommunale a collecté 110.000 tonnes de déchets ménagers dans ses 20 parcs. Ce qui correspond à 800.000 visites en un an ! »

Le parc de Honnelles a ouvert ce 27 juin. Les 1.000 premiers visiteurs recevront un jeu de cartes des sept familles de déchets. Didactique, ludique, ce jeu-quiz permettra de sensibiliser au tri et au recyclage tandis que des astuces permettront de limiter la production de déchets.

Éclairage

Atermoiements pendant 20 ans…

Honnelles possède pratiquement autant d’hectares que d’habitants (5.000). « Ce dossier a mis 20 ans à aboutir ! », ironise le bourgmestre PS Bernard Paget. Les majorités successives ont projeté de l’implanter dans une dizaine d’endroits, dont le plus connu fut le (trop proche ?) voisinage de l’administration communale d’Autreppe. Chaque fois, des levées de boucliers, politiques ou en vertu du phénomène Nimby. Et puis, les terres étaient souvent en zone agricole. « Dès février 2007, le groupe MR a repris le dossier prioritaire, confie l’échevin libéral de l’Agriculture et des Finances, Après des prospections, la commune a pris en 2008 le risque d’acheter cet hectare bien carré de prairie, après des négociations du comité d’acquisition avec les agriculteurs, avant d’introduire les modifications au plan de secteur. L’Idea a ensuite lancé l’étude d’incidence et, en 2009, l’enquête publique. Enfin, le dossier n’a suscité aucune réclamation. Nous avions gagné ! » (G. Ma.)